Résultats financiers : CBI et BOA Burkina en forme

• 8.293.824 de clients sur le mobile pour Onatel-SA

• 20,6 milliards de résultat net pour Coris Bank

• + 17% pour BOA Burkina Faso

Comment se portent les sociétés burkinabè cotées sur le marché financier régional? Les résultats financiers de BOA Burkina, de Coris Bank International et de l’Onatel-SA pour le 3e trimestre de l’année ont été divulgués par la Bourse régionale des valeurs mobilières. Et si pour les deux premières sociétés citées ci-dessus, les signaux sont au vert, l’on constate une baisse du résultat net de Onatel-SA. La société de télécommunications enregistre une baisse de 23,6% de son revenu net au 30 septembre 2019.

Onatel-SA chute
Le dernier à être publié par la BRVM est celui de la société de téléphonie Onatel-SA. L’opérateur global de télécommunications au Burkina Faso, coté au Premier compartiment du marché des actions de la BRVM de l’UEMOA, a vu son résultat net baissé à -23,6% au 30 septembre 2019. A la même date en 2018, le résultat net s’élevait à 27,915 milliards FCFA, contre 21,320 en 2019.
Ce résultat a aussi entraîné une légère baisse du chiffre d’affaires (-4.6%) qui est passé de 121, 7 milliards en 2018 à 116,1 milliards en 2019. Le résultat des activités ordinaires a lui aussi chuté de -20,5%. En 2018, il s’établissait à 37,8 milliards F CFA, contre 30,1 milliards en 2019.
«Les fréquentes offres d’abondance, les communications via les OTT au regard du développement de la data et le free roaming continuent d’éroder les revenus provenant de la voix». C’est l’explication que donne Onatel-SA de ses résultats mitigés, dans un communiqué publié par la BRVM. Une explication à laquelle on peut ajouter le renouvellement de la licence et le lancement de la 4G+advanced. Effectuée le 26 mars 2019, l’opération a coûté la bagatelle somme de 80 milliards.
Pour débloquer cette somme, Onatel-SA a été financé en grande partie, à l’aide d’emprunts contractés auprès de la Banque Atlantique (40 milliards F CFA) ; de CBAO (20 milliards FCFA) ; de la SGBF (10 milliards FCFA) et de Orabank (5 milliards F CFA). Le reliquat (5 milliards F CFA) est financé par les fonds propres de Onatel. L’effort continu sur les coûts des ventes et les charges opérationnelles permet d’atténuer l’impact du recul des revenus. Le résultat des neuf premiers mois de 2019, quant à lui, s’établit à 21,3 Mds FCFA

8.293.824 de clients sur le mobile
La base clients de Onatel-SA continue de s’accroître et s’établit à 8,4 millions de clients au 30 septembre 2019, soit +9,3% par rapport à la même période de 2018, grâce, notamment, à l’essor important du parc mobile qui progresse de 9,4%.
A fin septembre 2019, le parc actif fixe est quasiment stable par rapport à la même période de 2018 et ressort à 76.741 clients.
Le parc Internet (fixe et mobile) a augmenté de 9,6% pour atteindre 2,8 millions de clients actifs à fin septembre 2019, conséquence principalement de la qualité du réseau 3G et 4G+ qui s’est considérablement améliorée avec les extensions de capacité et les grands travaux de fiabilisation et de densification du réseau.
Notons que West africa rating agency (WARA), au terme de sa revue financière au titre de l’exercice 2018, a affirmé sur son échelle régionale, la note de Onatel-SA à «BBB » avec la perspective «stable ». Cette notation en grade d’investissement permet toujours à Onatel d’émettre sur le marché sans garantie. Les actionnaires de référence sont le Groupe Maroc Télécom (61%) et l’Etat du Burkina Faso (+16%).

17% pour BOA Burkina Faso
Le résultat net de la Bank of Africa Burkina Faso, à fin septembre 2019, après déduction des charges fiscales, ressort à 13,3 milliards F CFA, en progression de 17% par rapport à septembre 2018. C’est une prouesse qu’a réalisée la filiale du Groupe bancaire du même nom après la baisse de 6,80% de son résultat net au premier trimestre 2019. Les activités de collecte de ressources et de distribution de crédits se sont renforcées, évoluant respectivement de 2,9% et 11,3% en une année, grâce au dynamisme de réseau d’agences.
Le Produit net bancaire s’établit à 31,3 milliards FCFA à fin septembre 2019, en progression de 8,7 par rapport à septembre 2018, soutenu notamment, par la croissance régulière des commissions et divers de 23,1% et la marge nette bancaire en hausse annuelle de 5%. Le total bilan qu’affiche la banque s’établit à 873,8 milliards FCFA à fin septembre 2019. Un résultat financier en progression de 11,3% par rapport à la même période en 2018.

NK


 

20,6 milliards F CFA pour CBI Burkina

Le résultat net de Coris Bank International a enregistré une progression de 7,3% en glissement annuel, par rapport au résultat consolidé à fin septembre 2018 pour se fixer à 20,6 milliards F CFA. La banque maintient ainsi ses positions sur le marché avec des indicateurs financiers qui s’inscrivent dans les prévisions de la période. Ainsi, le Produit net bancaire (BNB) se maintient à 41,7 milliards, malgré la finalisation des succursales du Bénin et du Sénégal au premier trimestre 2019. En effet, les succursales de Coris Bank International (CBI-SA) au Bénin et au Sénégal ont reçu leur agrément en qualité de filiales au cours du premier trimestre 2019 et n’entrent plus dans le périmètre de consolidation de CBI-SA à partir du 1er avril 2019.

Commentaires
Numéro d'édition: 324

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.