Dans les boutiques que nous avons pu visiter dans la ville de Ouagadougou, les soldes varient entre 10% et 60% selon les boutiques et la nature des produits. (DR)

Fin d’année 2017 : La fièvre des «prix cassés»

• 10 à 60% de solde à Ouagadougou

• Un système incitatif de ventes

• Des chaussures et vêtements concernés

 

Moins 50% sur les bijoux, les robes, ensembles tailleurs et autres vêtements. La fin d’année est rythmée par les soldes ; et le Burkina Faso ne fait pas exception. Les vendeurs profitent de l’occasion pour «casser les prix» et multiplier leurs chiffres d’affaires.
Dans la ville de Ouagadougou, ils sont nombreux les commerces qui offrent des soldes; et ces offres de soldes, communément appelées «promo», visent à renforcer leurs capacités d’écoulement des produits. Bonne ou mauvaise approche? L’Economiste du Faso a tendu son micro à certaines boutiques et à certains clients de la ville de Ouagadougou pour recueillir leurs avis sur les soldes pendant le mois de décembre.
Pour plusieurs boutiques, l’une des raisons est que environ 80% de la population profitent de ce mois pour rénover leurs salons, garde-robes et autres articles. «Avec les fêtes, nous remarquons plus d’engouement, parce que beaucoup en profitent pour renouveler leurs meubles en vue de la rentrée dans la nouvelle année avec un cadre plus neuf», nous a confié la gérante de la boutique de meubles «Galerie Noble», Aminata Konaté. Ceux qui n’avaient pas pour habitude de faire des achats profitent des fêtes pour se procurer quelques articles. «On essaye de casser les prix pour que tout le monde puisse avoir quelque chose», a-t-elle soutenu.

Un moment convivial pour tous
Au tour de Souleymane Ouédraogo, vendeur de matériels de technologies à « Faso Cell», face à la maison du peuple, de faire savoir : «On fait les promos pendant la fin d’année, parce que beaucoup en profitent pour faire des cadeaux». Pour lui, il est toujours mieux de profiter de toutes ces occasions pour rentabiliser, vu que les affaires ne marchent pas à tout moment. Il ne suffit pas de chercher beaucoup de bénéfices pour vendre peu ; mais il faut vendre beaucoup, même si l’intérêt est peu, afin de combler le vide. Selon nos interviewés, il s’agit d’une opportunité de faire connaitre leurs articles et leurs magasins au public.
Pour d’autres, les fins d’années sont des périodes de déstockage. Ils en profitent pour casser les prix des anciens produits, en vue de libérer de la place pour les nouveaux arrivages. Cette stratégie leur permet de vite rentabiliser, pour prendre de nouveaux articles. «On essaie de réduire au maximum les prix des marchandises qui ont duré en stock, pour les évacuer afin de faire de la place», a expliqué un propriétaire de boutique de vêtements sur l’avenue Charles De Gaulle, qui a voulu garder l’anonymat.
C’est un temps qui permet de mieux préparer la nouvelle année. Donc il faut en profiter pour maximiser. Il est «mieux d’avoir de l’argent liquide en main que des marchandises dans le magasin, parce que l’on n’est pas sûr qu’après les fêtes les prix ne vont pas chuter ; et en ce moment, ça sera une perte», a déclaré la propriétaire de «Rouki-Tendance», Rakiatou Ouédraogo, une boutique située à Kalgodin. Elle a confié avoir fait des réductions sur tous les articles de son magasin. A noter que selon les boutiques que nous avons pu visiter dans la ville de Ouagadougou, les soldes varient entre 10% et 60% selon les boutiques et la nature des produits. Et de l’avis de tous ceux à qui nous avons tendu notre micro, il est unanimement ressorti que ces moments permettent de fructifier leurs chiffres d’affaires.

Mais qu’en est-il du côté des clients ?
Du côté des clients que nous avons pu interroger, au cours du mois de décembre, ils font le bilan de l’année qui s’écoule, et préparent la nouvelle. Ainsi, ils cherchent les magasins où les prix sont abordables, à cause du faible pouvoir d’achat. «C’est une occasion qui nous permet de faire des achats, compte tenu des difficultés financières», nous a confié une cliente qui dit être venue dans la boutique à cause de la promo en cours. L’engouement dans les boutiques où se pratiquent les soldes s’explique en grande partie par le fait que la population est confrontée aux mêmes problèmes financiers.
Dame Rolande Koé (cliente) a laissé entendre ceci : «Il y a certaines choses qu’on ne peut pas se permettre, vu le calendrier chargé des dépenses. Donc les priorités d’abord !» Il n’est pas rare de voir que les familles sont souvent obligées de faire un tour des magasins pour les enfants. Chose qui pour certains est toujours opportune pendant les fins d’année, sinon reléguée au second plan au cours de l’année. A ce propos, un couple et ses 2 enfants, qui ont refusé de donner leur identité, ont salué l’initiative : «Les soldes pendant les fins d’année sont vraiment à saluer. Si toutes les boutiques pouvaient le faire, et même si le gouvernement pouvait s’y impliquer, ce serait bien».
En cette période, toutes les couches de la population cherchent à se procurer quelque chose sur le marché. Il serait donc louable que pendant ces moments, un égard particulier soit accordé aux prix des produits afin de permettre à tous les Burkinabè de vivre convivialement les fêtes de fin d’année.

Mariam CONGO (Stagiaire)


L’esprit des soldes

Les soldes constituent un moment fort de la consommation. Ils permettent aux commerçants d’écouler rapidement leurs stocks, et aux consommateurs de bénéficier de réductions bienfaisantes de prix.
Les soldes présentent, entre autres, les caractéristiques suivantes: ils sont accompagnés ou précédés de publicités, ils concourent à l’écoulement accéléré de marchandises en stock dont des exemplaires ont été proposés à la vente et achetés depuis au moins un mois à la date de début du solde, ils comportent une annonce de réduction de prix (qui peut aller jusqu’à une revente à perte) dans la limite du stock à écouler.

Commentaires
Numéro d'édition: 232

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.