Innovation: plus 3 places pour le Burkina Faso

- 115e sur 132 pays étudiés
- Plus performant en termes d’entrées d’innovation
- 15e parmi les 27 économies d’Afrique subsaharienne

L’objectif numéro 9 des ODD porte sur Industrie, innovation et infrastructure en tant que clé de croissance économique et de développement. Pour le PNUD, investir dans l’innovation scientifique constitue un moyen important pour faciliter le développement durable. Au Burkina Faso, l’innovation fait son petit bout de chemin. Que ce soit dans les domaines des start-up ou de l’agriculture, en passant par l’énergie, les innovations technologiques ne manquent pas. Portée par l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et des innovations (ANVAR) à travers le Forum national de la recherche scientifique et des innovations technologiques (FRSIT).
En témoigne le dernier classement du pays dans l’Indice mondial de l’innovation (GIL), publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Le 20 septembre 2021, l’indice mondial de l’innovation a présenté son dernier classement mondial de l’innovation de 132 économies. Dans ce classement, le Burkina Faso gagne des points. En 2021, le pays a gagné 3 points. Il est passé de la 118e place à la 115e parmi les 132 pays étudiés.
Publié chaque année, l’Indice mondial de l’innovation propose une évaluation des résultats selon leur écosystème en matière d’innovation. Dans le GIL 2021, le Burkina Faso ressort plus performant en termes d’entrées d’innovation. Le pays se classe 5e parmi les 13 économies du groupe à faible revenu et 15e parmi les 27 économies d’Afrique subsaharienne.
Les bons points du pays
Dans le classement GIL, 12 indicateurs sont au vert au niveau du Burkina Faso. Ils constituent même une force pour le pays en matière d’innovation. L’indice est un classement des capacités d’innovation et des résultats des économies mondiales. Il mesure l’innovation en fonction de critères tels que les institutions, le capital humain et la recherche, les infrastructures, le crédit, l’investissement, les liens ; la création, l’absorption et la diffusion des connaissances ; et les résultats créatifs. L’IIG comporte deux sous-indices : le sous-indice des entrées d’innovation et le sous-indice des sorties d’innovation, et sept piliers, chacun composé de trois sous-piliers.o
NK

 

Encadré

A propos de l’Indice mondial de l’innovation

L’Indice mondial de l’innovation est publié par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), une institution spécialisée des Nations unies. L’indice a pour but de fournir un classement de l’innovation et une analyse riche se référant à environ 130 économies. Au cours de la dernière décennie, il s’est imposé comme une référence de premier plan en matière d’innovation et comme un «outil d’action» pour les économies qui l’intègrent dans leur stratégie d’innovation.
L’indice est un classement des capacités d’innovation et des résultats des économies mondiales. Il mesure l’innovation en fonction de 81 indicateurs, 63 variables et 15 indicateurs composites.
Les indicateurs sont mis à l’échelle soit par rapport à d’autres indicateurs comparables, soit par division par le Produit intérieur brut (PIB) dans les pays en développement. Soit par division par le produit intérieur brut (PIB) en dollars américains courants, le PIB à parité de pouvoir d’achat en dollars internationaux (PIB en PPA$), la population, le commerce total, etc. Dans tous les cas, le facteur d’échelle utilisé était la valeur qui correspondait à la même année de l’indicateur.

Commentaires
Numéro d'édition: 411

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.