De Bonnes Sources

• DGI : 99,86% de taux de recouvrement en fin février 2019
Durant le mois de février 2019, la Direction générale des Impôts  (DGI) a mobilisé pour le compte du budget de l’Etat, 49,372 milliards FCFA sur une prévision de 51,228 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de 96,38%. Comparé à l’année dernière, où 44,304 milliards FCFA avaient été mobilisés, on constate une importante variation de 11,44%.
De janvier à février 2019, sur une prévision de 135,327 milliards FCFA, elle a mobilisé 135,132 milliards FCFA, soit un taux de réalisation de 99,86%. Comparativement à la même période en 2018, où la DGI avait mobilisé 110,415 milliards FCFA, il ressort un accroissement de 22,39%.
Au cours de ces 02 premiers mois de l’année, la DGI a déjà mobilisé 15,73% des recettes sur une prévision de 15,75%. La direction des grandes entreprises (DGE) tire le taux de recouvrement vers le haut. Son taux de recouvrement entre janvier et février 2019 serait de 104%.

• Budget de l’Etat: 1.760,15 milliards F CFA de recettes mobilisées en 2018
Au 31 décembre 2018, le niveau global de mobilisation des recettes du budget de l’Etat, exercice 2018, s’établissait à 1.760,15 milliards F CFA, soit un taux global de réalisation de 98,01%. A la même date, 2.074,26 milliards F CFA de dépenses avaient été exécutées, soit 94,63% de réalisation.
Comparés à ceux de la même période en 2017 qui étaient respectivement de 87,87% et de 92,07%, ces taux sont en nette amélioration. Cette situation d’exécution du budget de l’Etat, exercice 2018, a été présentée au conseil des ministres du 13 mars 2019.

• Infrastructures de l’Etat : installation du système solaire à 7,146 milliards FCFA 
Le gouvernement du Burkina Faso a autorisé un marché de 7,146 milliards FCFA pour la fourniture, l’installation et la mise en service de systèmes solaires photovoltaïques au profit des infrastructures sociocommunautaires de l’Etat. Ces infrastructures sont constituées d’écoles primaires, de préfectures, de commissariats de police, de brigades de gendarmerie, de centres de santé et de promotion sociale, de lycées et collèges et de l’éclairage public de 224 localités réparties sur le territoire national. Le financement est assuré par le budget de l’Etat, exercice 2018, 2019 et 2020.

• Maroc Telecom se positionne au Tchad
Maroc Telecom compte se lancer sur le marché tchadien. Le premier opérateur télécoms a conclu un accord avec le luxembourgeois Millicom en vue d’acquérir la totalité du capital de sa filiale Tigo Tchad, premier opérateur mobile de ce pays. Cette opération reste soumise à l’approbation des autorités tchadiennes. Une fois actée, cette acquisition, qui s’inscrit dans le cadre de sa stratégie de développement à l’international, permettra au groupe d’élargir et de consolider sa présence dans la région. A noter que Onatel, l’opérateur historique burkinabè, est une filiale de Maroc Telecom.

• Fonds communs: une grève qui ne dit pas son nom
Le gouvernement a déclaré officiellement qu’il a des rumeurs de grève au niveau des régies des recettes. Ce qui veut dire qu’il n’a pas reçu de préavis de la part des syndicats. Soit. Le fait est que l’administration marche au ralenti. Payer dans les petites unités de recouvrements devient problématique. Le service n’est pas fait à temps et les usagers sont les premiers à s’en plaindre. Le phénomène dure depuis plusieurs semaines. La question, c’est jusqu’à quand ? Les agents sont présents pour la plupart mais ne travaillent pas ou le font à pas d’escargot avec tous les désagréments que cela comporte. Le gouvernement devrait anticiper la grogne des usagers si cela perdurait. Les syndicats avancent masquer, mais il faudra bien sortir du bois et discuter franchement. A moins que ce ne soit une copie conforme du mouvement des policiers qui a abouti, la semaine dernière, à un accord entre les parties.

Commentaires
Numéro d'édition: 290

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.