Le ministre en charge de l’énergie pose ici en photo de famille avec les différents signataires des six conventions dans le domaine de l’énergie. (Ph. LeFaso.net)

Production solaire : Bientôt, 155 MW de «jus» supplémentaire pour la Sonabel

• Des producteurs indépendants d’énergie entrent en scène

• 6 conventions signées

• Vers la réduction du prix du Kwh

Dans une récente interview accordée à L’Economiste du Faso, le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, révélait qu’à ce jour, la production solaire du Burkina Faso était de 54.092 kwh.
Une capacité que le gouvernement veut augmenter, surtout que la ressource est abondante, disponible et moins coûteuse. Mieux, c’est une énergie renouvelable et intarissable. Pour y arriver, l’Etat burkinabè a signé six conventions avec des investisseurs privés. Cette volonté a été matérialisée le vendredi 5 avril 2019, en marge de la 3e édition de la Semaine des énergies et énergies renouvelables d’Afrique (SEERA), par la signature d’un accord de 155 mégawat (MW) de production solaire avec des producteurs indépendants d’électricité (PIE).
Il ressort de cette convention que les cinq entreprises signataires sont tenues de finaliser les travaux de construction des centrales solaires dans des délais requis.
Six sites ont été identifiés pour la construction de ces centrales solaires à travers le pays. De l’accord, il ressort qu’après 25 ans d’exploitation, les PIE doivent rétrocéder à la Société nationale d’électricité burkinabè (SONABEL), l’exploitation exclusive des 155 MW.
Selon le ministre, le choix des PIE c’est parce que «l’Etat seul ne pourra pas être en mesure de donner suffisamment d’énergie à la population».

Par ce paraphée, le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a conclu la construction des 155 MW de production solaire au profit de la Sonabel. (Ph. Burkina24.com)

Et d’ajouter que «c’est un jour historique pour le Burkina et l’Afrique de l’Ouest, parce que pour la première fois, en une seule journée, un pays a signé les PIE pour 155 MW. C’est un record!».
Pour le ministre, le Burkina Faso, en optant résolument pour la transition énergétique, se pose en leader en matière d’énergie solaire dans la sous-région, avec en ligne de mire, de faire baisser le prix du Kwh en dessous de 50 FCFA en lieu et place de 75 FCFA actuellement. Visiblement ému de parachever cet accord, le ministre a laissé entendre que « … c’est le début d’une longue chevauchée fantastique dans le domaine de l’énergie solaire pour donner de l’énergie à tout le monde et de l’énergie moins chère».
Il faut préciser que cette 3e édition de la SEERA a refermé ses portes le 6 avril 2019 autour d’un dîner gala. Cette soirée a été une occasion de décerner des attestations et trophées aux meilleurs exposants, meilleurs communicateurs scientifiques et des attestations de reconnaissance et d’hommage à des personnalités qui œuvrent pour la promotion des énergies renouvelables.

RD


Les 10 recommandations de la 3e édition de la SEERA

– Consolider le caractère international de la SEERA;
Institutionnaliser le concours innovation énergie dédié aux jeunes et les rencontres B to B;
– Développer la synergie publique privée dans l’organisation avec une part belle accordée au secteur privé;
– Impliquer plus d’entreprises étrangères;
– Réfléchir sur la périodicité (annuelle ou biennale);
– Aménager un programme scientifique pour les étudiants, les doctorants et les universitaires;
– Assurer une participation effective des institutions financières et des banques commerciales;
– Susciter la participation d’acteurs économiques importants, à l’image du secteur minier, du monde industriel, du secteur agricole, des collectivités territoriales…;
– Accorder une place de choix à la diplomatie énergétique pour promouvoir la collaboration, la cohésion et la paix aussi bien au niveau national qu’au plan international.

Commentaires
Numéro d'édition: 295

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.