Exploitation minière Où va l’or du Burkina Faso ?

• Sur 1.085 milliards FCFA de recettes d’exportation en 2017

• Représentent 71% des exportations totales du Burkina Faso

• La Suisse est la première destination des exportations d’or

La production totale d’or fin en 2017 s’est élevée à 46,40 tonnes contre 38,53 tonnes en 2016, soit une hausse de 20%, d’après le rapport 2017 de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives du Burkina Faso (ITIE-BF), publié en août 2019. Cet or a été produit par 10 sociétés industrielles. La société Essakane a présenté la plus grande production, avec 13,54 tonnes, suivie de Bissa Gold (9,93 tonnes), SEMAFO (6,39 tonnes), etc. La production de zinc a été estimée à 179.688 tonnes en 2017, toujours selon le rapport qui rapporte les données de la Direction générale des Douanes. Les recettes d’exportation de cet or ont généré 1.085 milliards FCFA et les recettes d’exportation du zinc 96 milliards FCFA.
L’ensemble du secteur a rapporté 186,776 milliardsFCFAde recettes pour le Budget national, contre 164,585 milliards FCFA en 2016. Il se dégage une évolution de 13,48% entre les 02 années. Ce montant inclut les paiements encaissés directement par l’Etat, d’un montant de 174,080 milliards FCFA, les paiements sociaux pour 9,929 milliards FCFA et les dividendes issus des participations de l’Etat de l’ordre de 2,767 milliards FCFA. Les exportations du secteur représentent 71% des exportations totales du Burkina Faso en 2017, qui étaient de 1.864 milliards FCFA. Comparé à 2016, on se rend compte que les exportations du secteur représentaient 68,3%.
Les recettes générées par le secteur représentent 16,1% des 1.389,271 milliards FCFA de revenus de l’Etat en 2017. Le secteur a contribué à 8,78% dans la formation du Produit intérieur brut (PIB). Le secteur a employé 27.494 personnes en 2017, ce qui représente 0,30% dans la création d’emploi dans le pays.
Quels sont les pays de destination de la production minière du Burkina ?
« On peut en déduire que la Suisse est la première destination des exportations d’or alors que les exportations de zinc sont effectuées exclusivement vers la Côte d’Ivoire pour un transit vers d’autres pays », renseigne le rapport 2017 de l’ITIE. En effet, 77,40%, d’une valeur de 916,940 milliards FCFA des recettes d’exportation proviendraient de la Suisse, dont 915,554 milliards FCFA de la vente de l’or et 1,382 milliards FCFA de la vente de l’argent. L’Inde sera la deuxième destination de l’or burkinabè. En effet, 152,849 milliards de recettes d’exportation proviendraient de ce pays. L’Afrique du Sud,avec 16,070 milliards FCFA de recettes d’exportation, serait la troisième destination. En quatrième position, on retrouve les Emirats Arabes Unis, 661,128 millions FCFA, ensuite le Canada, 122,216 millions FCFA, etc.


La répartition des exportations par société minière indique que c’est la société IAMGOLDEssakane, avec 317,753 milliards FCFA de recettes d’exportation, quiprésente la valeur d’exportation la plus importante. Les exportations de cette société représentent 26,82% des exportations du secteur, suivies de celles de Bissa Gold SA (231,779 milliards FCFA), soit 19,57%, SEMAFO (151, milliards FCFA), 12,82%, toutes les trois opérant dans le secteur d’extraction d’or. Nantou Mining, spécialisée dans l’extraction du zinc,avec 96,317milliards FCFA de recettes d’exportation,est placée comme le quatrième exportateur des substances minières au Burkina Faso pour l’année 2017. Les exportations de Nantou Mining représentent 8,13% des exportations du secteur en 2017.

Elie KABORE


La DGI a collecté plus d’impôts dans le secteur

En 2017, sur les recettes générées par le secteur minier en 2017 au profit de l’Etat, la Direction générale des Impôts a collecté le plus, avec65,876 milliards FCFA d’impôts et de taxes. La Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique a collecté 53,776 milliards FCFA, la Direction générale des Douanes,49,432 milliards FCFA, les frais de prestation collectés par le Bureau national des évaluations d’impact d’environnemental (BUNEE) au profit du secteur minier se sont élevés à 31,122 millions FCFA et ceux duBureau national des mines et de la géologie du Burkina (BUMIGEB) à 26,481 millions FCFA.

Commentaires
Numéro d'édition: 311

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.