De g à d, le Directeur pays d’Endeavour Mining pour le Burkina, Adama Soro, et le SG du ministère de la Santé, Lionel Wilfrid Ouédraogo, se remettant les parapheurs après la signature de la convention. (Ph. Yvan Sama).

Lutte contre le paludisme: la Fondation Endeavour scelle une convention avec le ministère de la Santé

• Autour du projet « un village sans paludisme » pour une période d’un an

• D’un coût de 100 millions FCFA

• Objectif, 0% palu dans le village de Dangouna d’ici juin 2023

De g à d, le Directeur pays d’Endeavour Mining pour le Burkina, Adama Soro, et le SG du ministère de la Santé, Lionel Wilfrid Ouédraogo, se remettant les parapheurs après la signature de la convention. (Ph. Yvan Sama).

En termes de maladie, le paludisme représente l’une des premières causes de mortalité au Burkina Faso. Le Groupe Endeavour Mining, à travers la Fondation Endeavour, s’est engagé à combattre ce phénomène. La Fondation a signé un protocole d’accord pour une année avec le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique du Burkina Faso. Dénommé « un village sans paludisme », ce projet s’inscrit dans le cadre du Plan national de lutte contre le paludisme (PNLP). Ce partenariat vise à éliminer d’ici juin 2023, le paludisme à Dangouna, un village situé dans la région du Mouhoun, chef-lieu Dédougou. C’est un village riverain de la mine de Mana qui est une filiale d’Endeavour Mining. La signature du protocole a eu lieu le 22 avril 2022 à Ouagadougou.
Ce projet va coûter 100 millions FCFA. Il va toucher plus de 1 150 personnes que compte le village de Dangouna pour cette première année.
« Un village sans paludisme » est un projet qui va permettre au ministère de la Santé et la Fondation Endeavour de réduire l’incidence du paludisme de 75% par rapport aux années précédentes et atteindre un taux de mortalité par le paludisme de 0% d’ici novembre 2022 au Burkina Faso. Pour le village de Dangouna, le projet va réduire l’incidence du paludisme de 90% par rapport aux années précédentes et atteindre une incidence de paludisme de 0% dans le village d’ici juin 2023.
Pour le Directeur pays d’Endeavour Mining pour le Burkina, Adama Soro, en termes de développement communautaire, le Groupe dispose de 3 axes majeurs, à savoir l’éducation, la génération des revenus pour les communautés et la santé. C’est dans ce cadre que le programme « zéro paludisme : je m’engage » s’inscrit. Pour lui, il permettra de promouvoir la lutte contre le paludisme dans le village de Dangouna.
Le projet implique une méthodologie convenue entre le ministère de la Santé et la Fondation. Ils vont collaborer étroitement avec les autorités communales et sanitaires de la région du Mouhoun et celles du village. Cela se fera à travers des séances intensives d’information et de plaidoyer, la mise en œuvre de diverses activités de communication et de lutte anti-vectorielle. Aussi, les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) de la zone verront leurs capacités de prise en charge renforcées. Toutes ces actions seront soutenues par un suivi et une évaluation des différentes interventions au quotidien.

La photo de famille des collaborateurs du ministère de la Santé et de la Fondation Endeavour Mining ayant participé à la signature. (Ph. Yvan Sama)

Le Secrétaire général (SG) du ministère de la Santé, Lionel Wilfrid Ouédraogo, a représenté le ministre de la Santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou. Selon le SG, ce partenariat avec la Fondation Endeavour permettra de développer un certain nombre d’interventions afin que les populations puissent s’approprier les méthodes de lutte contre le paludisme. Il permettra également la diminution de la mortalité liée à la maladie dans la zone. « C’est une intervention à petite échelle. Après sa réussite, elle sera répliquée dans d’autres zones. Nous ferons en sorte que cette intervention puisse faire tâche d’huile dans la lutte contre la maladie au Burkina Faso, voire son élimination à l’horizon 2030 », a-t-il souhaité.
La Fondation Endeavour est le principal véhicule d’Endeavour pour mettre en œuvre les projets de développement durable du Groupe aux niveaux régional et national dans les pays où il opère.
Issouf TAPSOBA (Collaborateur)

 

Encadré

Le programme « zéro paludisme : je m’engage » d’Endeavour Mining

Les mines d’Endeavour sont situées dans des zones où le paludisme est endémique. En 2021, la maladie a été à l’origine d’une perte d’environ 4 292 jours de travail en termes d’absences des travailleurs. C’est pourquoi, elle a adopté des mesures pour lutter contre l’impact du paludisme sur son personnel et sur ses communautés locales. Il s’agit, notamment, du lancement d’une grande campagne de prévention de la maladie dans ses mines et dans les communautés locales, de la distribution de moustiquaires imprégnées et d’insecticides.

Commentaires
Numéro d'édition: 436

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.