L’infrastructure regroupe l’ensemble des services et départements de BOA-Burkina Faso et des espaces clientèle dont l’Agence centrale, le Centre d’affaires, l’Agence Elite et un espace dédié aux PME/PMI (Ph. DR)

BOA/Burkina : Un siège flambant neuf

- D’un coût de réalisation de près de 10 milliards FCFA
- L’édifice est situé dans la ZACA et abrite l’ensemble des services et départements de la banque

Depuis le 14 février 2020, Bank of Africa-Burkina Faso dispose de son propre siège. Bâtie dans la zone d’activité commerciale et administrative (ZACA) de Ouagadougou, sur une parcelle de 5 038 m2, avec une emprise au sol de 3 600 ml’infrastructure regroupe l’ensemble des services et départements de BOA – Burkina Faso et des espaces clientèle dont l’agence centrale, le Centre d’affaires, l’agence Elite et un espace dédié aux PME/PMI.

Son inauguration a été rehaussée de la présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et du directeur général du groupe BOA, Amine Bouabib, venu du Maroc (Ph. DR)

C’est une belle œuvre architecturale du type R+6 + sous-sol qui s’inspire de la culture africaine, plus précisément burkinabè (NDRL voir encadré).  Le nouveau siège est niché non loin de l’entrée de la Base aérienne. Selon le directeur général de BANK OF AFRICA-Burkina Faso, Faustin Amoussou, l’inauguration du nouveau siège intervient dans la dynamique de renforcer la proximité de la banque avec sa clientèle et d’offrir des espaces d’accueil adaptés et modernes. Mais aussi, offrir un cadre adapté, agréable au personnel. De l’avis du président du conseil d’administration (PCA) BOA-Burkina Faso, Lassiné Diawara, la nouvelle infrastructure se veut, surtout, un édifice à la hauteur des ambitions de développement du groupe panafricain et de sa filiale burkinabè.  C’est ainsi que pour sa réalisation, la banque n’a pas lésiné sur les moyens financiers, en décaissant sur fonds propres, la somme de 10 milliards FCFA.

Le directeur général du Groupe BOA, Amine Bouabib, a félicité le peuple burkinabè pour sa résilience contre les attaques terroristes. Il a souligné que malgré cette situation sécuritaire, le Groupe BOA serait toujours avec les Burkinabè (Ph. DR)

Son inauguration a été rehaussée de la présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré et du directeur général du groupe BOA, Amine Bouabib, venu du Maroc. Celui-ci a félicité le peuple burkinabè pour sa résilience contre les attaques terroristes. Il a souligné que malgré cette situation sécuritaire, le groupe BOA sera toujours avec les burkinabè. « L’insécurité ne nous fait pas peur », a-t-il mentionné avant de porter à la connaissance du chef de l’Etat que « le Burkina Faso dispose d’un capital humain que d’aucuns jalousent ».  Amine Bouabib a insisté sur le fait que le groupe BOA à travers sa filiale au Burkina Faso va accentuer ses financements au profit des projets du secteur secondaire en portant le taux à 40%, mais surtout envers le secteur des PME. Pour lui, les PME sont créatrices de valeur ajoutée et d’emplois. Sur ce, il a invité BOA-BF à tripler ses financements dans ce volet qu’il trouve stratégique.

Représentant le ministre en charge de l’Economie, la ministre déléguée chargée du budget, a  salué l’apport de Bank Of Africa – Burkina Faso dans l’économie nationale. « BOA-BF a su transformer la vie de millions de burkinabè en leur accordant des crédits, en finançant leurs projets… », dit-elle.  Elle a aussi reconnu l’apport inestimable de la Banque dans le financement du Programme national de développement économique et social (PNDES) et le financement de grands projets structurants de l’Etat via le Partenariat public privé (PPP).  Edith Clémence Yaka traduit la reconnaissance du gouvernement à la Fondation BOA pour ses multiples actions en faveur de la population burkinabè. la ministre souligne qu’avec sa vingtaine d’année d’existence, BANK OF AFRICA -Burkina Faso a su s’imposer dans le paysage bancaire parmi les banques les plus dynamiques et les plus performantes.

Pour elle, le gouvernement burkinabè attend de la BOA: la diversification de l’offre de services y compris en direction de la diaspora ; la poursuite de la digitalisation pour développer des services financiers appropriés ; l’amélioration de l’accessibilité physique et financière et enfin l’accroissement des financements adaptés aux besoins de la clientèle.


 

Le nouveau siège de BOA-Burkina

L’architecture authentique de l’immeuble du type R+6 + sous-sol s’inspire de la culture africaine, plus précisément burkinabè avec des symboles forts comme le grand calao de la savane, réputé pour son pouvoir de fécondité. Elle s’inspire également du serpent boa qui décore les concessions kasséna (ethnie du Centre-sud du Burkina) réputé pour son pouvoir protecteur et de la poupée ashanti qui est l’emblème du logo de BOA, également symbole de fécondité. Le cout total des travaux de construction est évalué à près de 10 milliards de F CFA. BOA, c’est aussi près de 600 collaborateurs, majoritairement jeunes, dont la moitié sont des femmes. Ils sont répartis dans un réseau de 53 points de vente sur l’ensemble du territoire national, dont 28 à Ouagadougou et 24 dans 12 régions du pays.

Commentaires
Numéro d'édition: 331

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.