Le « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation ». C’est le nom de l’ouvrage qui a été présenté au public le 4 septembre 2020 à Ouagadougou, avec comme patron de cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

« Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation »: Un livre de Mathieu Hien

• L’ouvrage aborde les thématiques telles que

• Les contrats d’exploitation et les moyens de défense des droits de propriété intellectuelle,

• Dédié à tous les opérateurs économiques et investisseurs de l’espace Ohada

Le « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation ». C’est le nom de l’ouvrage qui a été présenté au public le 4 septembre 2020 à Ouagadougou, avec comme patron de cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

Quel honneur d’être invité à la dédicace d’un livre sur la protection intellectuelle. Cet honneur est encore plus grand quand c’est un « Expert » de la question qui en est l’auteur. Il se trouve aussi que cet auteur est l’une des « grandes signatures » à L’Economiste du Faso. Mathieu Hien, conseil en propriété industrielle, mandataire agréé auprès de l’OAPI et directeur du Cabinet Afric-Propi-Conseils, a mis sur le marché du livre burkinabè, le « Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation ». L’ouvrage a été présenté au public le 4 septembre 2020 à Ouagadougou, avec comme patron de cérémonie, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, Harouna Kaboré.

Ce guide, produit avec la contribution de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, dévoile les mécanismes juridiques de protection, de valorisation et de défense des droits de la propriété intellectuelle pour les entreprises, au sein des Etats membres de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI).

Quoi donc de plus normal que ce soit le Directeur général de la CCI-BF, Issaka Kargougou, qui signe l’avant-propos du document. Il était, par ailleurs, le premier à prendre la parole à la cérémonie de dédicace. Pour lui, ce guide est important pour la communauté des affaires en premier, parce que le développement du secteur privé ne peut se faire sans une bonne maîtrise des questions liées à la sécurisation juridique et à la promotion de l’innovation. Les entreprises africaines sont appelées à placer l’innovation au centre de leurs activités, ce guide leur offre « tous les outils juridiques, théoriques et pratiques nécessaires pour assurer une protection efficace de leurs produits ». Ensuite, les thématiques abordées dans le guide telles que la propriété intellectuelle, les contrats d’exploitation des droits de propriété intellectuelle, des moyens de défense des droits de propriété intellectuelle permettent à tous les opérateurs économiques et investisseurs de l’espace Ohada d’affronter la concurrence sous-régionale et internationale avec plus d’assurance.

Cet ouvrage intéresse aussi le monde universitaire, les administrations publiques et privées, les hommes d’affaires, les étudiants, avocats, notaires, huissiers et toutes les personnes désireuses de comprendre le système de la propriété intellectuelle.

Dans ce guide de 263 pages, Mathieu Hien a mis l’accent sur l’invention, l’innovation et la propriété intellectuelle en tant que facteurs de développement économique.

Dans sa présentation, l’auteur a insisté sur le fait que l’argent n’est pas le nerf de la guerre, mais plutôt la propriété intellectuelle. Et d’expliquer que pour « arriver à une croissance économique véritable, il faut oser inventer, innover dans l’invention et protéger tout ce qu’on a comme valeurs ». Pour ce faire, « la propriété intellectuelle doit être un instrument, un outil de travail pour notre pays, car elle est le levier du développement ». C’est donc un plaidoyer lancé auprès des pouvoirs publics afin que son livre serve d’appui pour regarder autrement la propriété intellectuelle au sein des pays membres de l’OAPI.

Une demande qui est tombée dans l’oreille du premier responsable du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat. « Je félicite l’auteur pour ce travail intellectuel et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir afin de faire la promotion de ce livre », a affirmé Harouna Kaboré.

NK

Encadré

Bio express de l’auteur

Fondateur du cabinet AFRIC-PROPI-CONSEILS créé en 2004, Mathieu Hien est juriste de formation. Il a obtenu plusieurs diplômes universitaires, dont une Maîtrise en Droit des affaires obtenue à l’Université de Ouagadougou en 1984, Un DESS en propriété industrielle à Paris II/ Assas en 1986, un autre DESS en Droit du commerce extérieur à l’Université René Descartes, Paris V en 1987 pour ne citer que cela. Mandataire agréé auprès de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) au Burkina Faso.

 

Filet fermé

Quel est l’enjeu de la propriété intellectuelle ?

Depuis une vingtaine d’années, l’économie internationale est marquée par un rôle croissant des droits de propriété incestuelle dans les échanges transnationaux des biens, des services techniques. Ainsi, au fil des ans, il est avéré que le système de protection de la propriété intellectuelle est un outil important de développement économique. En quoi consiste-t-il ?

Il consiste essentiellement en une régulation juridique et économique du jeu de la concurrence entre les entreprises de toutes natures, petites, moyennes, grandes, à caractère national ou multinational. En effet, la concurrence, loi fondamentale en économie de marché, doit être entourée de garde-fous pour assainir le jeu de la compétition et stimuler la croissance. Un de ces garde-fous et pas des moindres, est la définition, la protection et la défense des droits de propriété intellectuelle », extrait du Guide théorique et pratique pour la protection de l’innovation, P24.

Commentaires
Numéro d'édition: 358

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.