Les participants ont jeté les bases d’un pacte national pour une éducation résiliente et de qualité pour tous les enfants de ce pays

Assises nationales de l’Education: la nouvelle école burkinabè en marche

-Douze (12) thématiques développées en 72h

-Un forum totalement inclusif

- Un pacte pour un renouveau du système éducatif

 

Les participants ont jeté les bases d’un pacte national pour une éducation résiliente et de qualité pour tous les enfants de ce pays

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales a reçu le quitus du Conseil des ministres, en sa séance du 31 mars 2021, pour organiser des Assises nationales de l’Education en vue de repenser le système éducatif burkinabè. Dès lors, « l’organisateur en chef » a pu mener plusieurs activités, dont une large campagne d’information et d’implication de toutes les parties prenantes à la préparation de ces assises  (voir encadré1)

 A titre d’exemple, l’ensemble des participantes et participants aux Assises régionales, estimé à plus de 3000 personnes, a permis de tenir compte des spécificités locales dans les propositions de solutions et qui ont contribué à l’amélioration du document de base des Assises nationales. C’est donc après toutes ces étapes que les différentes composantes de la société burkinabè se sont retrouvées du 18 au 20 novembre 2021 à Ouagadougou pour les Assises nationales proprement dites.

Les travaux à cette étape se  sont focalisés sur le document de base intégrant la synthèse des conclusions des Assises régionales sur les 12 thématiques (voir encadré). Durant ces Assises nationales de l’Education nationale, les participants ont eu donc à examiner différentes propositions en vue de sceller un pacte national pour une éducation résiliente et de qualité pour tous les enfants de ce pays, sans exclusion aucune des villes et des campagnes, d’une part, et d’autre part,  à apporter leurs contributions à la construction d’une école solide et forte en phase avec les aspirations des communautés et les réalités socioéconomiques du Burkina. L’objectif des Assises nationales, précisera le ministre en charge de l’éducation, Stanislas Ouaro, « est de questionner l’école en y associant dans la recherche de solutions toutes les composantes de la société et toutes les parties prenantes, notamment, les acteurs des ministères et institutions impliqués dans l’Education nationale, les collectivités locales, les partenaires techniques et financiers, le secteur privé et des entreprises, les partenaires sociaux et les communautés à la base.

« Il est de notre responsabilité d’assurer une éducation de qualité à tous nos enfants, car l’éducation reste la meilleure préparation pour affronter un avenir à la fois plein d’inconnues et exigeant en matière de qualité et de capacités d’adaptation», a indiqué le président du Faso, avant le début des travaux. Il a pris l’engagement de convoquer, les prochains mois, l’ensemble des parties prenantes du système éducatif et la communauté éducative autour des conclusions et des actes des Assises nationales de l’Education afin que chaque partie s’engage autour de ce pacte fédérateur qui mobilisera toutes et tous à aller dans la même direction et avec des objectifs communs.

Martin SAMA

 

 

 

Encadré 1 : Les grandes étapes des Assises 

-L’organisation de rencontres d’information et d’échanges avec des autorités coutumières et religieuses, des présidents d’institutions étatiques, des responsables de formations politiques, des structures faîtières de l’enseignement privé et des structures faîtières des collectivités locales, les principaux partenaires de l’éducation et de la formation, et des personnes ressources que sont les anciens ministres et anciens Secrétaires généraux de l’Éducation, pour solliciter leur accompagnement et recueillir leurs contributions pour l’enrichissement des contenus des thématiques ;

-La stabilisation des thématiques et une proposition de points de discussion par thématique des Assises nationales. Au total, 12 thématiques ont été retenues ;

-La mise en place d’un comité de rédaction du document de base des Assises nationales composé d’anciens ministres, d’anciens Secrétaires généraux des ministères en charge de l’éducation, de techniciens du ministère en charge de l’Education nationale et de personnes ressources averties des questions d’éducation et de formation ;

-La rédaction du document de base des Assises nationales ;

-La mise en place d’un comité technique national de validation du document de base présidé par le Premier ministre  et composé de plus de 200 représentants d’institutions, de structures et d’organisations de la Nation impliquées dans les questions d’éducation ;

-La finalisation du document de base et sa remise officielle le 30 août 2021 pour les Assises régionales ;

-La tenue des Assises régionales les 13, 14 et 15 octobre 2021, simultanément dans toutes les 13 régions, sous la présidence de Mesdames et Messieurs les Gouverneurs ;

-La prise en compte des contributions des Assises régionales dans le document de base ;

-La remise officielle du document de base finalisé le lundi 25 octobre 2021 pour les Assises nationales.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 415

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.