Nos suppléments

Industrialisation: «Il y a une évolution positive», (Mamady Sanoh , président du GPI)

L’Economiste du Faso : Pensez-vous que les choses bougent dans la bonne direction ? Mamady Sanoh, président du Groupement professionnel des industriels (GPI): L’évolution positive qu’il y a, c’est que le gouvernement a pris à bras-le-corps la problématique de l’industrie. Cela s’est traduit dans la dénomination du ministère qui devient ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat. (Ndlr : Ce qui n’était ...

Lire la suite »

Filière textile: une chaîne de valeur, créatrice de richesse nationale

Koudougou, 3e ville industrielle du Burkina Faso, est en voie de retrouver ses lettres de noblesse si toutes les opportunités en chantier prennent forme. Pour preuve, en plus des deux usines d’égrenage de la Société des fibres textiles (SOFITEX) à Réo et Koudougou, le gouvernement a procédé au lancement, en 2020, de l’usine d’égrenage de coton biologique (SECOBIO) d’un coût ...

Lire la suite »

Brahima Traoré, DG SN-Citec: «Nous saluons les mesures effectives de régulation du gouvernement»

L’Economiste du Faso: En tant que leader de la production et de la commercialisation de l’huile alimentaire à base de graine de coton au Burkina Faso, quel est votre regard sur le secteur ? Brahima Traoré, DG SN-Citec:  Notre regard actuel se résume à trois niveaux : -sur la production, notre secteur enregistre une insuffisance de la principale matière première (la ...

Lire la suite »

Harouna Kaboré: l’industrie dans la peau

«Je me demande d’où il puise cette énergie débordante et féconde » ; « c’est un  fonceur convaincu et convaincant ». Ainsi, nous confiait une connaissance de Harouna Kaboré, l’actuel ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat du gouvernement dirigé par Christophe Joseph Marie Dabiré. Son obsession : contribuer, promouvoir la transformation économique et sociale de son pays, le Burkina Faso. Malgré son agenda ...

Lire la suite »

Barro Diandjinaba: le regard d’un ancien

L’Economiste du Faso : Les autorités burkinabè mettent l’accent sur le secteur industriel pour le développement économique du pays. Pour cela, elles ont pris un certain nombre de mesures. Comment les trouvez-vous ? Barro Diandjinaba : Le gouvernement veut que nous intensifiions la production. Mais comment allons-nous écouler nos productions ? La fermeture des frontières avec la Covid-19 rend difficile l’écoulement de ...

Lire la suite »

Anacarde: les promesses d’une filière

C’est une des filières promues par le gouvernement dans sa stratégie de développement de l’économie nationale. De la production à la transformation, jusqu’à l’exportation, selon le rapport diagnostic de la Stratégie nationale de développement de la filière anacarde, en termes de création d’emplois, ce sont 4.000 producteurs professionnels individuels regroupés en plus de 200 groupements de producteurs. La production mobilise ...

Lire la suite »

Filière coton: satisfaire la demande des insdustriels

L’Economiste du Faso : Quelle est aujourd’hui la place de la SOFITEX dans l’économie régionale et nationale et son rôle dans l’industrialisation du pays ? Wilfried Yaméogo, DG SOFITEX : La SOFITEX joue un rôle primordial non seulement dans l’économie nationale et régionale, mais aussi dans l’industrialisation du pays. En effet, la SOFITEX assure environ 80% de la production du coton, et son ...

Lire la suite »

Anatrans: de l’anacarde made in BF

Anatrans. Vous connaissez ? Ils sont peu de Burkinabè qui connaissent cette usine qui produit de l’anacarde à Bobo-Dioulasso. Située juste à la sortie de la ville économique, route de Bama, Anatrans propose du cajou africain, entièrement made in BF. Un produit de luxe destiné aux marchés internationaux. Dans la semaine du 28 juin, une équipe de L’Economiste du Faso a ...

Lire la suite »

Zones industrielles: le pari fou de HK

«A Ouaga, nous avions deux zones. Mais celle de Gounghin n’en est plus vraiment une. Elle est déclassée, puisqu’on encourage les industriels à partir vers  une nouvelle zone qui va être aménagée. La zone industrielle de Kossodo a un gros problème d’infrastructures d’accès. Le ministère est régulièrement interpellé sur le sujet. Mais, je crois qu’il y a un schéma de ...

Lire la suite »

Unité de production d’huile alimentaire: les défis du secteur

La ville de Bobo-Dioulasso est la ville industrielle par excellence du pays. Dans le domaine de la production d’huile, elles sont plus d’une centaine d’huileries qui s’y sont installées. La plus grande étant bien sûr la SN-Citec, qu’une équipe de L’Economiste du Faso a visitée. Nous avons tenté d’approcher les moins grandes, et les toutes petites afin de comprendre les ...

Lire la suite »