Faîtière des sociétés d’assurance: un nouveau comité exécutif s’installe

• Mohammed Compaoré, DG de SUNU Assurance IARD

• Est le nouveau président de l’APSAB

• Bientôt, les états généraux de l’assurance au Burkina

Le président sortant, Abdoulaye Touré (à gauche) , avec le nouvel entrant, Mohamed Compaoré. (Ph: Y.SAMA)

L’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina (APSAB), lors de son Assemblée générale du 16 juillet 2021, a élu un nouveau comité exécutif pour diriger la structure les trois prochaines années. Cette élection a mis ainsi fin au mandat du président Abdoulaye Touré et son équipe. Les deux équipes se sont retrouvées dans l’après-midi du jeudi 22 juillet 2021 au siège de l’institution à Ouagadougou, pour la passation administrative. La cérémonie a connu 4 faits marquants : l’allocution du président sortant, le discours du président entrant, la présentation du programme de la nouvelle équipe et une séance de questions-réponses avec les journalistes.

En prenant la parole, le président sortant, Abdoulaye Touré, a fait le bilan de sa présidence marquée par trois faits majeurs : un mandat, deux présidents, le contexte COVID-19 et une interpellation de l’UEMOA sur des pratiques des assurances vie au Burkina. Néanmoins, son leadership a permis à la structure de faire un bond sur le plan institutionnel, la résolution des problèmes que le secteur a connus, l’ancrage de l’assurance au Burkina, la visibilité du secteur et les relations avec la tutelle et les partenaires.

Alors vice-président du CE, Abdoulaye Touré a été désigné pour remplacer le président Dieudonné Ouédraogo, appelé à d’autres fonctions à l’extérieur du pays. Lui et son équipe ont alors travaillé à la réorganisation de l’APSAB, à la relecture des textes de la structure, à l’amélioration de ses systèmes d’informations et au renforcement des effectifs pour donner un nouveau dynamisme institutionnel à l’APSAB.

Le président Touré a veillé aux redressements fiscaux des sociétés d’assurance vie et non vie et s’est mis à la disposition de l’UEMOA pour son enquête sur des pratiques mises en œuvre dans le secteur des assurances vie au Burkina. Il a aussi travaillé à l’ancrage de l’assurance au Burkina Faso, notamment, la branche automobile, santé et transport. Cet ancrage a été matérialisé par une production de cent huit milliards FCFA en 2020, franchissant ainsi la barre symbolique de 100 milliards FCFA.

A l’extérieur, les bons rapports entretenus avec le Secrétariat permanent de la carte brune de la CEDEAO ont permis au marché burkinabè d’obtenir la vice-présidence du comité exécutif du Conseil des bureaux pour l’année 2021 et la présidence du comité exécutif du Conseil des bureaux pour l’année 2022 ; à ce titre, le Burkina doit abriter la prochaine Assemblée générale en novembre prochain.

Ce bilan force l’admiration de la nouvelle équipe avec à sa tête Mohamed Compaoré.  « Le président Touré a géré les affaires avec engagement et la passion de servir. Il a su faire les choses avec exemple », a-t-il affirmé pour reconnaitre les mérites de son prédécesseur.

Pour le nouveau président de l’APSAB, l’équipe sortante a donc mis la barre haute et il leur faut redoubler davantage d’efforts pour pérenniser les acquis et engranger de nouveaux résultats.

C’est pourquoi, il entend tenir les tous premiers états généraux de l’assurance au Burkina avec comme thème principal : « Quelle assurance pour accompagner le développement économique et social du Burkina Faso ? ». Cette rencontre devra accoucher d’un plan stratégique triennal pour faire fleurir davantage le secteur dans le pays. 

Le nouveau comité exécutif prévoit également,  dans son plan d’actions 2021-2023, de mettre à la disposition des membres un cadre efficient d’informations, de réflexion, de formation et d’échanges propices à une amélioration notable du secteur des assurances; défendre les intérêts des professionnels de l’assurance partout où besoin sera; initier toute action visant à vulgariser l’assurance auprès des populations; recruter un cabinet en collaboration avec le MINEFID pour l’élaboration d’un plan stratégique quinquennal pour le secteur des assurances; adopter une convention collective du secteur des assurances; réviser la fiscalité dans le secteur des assurances.

Les acteurs du marché des assurances burkinabè en 2021 compte 17 membres (7 sociétés d’assurance vie, 8 sociétés d’assurance non vie, 1 société de micro-assurance et 1 société de réassurance vie) et de 170 intermédiaires (124 agents généraux et 46 courtiers).

L’Association professionnelle des sociétés d’assurance du Burkina (APSAB) est une organisation à but non lucratif régie par la Zatu N°AN-VIII-0024/FP/PRES du 12 mars 1991. Elle a été créée officiellement le 21 mai 1992, par l’arrêté N°926183/MAT/MD-LP/SG/DELPAJ sous la dénomination « Comité des Sociétés d’Assurances du Burkina ». Le changement de dénomination a été décidé au cours de l’Assemblée générale extraordinaire du 19 mars 2002 et confirmé par le récépissé N°2002-132/MATD/SG/DGAT/DLPAP du 29 mars 2002.o

Martin SAMA

Commentaires
Numéro d'édition: 403

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.