Commerce, industrie et artisanat: Une contribution de 16,5%

• Fort impact de la Covid-19 en 2020

• Enclencher les réformes de seconde génération

• L’artisanat , une niche d’emplois

L’année 2020 a été très éprouvante pour l’économie burkinabè. Et pour cause,  la situation sécuritaire, mais surtout la pandémie de Covid-19. Selon le rapport de performance sectorielle 2020 du Cadre sectoriel de dialogue «transformations industrielles et artisanales » (CSD-TIA), « l’impact de la Covid-19 sur l’activité économique se traduirait par une contreperformance de la croissance économique qui ressortirait à 2%, contre 6,3% en 2019 ». D’après le rapport, ces taux de croissance ont été fortement impactés par le secteur tertiaire (commerce, industrie, administration, artisanat…) Dans le cadre des performances dans la mise en œuvre du PNDES au 31 décembre 2020, il a été constaté des résultats mi-figue mi-raisin sur le secteur tertiaire.

Plus de 15 000 entreprises créées en 2020

De ce rapport rendu public en février 2021, il ressort que les efforts fournis pour que le Burkina Faso retrouve sa place d’antan dans le classement Doing Business ont porté fruit. Les interventions ont permis de stabiliser pour la troisième année consécutive, le rang du Burkina Faso. C’est ainsi que de 2018 à 2020, le pays est resté constant à la 151e place. Par contre, la part du secteur informel dans la valeur ajoutée du secteur tertiaire a connu une décroissance. Le taux est passé de 20,4% en 2018 à 17,2% en 2019 et 16,5% en 2020. En 2020, l’Etat burkinabè a permis la création de 15.643 entreprises.17 mines industrielles et 29 carrières industrielles sont en exploitation. Les structures compétentes ont délivré 1.040 actes de construire. Si en 2020, le montant des Investissements directs étrangers (IDE) n’est pas encore connu, il reste que celui de 2019 est évalué à 1.420 milliards FCFA dans les mines et carrières industrielles. Tous ces efforts ont permis de porter l’Indice de facilité de faire des affaires à 51,4 points en 2020.    L’analyse du rapport indique qu’en 2020, le Burkina Faso était à 3 produits labellisés, 105 produits certifiés et 6 rencontres commerciales organisées.

Secteur artisanat : pourvoyeur d’emplois

L’artisanat est un secteur pourvoyeur d’emplois. Evoluant essentiellement dans le secteur informel, sa part dans la valeur ajoutée du secteur tertiaire est de 17,2% en 2019, contre 16,5% en 2020. Seulement 12,95% d’artisans identifiés ont été immatriculés en 2019, contre 89% en 2020. A la date du 31 décembre 2020, hormis les 1.420 métiers à tisser acquis et distribués aux artisans et associations ainsi que les 1.785 artisans et entreprises artisanales immatriculés, le reste des produits n’a  pu atteindre sa cible de 2020. Covid-19 oblige.

Entreprises publiques et parapubliques

Quel a été l’apport des entreprises publiques et parapubliques dans l’économie nationale de 2018 à 2020 ? Le rapport mentionne que le résultat net global généré par les sociétés d’Etat et les établissements publics de prévoyance sociale est passé de 172 643 millions FCFA en 2018, contre 191 641 millions FCFA en 2019. Pour ce qui est de la contribution des sociétés d’Etat et  des établissements publics de prévoyance sociale au budget national, elle est passée de 332 297 millions FCFA en 2018 à 335 590 millions FCFA en 2019. Quant au taux de croissance du résultat net global généré par les sociétés d’Etat, il est de 26,68% en 2018 et 11% en 2019. o

Synthèse de Ambèternifa  Crépin SOMDA

 

Encadré

Miser sur les PPP pour

attirer les investisseurs

Les difficultés rencontrées dans l’exécution des actions au cours de l’année 2020 sont, entre autres : l’instabilité budgétaire liée aux régulations budgétaires ; le coût élevé de certains facteurs de production, notamment, l’eau et l’énergie. En perspective, le rapport recommande d’envisager d’autres sources innovantes de financement de certains investissements, notamment, le mode PPP, et de travailler à concrétiser les réformes de seconde génération pour renforcer l’attractivité du Burkina Faso.o

Commentaires
Numéro d'édition: 384

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.