Fourniture d’électricité: «La puissance exploitable augmentera de 20%», Jean-Paul Yanogo (Dge)

Jean-Paul Yanogo, directeur  général de l’énergie (DR)

Jean-Paul Yanogo, directeur
général de l’énergie (DR)

La fourniture d’électricité est le casse-tête de tous les jours pour la Sonabel et le Gouvernement qui essayent de suivre le niveau de la demande en termes de production. En prévision de la saison chaude, synonyme de délestage, le Directeur général de l’énergie au sein du ministère des Mines et de l’énergie, Jean-Paul Yanogo, esquisse dans cet entretien les dispositions prises à cet effet.

– L’Economiste du Faso : Quel est l’état des lieux du potentiel énergétique du Burkina à la veille de la période chaude ?
Jean-Paul Yanogo, directeur général de l’énergie: La puissance exploitable du parc de production est actuellement de 213 MW. Ce chiffre prend en compte les trois derniers groupes (ou tranche 3) de la centrale de Komsilga qui ont été mis en service en 2014. Quant au nombre de centres de production, s’il s’agit du nombre de sites de production ou centrales, ce nombre n’a pas changé par rapport à l’année dernière.
Par contre, 4 nouveaux groupes, en cours d’essai, ont été ajoutés à la centrale Bobo 2. En relation avec la pointe 2015, ce qui est important, c’est l’accroissement de la puissance exploitable par rapport à la même période de l’année écoulée. Dans ce sens, avec la mise en service imminente des 4 nouveaux groupes à la centrale Bobo 2, la puissance exploitable connaitra une augmentation de près de 20%.

ph-supp-fourniture-d'electricite– Quelles sont les dispositions en cours pour améliorer l’approvisionnement?
Pour la pointe 2015, outre les actions techniques entreprises pour une meilleure disponibilité des groupes, mais aussi des infrastructures de transport et de distribution à travers la réalisation des programmes de maintenance, et la mise en service d’ici à la fin mars 2015 des 4 nouveaux groupes de la centrale Bobo 2, des discussions sont également en cours avec le fournisseur ivoirien pour améliorer et augmenter l’importation de 50 MW à 90 MW avec un prix de cession acceptable pour la puissance supplémentaire.

– Que représente l’interconnexion dans la stratégie nationale d’approvisionnement ? Ne comporte-t-elle pas de risques de dépendance?
Les interconnexions électriques avec les pays voisins de la sous-région participent aux solutions pour satisfaire la demande en énergie électrique de notre pays en quantité avec un kWh bon marché, compte tenu de la cherté du kWh thermique produit localement, fortement dépendant de la volatilité du prix du pétrole et de la hausse continue de la demande. Pour prendre en compte la nécessité de la sûreté de l’approvisionnement en électricité, qui passe par une diversification des sources d’approvisionnement et le maintien d’une certaine capacité de production nationale sous forme de réserve, tout en poursuivant la politique des interconnexions, de nouvelles centrales électriques sont prévues pour être construites. Entre 2010, année de mise en service de l’interconnexion avec la Côte d’Ivoire, et 2014, la Sonabel a installé une puissance cumulée de 105,1 MW. Elle prévoit deux centrales thermiques dont l’une de 150 MW à l’Est de Ouagadougou dénommée centrale Ouaga-Est entre 2017 et 2018 et l’autre de 210 MW au Nord-Ouest de Ouagadougou dénommée centrale de Donsin entre 2018 et 2020.

– Le Gouvernement a pris des mesures pour promouvoir l’énergie solaire. Quel bilan peut- on faire de l’application de cette mesure? A-t-elle boosté effectivement l’importation des équipements solaires? Peut-on avoir une idée de la valeur des importations pour ces deux dernières années ?
Le Gouvernement, en vue de l’accroissement de l’accès des populations aux services énergétiques modernes, a, en effet à partir de 2013, exonéré de toutes taxes et droits de douane à l’importation, ainsi que de la Tva, le matériel solaire. Nous ne disposons pas à notre niveau de données chiffrées pour faire un bilan de l’application de cette mesure.
Cependant, au vu du niveau de disponibilité des produits solaires sur le marché, cette mesure sans aucun doute y est pour quelque chose et a amélioré l’accessibilité des populations aux produits solaires photovoltaïques.
Il y a lieu aussi d’informer le public qu’au-delà des systèmes solaires domestiques, dans le cadre de la diversification des sources d’approvisionnement en énergie électrique et de la promotion de la valorisation de nos ressources endogènes, entre 2016 et 2017, 7 centrales solaires photovoltaïques de puissance cumulée 120 MW crête sont prévues pour être réalisées, une par la Sonabel et les six autres par des privés, en partenariat avec l’Etat.
FW

Commentaires
Numéro d'édition: 96

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.