De Bonnes Sources

• 4,5 milliards de F CFA pour la construction d’une UFR et d’une cité universitaire
Lassané Kaboré, directeur général de la coopération, a signé le 8 novembre dernier un accord de prêt entre le Burkina et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA). En vertu de cet accord, la BADEA octroie au Burkina un prêt de 9 millions de dollars (4,5 milliards de F CFA environ) pour le financement du projet de construction et d’équipement d’une Unité de formation et de recherche (UFR) en sciences et techniques et d’une cité universitaire à l’université de Ouaga II.
Le prêt est remboursable sur une période de 30 ans, y compris un délai de grâce de 10 ans, avec un taux d’intérêt annuel de 1%. Notons qu’avec ce prêt, le cumul des financements accordés par la BADEA en faveur de Burkina Faso se chiffre à 253 millions de dollars.

• ATEL Mali obtient 10 milliards de F CFA de la BOAD
Alpha Télécommunication (ATEL), le 3e opérateur de téléphonie au Mali et propriété du Burkinabè Apollinaire Compaoré, vient d’obtenir un cautionnement de 4 milliards de F CFA sur un emprunt total de 10 milliards de F CFA, destiné à la mise en place des infrastructures de son futur réseau mobile, grâce à la signature d’un accord entre la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) et le Fonds africain de garantie et de coopération économique (FAGACE) le 4 novembre dernier. L’opérateur malien est désormais dans la phase du déploiement de son réseau.
Une phase qui nécessite des financements. A cet effet, une réunion avec les banques avait eu lieu les 23 et 24 mars 2015 au Mali. Les promesses d’accompagnement lors de cette rencontre attendaient concrétisation.

• Mathieu Bayala, nouveau président du CHAFB
Lors d’une Assemblée générale tenue le jeudi 12 novembre dernier à Ouagadougou, le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè (CHAFB) a procédé au renouvellement de son bureau. C’est le Burkinabè Mathieu Bayala, directeur d’un cabinet d’études et de conseil, qui succède à la Chantal Nikièma, la présidente sortante. Le nouveau pré
sident, 68 ans, ancien fonctionnaire, a été DG de sociétés d’Etat dans la période avant et après la révolution d’Août 1983. Il a pris sa retraite et évolue à son propre compte. Le bureau du CHAFB, jusque-là composé de 10 membres, a été cette fois élargi à 12, avec désormais 5 vice-présidents, et comprend entre autres Arnaud Maisonet de CFAO, l’expert en fiscalité Pierre Abadi, Bintou Diallo/Barro. Le CHAFB est une association de chefs d’entreprise Français et Burkinabè, créée depuis 1990. Il compte environ 98 entreprises à ce jour. Son principal objectif est de « développer les liens amicaux et socio-professionnels entre les hommes d’affaires des deux pays ».

• Planor pourrait être amenée à dédommager Cessé Komé au Mali
L’ex-associé de Apollinaire Compaoré (Planor Afrique) dans l’attribution de la troisième licence de téléphonie au Mali réclame à l’Etat malien une indemnisation à la suite de son exclusion du projet après la réattribution en 2013. Dans une procédure arbitrale, depuis 2014, la Chambre de commerce internationale a jugé, mi-octobre dernier, sa demande recevable. Il reste maintenant à déterminer le montant du préjudice. Selon les annexes du contrat de concession de la licence, c’est Planor qui paye en cas d’un recours contre l’attribution. Les prétentions de Cessé Komé s’élèveraient à 9 millions d’euros. Un chiffre jugé excessif par l’avocat de l’Etat malien. Le tribunal tranchera.

• SMB : les cadres cèdent 10 % de leur salaire
Un exemple de dialogue social entre personnel et direction de l’entreprise. A la Société des mines du Belahourou (SMB), les deux parties ont signé un protocole d’accord sur un ensemble de sacrifices à consentir par les uns et autres pour que la société puisse traverser ces temps difficiles dans le secteur minier.
C’est ainsi que, de part et d’autre, des efforts ont été consentis. Les travailleurs consentent, entre autres, à la révision de la rotation actuelle et les cadres renoncent à 10% de leur salaire.
La masse salariale des travailleurs expatriés baissera également de 10%. Nous y reviendrons.

Commentaires
Numéro d'édition: 132

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.