Une vue du parc Abdric Store. (Ph: Yvana SAMA)

Profession: vendeurs de véhicules d’occasion

- Les bonnes adresses

- L’occasion de luxe chez Nik Abdoul auto

- Les américains chez TB Motors

Nik Abdoul Auto Parc. (Ph: Yvana SAMA)

Une vue du parc Abdric Store. (Ph: Yvana SAMA)

Plusieurs parcs automobiles sont à dénombrer dans la capitale burkinabè. L’Economiste du Faso est allé à la rencontre de quelques responsables de parc pour connaitre les prestations qu’ils offrent à leurs clients, le goût des Burkinabè dans le choix des véhicules, en l’occurrence les marques.
L’impact de la Covid-19 et de l’insécurité sur les ventes a également été un des points d’échanges. Les parcs ETS KABRE & FRERES, ALDRIC STORE, NIK ABDOUL AUTO PARC, TB MOTORS International ont été notre cible.
Les marques de véhicules varient d’un parc à l’autre. En effet, NIK ABDOUL AUTO PARC est spécialisé uniquement dans la vente de véhicules de luxe de toutes marques confondues depuis 6 ans (2017-2022), notamment, Lexus, Hyundai, Range Rover, Toyota, Mercédès, Audi, Chevrolet, Infinity. Les marques les plus vendues dans ce parc, selon le PDG, Nikièma Ablassé, sont les Lexus et les Toyota.
Quant au parc Pont Kadiogo (ETS KABRE & FRERES), fonctionnel depuis 20 ans (2002-2022), ils ne vendent que des marques japonaises et allemandes, selon le président du parc, Moussa Nana. Ce sont, entre autres, Nissan, Toyota, Mercédès. Ici, la marque Toyota est la plus vendue, en l’occurrence RAV4, High Lander. Par ailleurs, au parc ALDRIC STORE, présent sur le marché depuis 2017, les types de véhicules sont les Berline, les Breaks, les SUV encore appelés 4X4 ou pick-up. Toutes les marques y sont vendues, particulièrement la marque Toyota, qui est très prisée. KIA, Hyundai, Honda, Range Rover, BMW et Mercédès sont vendus par moments. Toyota est la marque préférée des clients, selon le responsable commercial, Idrissa Ganemtoré.
Les raisons, selon lui, c’est le fait que cette marque est assez populaire et les clients aiment être dans la tendance. Il y a possibilité de louer un véhicule selon le choix du client. La particularité de ce parc est que les ventes sont faites la plupart du temps par commande. Les commandes sont faites en Amérique (Canada ou USA) et en Europe (Allemagne, Belgique, Bruxelles) quand il s’agit des hautes gammes. Le reste est commandé à partir de Cotonou et de Lomé.
Enfin, le parc TB Motors International propose des marques américaines et d’autres marques comme Toyota, Hyundai, Rav4.
Avec une expérience de 11 ans dans la vente, le responsable, Boureima Traoré dit Ladji, déclare que les marques Toyota et Hyundai sont les plus demandées par les clients. Les locations y sont également possibles. Le tarif journalier varie entre 20.000 et 30.000 FCFA/jour dans la ville de Ouagadougou, 60.000 FCFA/jour hors Ouaga.
La Covid-19 a impacté considérablement les ventes, d’après les professionnels du secteur. M. Nikièma est passé d’une moyenne de 3 à 4 véhicules vendus par mois avant la crise sanitaire à 0 vente parfois au point fort de la crise de la pandémie. « Avant la Covid-19, on s’en sortait très bien, mais maintenant, nous venons regarder les usagers et repartir à la maison », se désole-t-il.
En ce qui concerne le parc ETS KABRE & FRERES, les ventes ont régressé d’environ 75%. En effet, selon le président de ce parc, Moussa Nana, plus de 30 véhicules étaient vendus par mois avant la crise sanitaire. Mais depuis le début de cette crise sanitaire accompagnée de la crise sécuritaire, les ventes sont à une dizaine par mois.
Sur la question de la Covid-19 et de l’insécurité, le responsable de TB Motors International souligne un ralentissement du marché. A titre illustratif, 02 véhicules en moyenne étaient vendus par mois avant ces crises ci-dessus évoquées, contre 0 vente en deux mois aujourd’hui, selon lui. Une augmentation sur les prix de transit et au niveau des ports, de même que la saturation du marché compliquent davantage les ventes, a-t-il ajouté. Par exemple, le transit d’une voiture Yaris petite coupe est passé de 400.000 à 600.000 FCFA. Elle coûte 2.800.000 FCFA au port actuellement, alors qu’elle était vendue à ce prix au parc. Enfin, selon le responsable commercial du parc ALDRIC STORE, la fermeture des frontières liée à la Covid-19 a ralenti le processus de commande. «Des commandes de 2021 sont toujours en cours, alors que les clients s’impatientent.  Une commande peut prendre 4 mois et plus sans gain de cause. En moyenne, 2 véhicules étaient vendus par mois avant la Covid-19, contre 0 maintenant», nous a-t-il confié. Tous les parcs reçoivent les mêmes profils de clients, notamment, des fonctionnaires et les commerçants. Les prestations sont identiques, au regard des réponses que nous avons recueillies auprès des différents responsables. Tous ont affirmé que la prestation dépendait du choix des clients. Certains préfèrent payer le véhicule avec le dédouanement, d’autres, par contre, optent pour le paiement hors taxe, c’est-à-dire, sans frais de dédouanement. Une particularité chez NIK ABDOUL AUTO PARC, parmi ses clients, des diplomates et des clients étrangers provenant de la Côte d’Ivoire, du Mali achètent sans les frais de dédouanement. Mais la plupart des autres clients préfèrent acheter avec le dédouanement. o
Flora SANOU (Stagiaire)

Commentaires
Numéro d'édition: 440

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.