Mamady Sanoh, vice-président de la CCI-BF : « Nous jouerons notre partition »

Contenu local minier: les différents acteurs harmonisent leur compréhension

• Une explication des nouveaux textes aux acteurs

• « Chacun doit jouer son rôle pour la mise en œuvre de la stratégie du contenu local »

Mamady Sanoh, vice-président de la CCI-BF : « Nous jouerons notre partition »

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI- BF) a organisé une rencontre d’information sur les textes portant promotion du contenu local dans le secteur minier, le jeudi 14 avril 2022 à Ouagadougou.
En effet, par décret N°2021 1142/PRES/PM/MINEFID/MIMC/MICA portant fixation des conditions de la fourniture locale dans le secteur minier du 11 novembre 2021, le gouvernement a fixé les conditions de la fourniture locale dans le secteur minier, afin de promouvoir et développer la fourniture locale des biens et services dans le secteur minier.
Un arrêté interministériel N°2021-372 / MTEMC/MEFP/MDICAPME du 30 décembre 2021 a établi la liste des biens et services fournis aux entreprises minières. Ces nouveaux textes ne sont pas encore intégrés dans les pratiques des différents acteurs concernés. C’est pourquoi, la CCI-BF a jugé bon de réunir les entreprises minières, les membres du Bureau consulaire, les banques et établissements financiers, les fournisseurs burkinabè des biens et services miniers pour mieux les comprendre.
« De nombreux défis se dressent sur le chemin dont la cruciale question des capacités techniques, managériales et financières d’une frange importante des PME nationales.
Il est donc impératif de concrétiser les initiatives de renforcement des capacités des entreprises nationales pour leur permettre de saisir les opportunités générées par le secteur minier », a d’ailleurs souligné Mamady Sanoh, vice-président de l’institution. « J’ai jugé utile de tenir cette rencontre, en partenariat avec la CCI-BF, pour échanger avec les principaux acteurs du secteur privé national et les inviter, chacun, à jouer pleinement son rôle pour la réussite de la mise en œuvre de la stratégie du contenu local.
Cela doit être vu comme un défi commun que nous devons relever pour le bonheur de nos populations, car, si les entreprises ont plus d’activités, elles vont aussi recruter plus, distribuer plus de revenus et payer des impôts et taxes à l’Etat », a renchéri le ministre en charge des mines, Jean Alphonse Somé.
La CCI-BF s’est engagée dans la mise en place des programmes d’accompagnement des entreprises nationales, afin de leur permettre de répondre au mieux aux exigences de l’industrie minière. Il en est ainsi de la création d’une Commission en charge de la promotion de l’industrie minière avec pour missions, l’orientation des interventions de la CCI-BF en faveur des fournisseurs locaux et le soutien actif à une dynamique de fédération des efforts pour permettre l’effectivité de la mise en place efficiente des textes sur le contenu local.
Des initiatives allant dans ce sens avaient déjà vu le jour dont, entre autres, la bourse des achats locaux, la réalisation d’un entrepôt sous douane dédié aux fournisseurs miniers, la construction d’infrastructures de stockage dans les régions, la réalisation d’une école dédiée aux métiers de la mine.o
Martin SAMA

Commentaires
Numéro d'édition: 435

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.