Après cette transaction avec la société australienne Boss Ressources, Teranga gold affirme sa présence dans l’Ouest, le Sud-Ouest et, maintenant, l’Est du pays. (DR)

Mines : Teranga Gold affirme davantage sa position

• Une acquisition des projets Golden Hill et Gourma

• Désormais présente dans 3 régions du Burkina

• Grace à une transaction avec Boss Ressources

La société australienne Boss Ressources a cédé ses participations dans les projets aurifères au Burkina Faso (Golden Hill et Gourma) à Teranga Gold (Australie). Selon les termes de l’accord publié sur le site internet de Teranga Gold Corporation, Boss vendra la totalité de ses actions dans les entités qui détiennent ses participations dans les projets, à savoir Boss Minerals Pty Ltd et Askia Gold Pty Ltd, à Teranga Gold  pour une contrepartie en espèces de 10 millions de Dollars. Ainsi, Teranga Gold va acquérir les 49% de participations qu’elle ne détenait pas encore dans les projets Golden Hill et Gourma, au Burkina Faso. Teranga avait auparavant le droit d’augmenter ses 51 % de participations et d’acquérir jusqu’à 80 % d’intérêts dans chacun des projets après la livraison d’une étude de faisabilité et le paiement de 2,5 millions Dollars australiens. Avec la nouvelle transaction, elle détiendra désormais une participation de 100 % dans chacun des deux projets. «Nous sommes heureux de porter notre participation dans Golden Hill à 100 %. Il s’agit de l’un des projets d’exploration les plus intéressants de l’Afrique de l’Ouest et un élément important de notre vision de devenir un producteur d’or intermédiaire à plusieurs actifs», a déclaré Richard Young, le PDG, précisant que la compagnie compte faire de ce projet sa troisième mine d’or après Sabodala (Sénégal) et Wahgnion (Burkina).

Des gisements aurifères à haute teneur dans le Sud-Ouest
La propriété Golden Hill comprend trois permis d’exploration adjacents couvrant 470 km² dans la partie centrale de la ceinture de roches vertes de Houndé au Sud-Ouest du Burkina Faso. Quant à Gourma, elle comprend six permis d’exploration contigus couvrant une superficie totale d’environ 1.300 km² dans l’Est du Burkina Faso.
La propriété de Golden Hill comprenant trois permis d’exploration adjacents couvrant 470 km2 dans la partie centrale de la ceinture de roches vertes de Houndé au Sud-Ouest du Burkina Faso est très prometteuse et renferme plusieurs découvertes aurifères à haute teneur, dont les gisements Siou, Yaramoko et Houndé ; ce dernier étant adjacent à Golden Hill. En moins de deux ans, près de 70.000 mètres ont été forés à Golden Hill, révélant une série de résultats de forage à haute teneur, près de la surface et en profondeur sur neuf prospects, chacun situé à moins de 7,5 km d’un point central. La société prévoit de publier une première estimation des ressources en janvier 2019 pour la plus avancée des neuf propriétés de Golden Hill. La date butoir pour cette estimation sera la fin octobre 2018. Toutefois, les forages à Golden Hill se poursuivront sans relâche tout au long du quatrième trimestre et en 2019, alors que la société continue d’explorer ce secteur de la prolifique ceinture de Houndé. Les résultats cumulés de tous les forages de Golden Hill sont disponibles sur le site web de la société au www.terangagold.com, sous la rubrique Exploration.

Six permis d’exploitation de plus à l’Est du pays
La propriété Gourma en est à un stade précoce d’exploration et comprend six permis d’exploration contigus couvrant une superficie totale d’environ 1.300 km2 dans l’Est du Burkina Faso. La convention de vente devrait être conclue dans environ trois jours ouvrables en attendant que les conditions préalables soient remplies.

NK


Teranga Gold s’étend

C’est en 2016 que la société basée au Sénégal ; Teranga Gold ; a annoncé l’acquisition de Gryphon, une société aurifère qui détient 90% de la mine d’or de Banfora au Burkina Faso. «Une opportunité pour diversifier notre portefeuille», déclarait Richard Young, PDG de Teranga, dans une note aux investisseurs. Son vis-à-vis, Steve Parson, directeur général de Gryphon, voit dans ce rapprochement aux allures d’une fusion-acquisition les moyens de créer un grand groupe aurifère ouest-africain. Selon les termes de l’arrangement qui se fera entièrement par troc d’actions, chaque part de Gryphon sera échangée en raison de 0,169 part de Teranga sur la Bourse d’Australie (ASX) et sur la Toronto Stock Exchange (TSX).  La transaction était estimée à 63 millions de Dollars sur la base du cours de clôture de la société «sénégalaise», le 17 juin 2016, à la TSX. A terme, les actionnaires de Teranga détiendront 85% de l’ensemble, contre 15% pour ceux de Gryphon. A l’époque, la mine de Banfora renfermait des gisements estimés à 2,98 millions onces, soit une valeur de 67,1 millions de Dollars, sur la base d’une teneur de 1,39 gramme par tonne. Depuis lors, Teranga Gold ne cesse de grandir. La vision de faire de la société un grand groupe aurifère africain se précise, du moins au Burkina Faso. Après cette transaction avec la société australienne Boss Ressources, Teranga gold affirme sa présence dans l’Ouest, le Sud-Ouest et, maintenant, l’Est du pays.

Commentaires
Numéro d'édition: 268

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.