Benoît Sampo du département administration et finances présentant la situation financière de la Sonabhy. (MK)

La trésorerie : Le goulot d’étranglement

Le Staff de la Sonabhy a joué carte sur table avec les médias, le 9 juin dernier. Le directeur de l’administration et des finances a présenté les chiffres de la société. Sa trésorerie est à – 111 milliards de F CFA. La société est obligée de s’endetter pour maintenir le pari de l’approvisionnement régulier du pays, avec des frais financiers énormes. La situation aurait pu être meilleure si la Sonabel était moins mauvaise payeuse et si le remboursement des moins-values se faisait diligemment par l’Etat qui subventionne le gaz, le Ddo et le fuel. Pour le Dg, Gambetta Aboubakar Nacro, en dehors de ce problème de trésorerie, la société se porte bien, elle est même rentable. Il estime que les difficultés actuelles de trésorerie sont conjoncturelles et espère que les choses vont rentrer dans l’ordre afin d’assainir les finances de l’entreprise.
En attendant, la signature de la Sonabhy est encore crédible pour lever les fonds nécessaires à l’achat des hydrocarbures auprès des institutions financières. Pour les besoins de financement de son fonds de roulement qui a explosé en 2014, passant de 65 à 95 milliards de F CFA, l’entreprise a eu recours aux services de l’Uba et de l’Itfc, une filiale de la banque islamique, pour des montants respectifs de 10 milliards et 15 milliards de F CFA en 2014. Pour les offres de financement des investissements, ce côté-là, la société d’Etat dit faire confiance aux établissements locaux. Sont en lice: la Banque atlantique pour un montant de 13 milliards sur deux ans- Ce prêt va servir au financement de son stock de sécurité- et l’offre de financement de la Sgbf qui est de 10 milliards de F CFA financera partiellement le plan d’investissement 2016-2018 de la Sonabhy. Le défi pour la Sonabhy est de continuer à mobiliser des fonds, mais à moindre coût, précise son directeur du département administratif et financier, Benoît Sampo, afin d’alléger sa facture de frais bancaires qui est de près de 9 milliards en 2014. Pour cela, il lui faudra en premier lieu de l’argent frais. Le recouvrement des créances sur la Sonabel pourrait être d’un grand soulagement. La société d’électricité doit près de 36 milliards de F CFA au 31 mai 2015. Le staff de la Sonabhy envisage renouveler son prêt auprès de l’Itfc, environ 15 milliards, pour financer l’achat de produits pétroliers.
FW

trésorerie

Commentaires
Numéro d'édition: 114

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.