Le nouveau chef intronisé. (DR)

Canton de Sanaba: un nouveau chef intronisé

• Bê, Massa de Souana

• 4e du nom

• Couronné le 1er mai 2021

Le nouveau chef intronisé. (DR)

Samedi 1er mai 2021, le temps s’est arrêté à 11 heures pour le début de la cérémonie d’intronisation du nouveau chef de Canton de Sanaba, Commune rurale située dans la province des Banwa et dans la région de la Boucle du Mouhoun. Bê, Massa de Souana, Sa Majesté quatrième du nom.

C’est avec une prestation du célèbre maître du Djanhou, prix découverte RFI 1985 (Brazzaville), l’artiste du peuple, Dembélé Bakary, qu’a commencé le cérémonial. Puis est intervenu le mot de bienvenu du représentant de la famille royale de Sanaba, Samou Coulibaly, qui a partagé sa joie et souhaité la bienvenue à toutes les autorités politiques, administratives, coutumières et religieuses ainsi qu’aux amis, parents et ressortissants. Il a imploré les mânes des ancêtres afin que tous effectuent un agréable séjour dans la cité de Yelema et retournent en paix dans leurs familles respectives. Après une prestation aboutie des masques en feuilles de Sanaba, le Maire de la Commune de Sanaba, Souleymane Coulibaly, a pris la parole pour faire l’historique de la chefferie du Canton de Sanaba. Il faut noter que Yelema Coulibaly fut le premier chef de Canton, à sa mort en 1958, son fils aîné, Kani Coulibaly, lui succède jusqu’en 1986, année de son rappel à Dieu. Son frère cadet, Lakuy Coulibaly, est chef de Canton de 1995 à 2019.  Yezouma Coulibaly, le benjamin des fils de Yelema, est donc après son père et ses deux frères le quatrième chef de Canton de Sanaba. Le nouveau chef est professeur d’université à la retraite et très attaché aux valeurs ancestrales. Il est donc doté des valeurs cardinales nécessaires à la réussite de sa mission. La vision de la famille royale est le vivre ensemble dans la diversité des cultures et des traditions des couches sociales du Canton. Après une deuxième prestation de l’artiste Dembélé Bakary, le nouveau chef de Canton fut intronisé par le Massa de Dédougou. Il lui a ensuite prodigué des conseils en trois mots :  le chef dans le Bwamu se résume en trois mots : « Beitamou »  qui veut dire que le chef doit être intègre, digne, juste, conciliant, impartial et équitable. « Beignouan » qui signifie que le chef, quelle que soit sa beauté ou sa droiture, ne peut éviter les critiques, et « Donfi » pour dire que le chef c’est un dépotoir d’ordures, et qu’il doit accepter cela afin de conduire son peuple dans la paix, la sérénité et l’abondance.  Pour terminer, il lui a affirmé que la canne du chef n’était pas faite pour frapper ses sujets mais plutôt pour les guider, leur indiquer le chemin. La parole a été donnée au député Aboubacar Sanou qui a félicité le nouveau chef, son Massa, car lui est fils de Sanaba par adoption, et présenté ses respects et ceux de l’Honorable Coulibaly Lomboza aux différents Massa et leur a transmis la reconnaissance et les salutations du Président de l’Assemblée nationale, Bala Sakandé, qui les envoie pour témoigner sa solidarité et ses amitiés aux populations de la Boucle du Mouhoun et particulièrement du Canton de Sanaba. Le Massa des aveugles de Safané, en tant que président du Massaton de la Boucle du Mouhoun, a souhaité la bienvenue au nouveau chef dans le Massaton. Le nouveau chef de Canton de Sanaba a, quant à lui, exprimé son émotion et son enthousiasme à travailler pour un Canton de Sanaba de paix, de cohésion sociale et de développement dans le respect des valeurs culturelles et des traditions. 

Après avoir reçu les félicitations des autorités politiques, administratives, religieuses et coutumières, ainsi que des parents, amis et invités, le nouveau Massa a invité l’assistance à un déjeuner royal. o

Lassina Sidibé

Commentaires
Numéro d'édition: 391

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.