Responsabilité

Le nombre de cas confirmés se multiplie. L’épidémie est désormais  dans l’esprit des Burkinabè, mais pas encore assez dans leurs gestes au quotidien. La contagion communautaire est à l’origine de ce boom. Des cas contacts sont obligés de se faire dépister tout comme les voyageurs, de plus en plus nombreux à vouloir briser les barrières de la Covid-19 pour divers motifs. C’est donc sous la « contrainte » que les chiffres gonflent, mettant à rude épreuve  le dispositif mis en place pour faire le dépistage, avec des problèmes de disponibilité de tubes de prélèvement ou de réactifs selon les centres. Malheureusement, c’est après ces tests positifs ou négatifs que les gens prennent conscience de la volatilité du virus.

Il vaut mieux prévenir que soigner. Toute la stratégie du gouvernement réside sur le succès de sa communication sur le respect des gestes barrières pour contrer l’épidémie face à la modicité des moyens de la prise en charge. Les tests gratuits sont déjà assez  couteux, et notre pays  compte sur la charité  internationale pour entrer en possession de lots de vaccins contre la Covid-19. Ce qui veut dire qu’on ne sera pas parmi les premiers servis. La solution, se préserver et protéger les siens en tout lieu. La Covid-19 tue, en attendant le vaccin, ne créons pas les conditions d’une hécatombe.o

Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 374

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.