De Bonnes Sources

• Déblocage de fonds en 2018 : 4 ministères et institutions affichent des taux inférieurs à 50%.
Le bilan de l’exécution du plan de déblocage de fonds par ministère et institution en 2018 indique que 17 ministères et institutions affichent des taux d’exécution supérieurs à 90%. 13 autres ministères et institutions ont des taux d’exécution compris entre 90% et 75% et 04 ministères et institutions affichent malheureusement des taux d’exécution inférieurs à 50%. Ce sont : le ministère des Ressources animales et halieutiques (47,51%), l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de Lutte contre la corruption (42,82%), le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat (1,11%) et le ministère de l’Energie (17,49%).Le Parlement et le Médiateur du Faso ont entièrement débloqué leurs prévisions annuelles. Ces informations proviennent du rapport d’exécution du budget et de la trésorerie de l’Etat, exercice 2018.

• Autoroute Ouagadougou-Bobo: Alpha Barry dans les locaux de la société CHEC
Le 16 avril 2019, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alpha Barry, a pris part à la première commission mixte entre la République populaire de Chine et le Burkina Faso. Occasion pour le ministre de visiter les installations de l’entreprise CHEC en charge de la construction de l’autoroute Ouagadougou-Bobo-Dioulasso. La China Harbour Engineering Company LTD (CHEC) est en charge de la construction de l’infrastructure, notamment dans son tronçon Ouagadougou-Koudougou (110 kilomètres).

• Komet Inc. vend ses actifs au Burkina Faso
Les ressources Komet Inc. Société d’exploration et d’exploitation aurifère basée au Canada, a annoncé la vente de ses actifs au Burkina Faso. L’annonce a été faite au Québec le 16 avril 2019. Toutes les actions émises par la société et ses filiales au Burkina Faso, Komet ressources Afrique SA et Guiro exploration SARL seront vendues à CINI solutions, une société privée établie au Qatar. Selon les termes du contrat, CINI paiera la contrepartie suivante à Komet pour la cession des actions : la prise en charge de toutes les dettes des filiales ; 12 paiements mensuels consécutifs de 100.00 USD à Komet. La clôture de la transaction devrait avoir lieu en fin avril.

• La labellisation du Faso Dan Fani se précise

Le gouvernement a adopté un décretportant création, attributions, organisation et fonctionnement du Comité national des indications géographiques et marques collectives du Burkina Faso. Pour le gouvernement, ce comité a pour mission de conduire le projet pilote de labellisation de 04 produits du terroir que sont : le Faso Dan Fani, le chapeau de Saponé, le beurre de karité et les produits de cuirs et peaux de Kaya. La création de ce comité fait suite aux deux ateliers organisés le 31 août et le 2 novembre 2018 à Ouagadougou à l’attention des producteurs, à l’atelier de lancement du projet de labellisation du Faso Dan Fani à Bobo-Dioulasso,les 27 et 28 octobre 2018, et à l’atelier de labellisation du chapeau de Saponé le 7 mars 2019 à Saponé. Cette labellisation vise à améliorer la compétitivité et l’accès aux marchés nationaux et étrangers de ces produits nationaux.
L’adoption de ce décret permet de disposer d’un cadre institutionnel indispensable à la mise en œuvre du processus de labellisation. C’est ce que rapporte le compte rendu du Conseil des ministres du 17 avril 2019.

• Patronat : le Bureau chez le PM
Une délégation du patronat, conduite par le président du Bureau, Apollinaire Compaoré, a été reçue en audience le 16 avril dernier par le premier ministre. Cette prise de contact a permis à la délégation du patronat de présenter ses félicitations et encouragements au Premier ministre et échanger sur la situation nationale, notamment le problème sécuritaire qui impacte négativement sur les activités des entreprises et la grève perlée des agents de l’administration des finances. Quelques préoccupations relatives aux relations professionnelles, à la formation et l’insertion professionnelle et d’autres préoccupations corporatives telles que le financement du patronat et sa place dans le dispositif institutionnel étaient également au menu des échanges.

• CIDEF : le Bureau au rapport
La conseil interprofessionnel des entreprises du Burkina Faso tient son assemblée générale ordinaire ce jeudi 25 avril à la maison de l’entreprise.
Au menu, examen et adoption du rapport moral et financier du bureau conduit par Lanciné Diawara.

Commentaires
Numéro d'édition: 295

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.