De Bonnes Sources

• Coris Bank s’implante au Mali
La banque burkinabé Coris Bank International(Cbi) repart à l’assaut de la zone Uemoa. Après l’ouverture d’une succursale à Abidjan l’année dernière, l’établissement va ouvrir en août prochain une filiale au Mali. Avec un capital porté à 25 milliards de F CFA en 2013, un total des dépôts de 250 milliards de F CFA et un total des crédits consentis de plus de 230 milliards de F CFA, Coris Bank ambitionne d’étendre sa toile à tous les pays de la zone Uemoa à l’horizon 2020.
En 2011, la banque fondée par l’homme d’affaires burkinabé Idrissa Nassa avait racheté 35 % de BIA-Niger à la Belgolaise (groupe BNP Paribas), mais une mésentente avec les autres actionnaires l’avait conduit à revendre ses parts à la Société nigérienne des produits pétroliers (Sonidep) en avril 2012.

• Le Burkina Faso et le Togo échangent leurs expériences militaires
Quarante-trois élèves officiers de l’académie militaire Georges Namoino du Burkina Faso ont été reçus par le ministre togolais en charge de la Sécurité, le colonel Yark Damehame, dans la semaine du 14 juillet. Conduit par le colonel Yves Thiombiano, officier responsable de cette école militaire, ce voyage d’études permettra aux élèves officiers de comprendre le fonctionnement de certaines structures du ministère togolais de la Sécurité.
Pendant leur séjour, les élèves officiers ont découvert les différents départements du ministère de la Sécurité et de la protection civile, notamment l’office de répression du trafic illicite des drogues et du blanchiment et le corps des sapeurs-pompiers.

• Assises nationales sur le pôle de croissance minier du Sahel du 24 au 25 juillet à Dori
Le gouvernement burkinabé organisera du 24 au 25 juillet prochain à Dori, dans la région du Sahel, les Assises nationales sur le pôle de croissance minier du Sahel.
Ainsi, après Bagré, premier pôle à dominante agropastorale, à l’Est, le pays envisage d’ici à 2015 la création du pôle de croissance minier. Il vise à optimiser les retombées de l’exploitation minière et de l’élevage pour les populations et l’économie nationale.
L’objectif est de déterminer de manière participative les actions à mener dans ce pôle de croissance. Le défi consistera à élargir les pôles de croissance dans les secteurs clés qui offrent un potentiel pour l’exportation et contribueront à accroître les recettes dans les zones rurales.

• Explosion au quartier Larlé: la piste accidentelle privilégiée
Suite à l’explosion survenue au quartier Larlé de Ouagadougou, le 15 juillet dernier, les responsables de la sécurité ont animé une conférence de presse le 16 juillet 2014. Objectif: faire le bilan et donner les raisons à l’origine du drame. 38 victimes dont 32 évacués à l’hôpital et 4 morts. Tel est le bilan du drame de l’explosion survenue le 15 juillet dressé par les sapeurs-pompiers, selon le directeur général de la sécurité intérieure, le colonel Omer Bationo.
«Il y a eu 2 décès qui ont été constatés et des morceaux de corps qui ont été retrouvés et on suppose que ces morceaux appartiennent à 2 personnes qui étaient sûrement sur les lieux de l’accident. Environ 25 maisons détruites ou partiellement effondrées», a-t-il précisé.
Pour ce qui a pu occasionner cette explosion, le colonel Bationo a souligné: «Avec les premiers éléments de l’enquête, nous écartons la piste criminelle. Il s’agit d’une explosion accidentelle qui a été causée par des explosifs stockés probablement par des individus qui travaillent sur des sites d’or».

• Uemoa: pour un rayonnement culturel plus fort
Les ministres chargés des questions culturelles de l’espace l’Uemoa ont approuvé le 18 juillet à Ouagadougou, le Programme de développement culturel de l’Union (Pdc-Uemoa).
Décliné en quatre axes stratégiques, il vise le développement d’un marché régional unifié des biens et services culturels, la promotion des métiers de la culture et la professionnalisation des acteurs et opérateurs culturels, tout en facilitant l’accès des institutions et opérateurs culturels aux financements.
Le 4e axe concerne l’amélioration de la visibilité des expressions culturelles dans l’espace communautaire.
En rappel, c’est le 24 octobre 2013 à Dakar que les chefs d’Etat et de gouvernement, réunis pour leur 17e Conférence, ont adopté l’acte additionnel instituant la Politique commune de développement culturel de l’Uemoa dont le Pdc en est l’opérationnalisation.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 71

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.