Nomination à la mairie de Ouaga : Béouindé fait le ménage

Commune de Ouagadougou: Le maire fait le ménage
La commune de Ouagadougou dispose désormais d’un nouvel organigramme. Cet organigramme découle de l’audit organisationnel que le nouveau maire, Armand Roland Pierre Béouindé, a commandité dès sa prise de fonction. Plusieurs innovations ont été introduites dans ce nouvel organigramme qui consacre la création de 2 agences, dont celle du grand-Ouaga.
Ainsi, la commune a désormais 6 départements et 5 directions générales, dont la Direction générale des services techniques municipaux (DGSTM). La mise en place de ce nouvel organigramme a été accompagnée de nouvelles nominations aux postes de responsabilité. Le secrétariat général de la commune échoit à Charles Christian Rouamba. Cet administrateur civil a été le président de la délégation spéciale de l’arrondissement 7 de Ouagadougou, sous la Transition. Il remplace à ce poste Sébastien Kima. La police municipale de Ouagadougou, elle aussi, a un nouveau directeur général en la personne de l’inspecteur Sylvestre N’Do, précédemment directeur chargé de la coordination des polices municipales du Burkina Faso au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. La nouvelle DGSTM sera dirigée par Ardjouma Ernest Zombré.

• Nafa: démission du président du parti de Djibril Bassolet
Rasmané Ouédraogo, président de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA), a démissionné. Il quitte le parti au moment où celui-ci prépare son congrès, et son poste est désormais vacant. Cet expert en développement rural était un cadre du CILSS, avant de s’engager en politique. Il a dû démissionner pour se présenter comme député, avant de prendre la tête de la Nouvelle alliance du Faso, parti qui a soutenu la candidature du Général Djibril Bassolet à la dernière élection présidentielle.
Victime des casses de l’insurrection, il avait perdu ses biens et son emploi. L’homme a probablement décidé de prendre du recul politique.

• Contrôle de la facture normalisée: dès ce lundi
Après le faux départ de la semaine dernière, la Direction générale des impôts (DGI) démarre officiellement ses contrôles sur l’utilisation effective de la facture normalisée par les agents économiques, dès lundi. Le groupe Hage matériaux a été choisi comme lieu de lancement de cette opération qui couvre l’ensemble du territoire national. Lancée cette année, la facture normalisée concerne d’abord les entreprises relevant du régime du Réel normal d’imposition (RNI) et dont le chiffre d’affaires est égal ou supérieur à 50 millions de F CFA. Ensuite, ce sera le tour des factures pré-imprimées utilisées par les contribuables du régime du réel simplifié d’imposition (RSI) et celles relevant de la contribution des micro-entreprises utilisées notamment par les entreprises dont le chiffre d’affaires  est inférieur à 50 millions de FCFA.

• CSC: qui assure l’intérim?
Depuis le 6 septembre 2017, la présidente du CSC, Nathalie Somé, a été déposée à la maison d’arrête et de correction de Ouagadougou. Elle y est en détention préventive dans le cadre d’un dossier de présomption de faits de détournement de deniers publics, faux et usage de faux, corruption, surfacturation, blanchiment de capitaux et népotisme. En son absence, c’est le vice-président, Jean De Dieu Vokouma, qui assure l’intérim. Normalement, ce poste était occupé par Désiré Komboigo qui a eu maille à partir avec la justice dans le cadre de l’affaire du putsch manqué. Blanchi par la justice, l’homme n’a pas encore pu réintégrer son poste. Un recours du CSC devant le Conseil d’Etat l’en empêche, bien que la justice ait autorisé en premier ressort sa réintégration au collège des conseillers. Si le Conseil d’Etat venait à vider son arrêt et à confirmer le premier jugement, Désiré Komboigo, pourrait -il retrouver son statut de vice-président du CSC?

Commentaires
Numéro d'édition: 220

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.