Réunion de famille à Coris Bank international SA (CBI SA) ! C’est ainsi qu’il convient d’appeler la retraite stratégique, 9e du genre, initiée par les premiers responsables de l’institution financière.

Retraite stratégique 2020 Coris Bank international SA:  Une croissance d’activités autour de 19%

Coris Bank international SA a tenu du 2 au 3 octobre sa 9e retraite stratégique 2020 à Ouagadougou. Initiée par les premiers responsables de cette institution financière, cette retraite qui a eu lieu autour du thème « Face aux impacts de la crise de COVID-19, quelles stratégies innovantes pour une résilience durable de CBI SA ? »  a servi de cadre pour la revue des recommandations de la 8e retraite  tenue en 2019, et pour faire le bilan du premier semestre 2020. Il a aussi été question des perspectives du second semestre 2020 et de la poursuite de la mise en œuvre du plan stratégique 2018-2022.

Réunion de famille à Coris Bank international SA (CBI SA) ! C’est ainsi qu’il convient d’appeler la retraite stratégique, 9e du genre, initiée par les premiers responsables de l’institution financière.

Réunion de famille à Coris Bank international SA (CBI SA) ! C’est ainsi qu’il convient d’appeler la retraite stratégique, 9e du genre, initiée par les premiers responsables de l’institution financière. Dans une ambiance bon enfant, les agents ont épluché la situation de leur maison commune à travers cet exercice de gouvernance. A en croire le Directeur général de CBI SA, Diakarya Ouattara, c’est une occasion de réflexion avec tous les cadres de la banque sur les orientations stratégiques de  l’institution. Il explique que « pendant ces deux jours, nous avons travaillé sur le bilan du semestre et fait le point des recommandations de la retraite stratégique de 2019. Nous avons réfléchi  autour d’une thématique centrale définie pour cette retraite stratégique qui s’intitule « Face aux impacts de la crise de COVID-19, quelles stratégies innovantes pour une résilience durable de CBI SA ? » ».

Le Directeur général de CBI SA a précisé qu’à l’issue de cette 9e édition de la retraite stratégique, il s’était agi de définir de nouvelles orientations qui vont non seulement permettre à la banque d’être beaucoup plus résiliente face à cette pandémie qui a créé une crise économique, mais surtout de réfléchir sur des actions qui vont permettre d’améliorer de façon continuelle les services rendus à la clientèle.

L’apport de CBI SA à l’économie nationale

Aussi, il est ressorti qu’au 30 juin 2020, CBI SA enregistre  une croissance d’activités autour de  19%, avec un total bilan qui s’affiche à 1400 milliards  F CFA.  Et selon les mots du Directeur général, la collecte de fonds est à un niveau appréciable, ce qui lui permet d’avancer que CBI SA est leader depuis 2010 en termes de financement de l’économie : « Nous avons connu une croissance de nos emplois autour de 15%. Pour le premier semestre de 2020, nous avons accompagné les Etats de l’UEMOA, au regard des mesures prises par la Banque centrale pour injecter de la liquidité pour nos Etats afin qu’ils puissent faire face au financement des mesures sociales, économiques… qu’ils ont adoptées. Nous avons accompagné les Etats de l’UEMOA à hauteur de 300 milliards  FCFA ».

Couverture du territoire national par CBI SA

CBI SA a quatre nouvelles agences en cours de finalisation, ce qui portera de 52 à 56 le nombre d’agences sur le territoire, a fait savoir Diakarya Ouattara, ajoutant que « le réseau de distributeurs automatique de billets est passé à 60. Nous avons installé cinq nouveaux distributeurs de billets pour permettre à nos clients de faire leurs opérations avec sécurité, au regard de la Covid-19 ».

Selon les explications du Directeur général de  « La  Banque Autrement », lui et sa dream team ont « travaillé à développer le réseau de Terminal de paiement électronique (TPE) ». Il dit avoir fait le constat que le Burkina Faso fait partie des pays en retard dans ce moyen de paiement. Les achats y sont le plus souvent faits par le cash : « Les clients utilisent les cartes pour prendre du cash pour aller payer des marchandises ou des biens. Cela doit pouvoir disparaitre de notre environnement. Dans ce sens, nous travaillons à ce que les clients puissent utiliser directement leur carte pour payer des marchandises et biens », a déclaré M. Ouattara.

La santé financière de CBI SA

Diakarya Ouattara est formel: « Parmi les institutions financières de l’espace UEMOA, nous sommes l’une des banques qui disposent de plus de fonds propres aujourd’hui. Les fonds propres nets de CBI SA sont estimés à plus de 117 milliards FCFA. Quand nous parlons de fonds propres, c’est en dehors de tout ce qui est participation de CBI SA dans les filiales sœurs. Nous sommes actionnaires avec la Holding dans l’ensemble des filiales bancaires du Groupe.. Les fonds propres bruts sont à plus de 125 milliards  FCFA. Nous avons un actionnariat qui est rassurant, avec 20% de nos actions en bourse. Nous avons un actionnaire de référence qui est Coris Holding, notre maison–mère, et bien entendu d’autres actionnaires institutionnels dans notre capital ».

Perspectives…

Pour l’avenir, il est ressorti de la retraite stratégique que CBI SA entend accélérer la transition digitale. Il s’agit de saisir l’occasion de la crise sanitaire née de la COVID-19 pour intensifier les investissements en capital humain et en technologie sur le digital, afin de mettre à la disposition des clients des plateformes et applications digitales pour leur permettre d’accéder à distance aux produits et services de CBI SA en toute sécurité. C’est donc dire que les clients bancarisés et non bancarisés auront la possibilité d’effectuer leurs opérations bancaires 7j/7 et 24h/24 à travers des canaux de distribution alternatifs. Dans le même élan, selon M. Ouattara, son institution a pris sur elle de travailler « sur la construction d’un écosystème interne au Groupe et externe autour de notre solution de paiement électronique Coris Money, afin de participer et promouvoir l’inclusion financière ». Il est également prévu la densification du réseau d’agences bancaires : « Nous allons investir dans l’extension du réseau et le capital humain en renforçant notre position de banque leader en termes de réseau bancaire et en termes de couverture du territoire par l’implantation de six nouvelles agences essentiellement à l’intérieur du pays d’ici à fin mars 2021, afin de rapprocher le service financier aux populations », a expliqué le Directeur général, mentionnant le projet de « renforcement du financement des PME/PMI, notamment, pour les investissements de relance et le financement des initiatives endogènes ».o

BD

Commentaires
Numéro d'édition: 362

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.