Insurrection inachevée 2014  : «Les politiques, des vrais opportunistes »

Pour l’enseignant en philosophie politique à l’Université Joseph Ki-Zerbo, Mahamadé Sawadogo ; le coordonnateur du Centre national de presse Norbert Zongo, Abdoulaye Diallo, et le biographe de Thomas Sankara, Bruno Jaffré, il n’y a pas de doute, l’insurrection d’octobre 2014 est inachevée.
Ces trois personnalités averties de l’histoire burkinabè en veulent pour preuve, la soif de changement du système Compaoré n’a pas été comblée par le pouvoir en place. Pire, Mahamadé Sawadogo pense que le parti au pouvoir a manœuvré avec habileté pour conquérir le pouvoir, mais il est resté bon apprenti de Blaise Compaoré. Pour Bruno Jaffré, le MPP avait une longueur d’avance sur les autres partis politiques et était arrivé à infiltrer les autres composantes de la nation. « Ce qui n’a pas marché, c’est que le MPP a gagné le pouvoir », souligne Bruno Jaffré.
Abdoulaye Diallo de renchérir que les politiques ont été des opportunistes. Mais, ajoute-t-il, une opportunité qui s’est révélée être une désolation. « Certains Burkinabè regrettent le temps de l’ancien régime », fait remarquer Abdoulaye Diallo.
Pour lui, «  les Burkinabè sont retombés dans les mêmes travers, et c’est le même système qui continue. Un pays avec des populations matures, mais des politiciens très faibles pour répondre aux besoins du peuple ».
Autre constat. L’insurrection n’a pas de « père », elle est l’œuvre de l’ensemble des fils et filles de la nation burkinabè.
Ce constat a été fait à la faveur d’un panel initié par l’institut Free Afrik sur : « Insurrection populaire, 5 ans après, où en sommes-nous ? ». Cette rencontre qui a eu lieu le 30 octobre 2019 au siège de Free Afrik a refusé du monde. Comme perspectives pour une insurrection achevée, les uns et les autres recommandent aux Burkinabè de taire leurs divergences politiques, idéologiques et de partager les valeurs du vivre ensemble, du pardon, de la tolérance. Que l’Etat œuvre pour une Justice indépendante, lutte contre les fléaux qui minent le développement économique, se dote d’une armée soudée et unie pour venir à bout du terrorisme, etc.

ACS

Commentaires
Numéro d'édition: 318

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.