Sékou Diarra, président du comité d’organisation. (DR)

Tournoi inter-rédactions: le TIR renaît de ses cendres

Sékou Diarra, président du comité d’organisation. (DR)

Après une trêve de trois années, le Tournoi inter-rédactions de football maracana (TIR) a repris du service au grand bonheur des hommes et des femmes de médias. Dans la soirée du vendredi 24 septembre dernier, ils se sont donné rendez-vous sur le terrain Siguian sport Arena à Ouaga 2000, pour la quatorzième édition. Une édition riche en enseignements et en innovations.
Cadre de retrouvailles sportives et de convivialité entre journalistes, le tournoi inter- rédactions a réussi son pari de l’organisation de la 14e édition. Mieux, le comité a mis les petits plats dans les grands pour offrir un tournoi taille patron. Pour cette année 2021, six équipes au lieu de cinq habituellement se sont livrées à des explications très engagées. L’Institut des sciences et technique de l’information et de la communication, invitée à se joindre à ses aînés de la presse, a ravi la vedette en remportant le trophée.
Selon le président du comité d’organisation, Sékou Diarra, « l’ISTIC, le creuset du journalisme et de la communication du Burkina Faso, constitue l’antichambre des rédactions, il était de bon ton de les associer à la fête ». Autres innovations, la 14e édition s’est disputée sur le terrain gazonné de Siguian Arena, ce qui a fortement réduit les blessures et amélioré la qualité du jeu. Et pour augmenter la motivation des joueurs, les prix ont été également revus à la hausse, grâce aux partenaires. Chaque équipe est repartie avec la somme de cent mille francs comme prix officiel et des prix spéciaux, à savoir vingt-cinq mille francs de bon de carburant April Oil et trente mille francs offerts par COGEB.
Au terme des six heures de compétition, le parrain de cette 14e édition du TIR, le ministre de l’Économie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré, n’a pas tari d’éloges. Au micro des journalistes, il a traduit son soulagement et sa joie de voir le tournoi renaître avec autant d’engouement. Il affirme : « Depuis 2017, le TIR ne s’était plus déroulé, et quand les organisateurs sont venus me voir, j’ai eu des appréhensions au début, mais connaissant les Hommes et leur détermination, je n’ai pas hésité à les accompagner. Et ce que nous avons vu confirme que je ne me suis pas trompé, la fête a été belle. Et je pense que désormais, nous devons inscrire nos actions dans la continuité de l’évènement, en l’améliorant et en faisant en sorte qu’il puisse rassembler le maximum de journalistes dans la cohésion et la confraternité ».
Pour la réussite des prochaines éditions du Tournoi inter-rédactions, le ministre Lassané Kaboré et le coparrain, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, ont rassuré le comité d’organisation de leurs soutiens inconditionnels.o
ID

Commentaires
Numéro d'édition: 410

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.