De Bonnes Sources

• Peinture Colorado au Burkina
Le spécialiste marocain de la peinture bâtiment, Colorado, dépose officiellement ses pénates dans la capitale burkinabè. La représentation nationale est sise à l’avenue Houari Boumediene. Le directeur général de cette société au Burkina est Rasmané Ouédraogo. Il annonce l’ouverture officielle dans deux semaines. On se rappelle que le groupe Colorado avait tenté un partenariat avec la maison Cbb. C’était avant la disparition accidentelle du grand patron du groupe, il y a de cela deux ans.

• Le Conseil des ministres annulé deux fois de suite
Le Conseil des ministres du 4 février n’a pas eu lieu à cause du mouvement d’humeur du Régiment de sécurité présidentielle (Rsp). L’on s’attendait à un autre rendez-vous jeudi, mais comme les négociations traînaient, ce second conseil de remplacement n’a pas pu avoir lieu.
Les Burkinabè sont dans l’expectative du communiqué du Gouvernement sur l’issue des négociations. Mais déjà, les indiscrétions font état du fait que le Rsp a obtenu tout ce qu’il voulait. Des sources concordantes annoncent le Lieutenant-colonel Moussa Céleste Coulibaly, l’ex-aide de camp de Blaise Compaoré, à la tête du Rsp. L’état-major particulier de la présidence du Faso doit revenir à l’actuel numéro 1 du Rsp, le Colonel-major Boureima Kiéré, et celui qui occupe ce poste à ce jour, le commandant promu récemment au grade de Lieutenant-Colonel, Théophile Nikiéma, va devenir le chef de cabinet militaire de la présidence.

• Burkina/Côte d’ivoire : une rencontre ministérielle sur le Tac?
On en parle, mais l’information reste encore difficile à vérifier. Les ministres ivoiriens et burkinabè devraient se réunir dans le cadre du Traité d’amitié et de coopération (Tac) entre les deux pays. Les sources contactées du côté de l’ambassade de Côte d’Ivoire et du ministère des Affaires étrangères burkinabè n’ont pas pu donner la date, mais n’excluent pas la probabilité de la rencontre. En tout cas, ces retrouvailles entre les Gouvernements des deux pays revêtent une importance capitale en ce moment précis. Ce sera la première rencontre du Tac après la chute de Blaise Compaoré.

• Loi anti-corruption : vote du Cnt demain
C’est en principe demain 10 février que la loi sur la lutte contre la corruption sera soumise à la plénière du Conseil national de la Transition. Cette loi soutenue le Ren-Lac devait être examinée par la défunte Assemblée nationale, mais elle fut retirée à cause de nombreuses divergences.

• Mines: les responsables locaux sont les plus corrompus
Les responsables perçus comme «les plus corrompus» dans le secteur minier sont les responsables locaux (traditionnels ou coutumiers) des sites miniers, les cadres supérieurs des sociétés minières et les autorités délivrant les permis d’exploitation, indique une étude rendue publique le 5 février dernier par l’ Ong burkinabè de lutte anti-corruption, Ren-Lac.
Il ressort de ce document que l’attribution des contrats de recherche se fait de façon «mafieuse» au profit d’un régime politique plutôt que de la nation.

• Fédération des associations des banques et établissements financiers de l’Uemoa : Pierre Zerbo remplacé
Le Burkinabè Pierre Zerbo, directeur général de la Banque de l’habitat du Burkina Faso, a été remplacé à la tête de la Fédération des associations des banques et établissements financiers de l’Uemoa (Fapbef-Uemoa). C’est Souleymane Diarrassouba, président de l’Association des banques et établissements financiers de Côte d’Ivoire, qui dirigera désormais la fédération pour une période de deux ans.
Les ambitions du nouveau président sont de relever le taux de bancarisation actuel qui est de moins de 10% dans la zone Uemoa, de ramener à 3% (moyenne tolérée) le niveau des créances en souffrance qui est de 7%, et d’affiner la lutte contre le blanchiment d’argent.

Commentaires
Numéro d'édition: 93

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.