Banques : Le trio de tête en décembre 2014

• Ecobank, Boa, Coris Bank

• Les chiffres de l’Apbef-B

Les statistiques de place sont publiées chaque mois par l’Apbef-B. Celles-ci sont les dernières en date. Elles correspondent à la période de décembre 2014.

Les statistiques de place sont publiées chaque mois par l’Apbef-B. Celles-ci sont les dernières en date. Elles correspondent à la période de décembre 2014.

L’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina (Apbef-B) a publié, le 5 mars dernier, les statistiques sur les rangs occupés par les banques du Burkina Faso pour la période de décembre 2014.

Ces statistiques concernent les emplois et les ressources des banques. Les emplois correspondent aux différents crédits accordés aux clients des banques. Quant aux ressources, elles sont la somme des apports reçus par les banques de la clientèle. Réactualisées chaque mois, elles montrent comment évoluent les banques et leur permettent de se positionner sur le marché.
Les dernières statistiques en ce qui concerne la répartition des emplois mettent Ecobank en pole position avec 18,44% des parts de marché et 215.724 millions de FCFA de chiffre d’affaires, suivie de la Boa avec 17,83%, 340.583 millions, et 17,39% pour Coris Bank avec 332.294 millions.
En ce qui concerne la répartition des ressources, les statistiques placent en première position Ecobank avec une moyenne de 21,07% et un chiffre de 429.059 millions, 15,89% à la Boa, soit 323.571 millions, et 15,27% à Coris Bank avec 310.969 millions. Selon le président de l’Apbef-B, Pierre Zerbo, ces informations sont utiles aux banques de la place qui, à travers elles, arrivent à se positionner sur le marché. «Les statistiques que nous mettons à la disposition des banques chaque mois sont des données fiables et réelles. Elles montrent les différentes parts de marché occupées par chacune d’elles et leur permettent de mieux affiner leurs stratégies».
Les patrons de banques apprécient positivement cette initiative: «Il est toujours indispensable de publier des informations fiables et officielles. Elles nous permettent également de prendre des mesures pour atteindre nos objectifs. Ces statistiques sont des indicateurs du Pib. Elles déterminent le financement de l’économie du pays et montrent qui sont les leaders dans le domaine», affirme l’un d’eux. Les statistiques de place restent pour le moment confidentielles.
Elles ne sont pas accessibles au grand public. Elles sont destinées uniquement aux directeurs de banques. Ces dernières années, l’activité bancaire connaît un bond, bien que le taux de bancarisation reste faible avec moins de 20%. Bientôt, une treizième banque devrait voir le jour.
Ce qui permettra à la population d’avoir un large choix au niveau de l’offre de services bancaires.
GB


 

Le rôle de l’Apbef-B

L’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina Faso (Apbef-B) a été créée en décembre 1967. Elle a pour but de créer et d’entretenir des rapports utiles et réguliers entre ses membres, de veiller à l’unité des règles qui doivent régir ses membres et de procéder à la collecte de données et d’informations intéressant la profession bancaire et de réaliser des enquêtes ou des études susceptibles d’éclairer l’action de ses membres.

Commentaires
Numéro d'édition: 103

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.