Régions

Afrique créative : Un soutien aux entreprises culturelles

Le continent africain regorge de potentialités dans le domaine de la créativité, c’est dans le but de faire de cette créativité un des moteurs du développement que le programme Afrique créative a été initié.
Il s’agit d’un programme d’incubation et de renforcement des capacités ambitieux visant à accélérer le développement des entreprises culturelles et créatives du Burkina Faso et de la sous-région. Le programme concerne quatre pays: Burkina Faso, Maroc, Ouganda et Sénégal. Les incubations se dérouleront de septembre 2019 à décembre 2020 .C’est à l’issue de la semaine «boot camp» (une session de formation) que Africalia, en collaboration avec la Fabrique, ont organisé la cérémonie de présentation du programme le 25 octobre 2019 à Ouagadougou. ‘‘Afrique créative’’ est un programme qui vise à favoriser la structuration de l’écosystème culturel et créatif en accompagnant le développement, le renforcement des compétences et la mise en réseau des entreprises de ce secteur.
Un tel programme s’adresse aux opérateurs qui allient créativité et volonté d’entreprendre, afin de maximiser leurs potentiels en termes de création d’emplois et de croissance économique. La cérémonie a enregistré la présence de Deuniel Tanguy, Directeur AFD Burkina Faso , Aminata Lo Paye, UEMOA / Directrice de la culture et du tourisme , Bahim El Mazned, Visa for music / Directeur de ANYA – Maroc.
Le Directeur de l’AFD Burkina Faso, Deuniel Tanguy, a, par ailleurs, affirmé que le programme avait été financé par l’AFD à la hauteur d’un milliard FCFA environ.
Selon la Coordinatrice du programme  Afrique créative, Julie Van Der Smissen: «Afrique créative a pour objectif de rendre l’écosystème des industries culturelles et créatives plus favorable». Elle a justifié le choix du Burkina Faso à cause de sa diversité créative et culturelle.
Plusieurs modules de formation ont été donnés aux participants. La Directrice de la Fabrique, Liza Tientiembou, a résumé le parcours de l’entrepreneur en 3 étapes : la première étape, l’étape d’idéation, qui est l’étape de conception du projet d’entreprise , la deuxième étape, la création où l’entrepreneur met quelque chose sur le marché , la troisième étape est celle de la croissance où l’entrepreneur trouve des solutions pour développer son entreprise .
Des formations et des soutiens multiformes au profit des lauréats
Parmi les 9 lauréats retenus, ceux du Burkina Faso sont Kalen Expo, qui est dans le recyclage du bois, et le deuxième, qui évolue dans le domaine de la mode, est Bazem’se. Trois lauréats ont représenté l’Ouganda, 2 candidats pour le Maroc et 2 au compte du Sénégal. Les lauréats ont bénéficié de plusieurs formations en ligne et deux boot camps (résidentiels) des ressources, des outils et des approches méthodologiques pour mieux structurer leurs modèles économiques. Ils bénéficieront non seulement d’un mentorat régulier avec des mentors «créatifs» et du monde du «Business», mais aussi d’un renforcement par les pairs et des voyages d’échanges et un accompagnement spécifique à la levée de fonds. Les lauréats bénéficieront également d’un appui financier afin de développer leurs entreprises. Le montant prévu pour financer chaque entreprise est compris entre 75.000 et 125.000 euros.

Rachid OUEDRAOGO
(Collaborateur)


L’industrie cultuelle et créative

Les industries créatives apparaissent comme les industries de la création. Définies par l’Unesco comme étant des industries qui touchent à la fois la création, la production et la commercialisation de contenus créatifs de nature culturelle et immatérielle. Les contenus sont généralement protégés par le droit d’auteur et ils peuvent s’apparenter à un bien ou à un service.
D’ordinaire, les industries culturelles incluent l’édition imprimée et le multimédia, la production cinématographique audiovisuelle et phonographique, ainsi que l’artisanat et le design. Le terme «industries créatives» comprend un plus grand ensemble d’activités qui englobe les industries culturelles auxquelles s’ajoutent toutes les activités de production culturelle ou artistique, qu’elles aient lieu en direct ou qu’elles soient produites à titre d’entité individuelle.
Les industries créatives sont celles dont les produits ou les services contiennent une proportion substantielle d’entreprise artistique ou créative et comprennent des activités comme l’architecture et la publicité.

Commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page