Ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, se recueillant devant les tombes de ses compatriotes.

Coopération sino-burkinabè : La Chine honore ses «martyrs»

• Une cérémonie de recueillement sur les tombes des médecins chinois

• Un vibrant honneur rendu à la cité du Cavalier rouge

• Renforcer la coopération sino-burkinabè dans divers domaines

Le CHR de Koudougou, encore appelé hôpital de l’Amitié, fait partie intégrante des nombreuses réalisations de la Chine populaire, de nombreux médecins et ingénieurs chinois y sont venus partager leurs compétences avec le peuple burkinabè.
Au cours d’une mission sanitaire, 9 médecins et ingénieurs chinois ont perdu la vie sur le territoire burkinabè dans l’exercice de leurs fonctions, notamment dans les années 1981,1989, 1990.
C’est pour rendre hommage à leurs compatriotes décédés dans l’exercice de leurs fonctions que l’Ambassade de la République populaire de Chine a organisé, le 5 avril 2019, une cérémonie de recueillement au cimetière municipal de Koudougou, lieu où reposent leurs compatriotes.
Cette cérémonie de recueillement a mobilisé une forte délégation de la communauté chinoise, des experts chinois venus de la Chine, de tout le personnel de l’Ambassade, mais aussi de l’Ambassadeur de la République populaire de Chine et du Maire de Koudougou avec sa délégation.
Un hommage qui s’est déroulé selon les rites chinois, ces derniers ont procédé d’abord, au dépôt de gerbes sur les différentes tombes, la mise en place des fleurs, suivis des déclarations, puis l’acte d’hommage qui consiste à saluer selon la tradition chinoise (se prosterner trois fois) puis à faire le tour des tombes.
L’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, a, par ailleurs, remercié le peuple burkinabè pour son amitié avec le peuple chinois et a appelé à poursuivre cette collaboration entre ces deux peuples.
Il a notamment insisté que «la vie de leurs martyrs n’est pas une peine perdue, car leurs esprits nous inspirent pour toujours». Le Maire de Koudougou, de pair avec l’Ambassadeur de la Chine, a rendu hommage aux défunts à travers le dépôt de gerbes et le tour rituel des tombes. Selon le Maire de Koudougou, Maurice Mocktar Zongo, il est important de saluer la reprise des relations entre le Burkina Faso et la Chine, il a, par ailleurs, insisté sur le fait que la meilleure manière de rendre hommage aux médecins décédés serait «d’œuvrer à rallumer et maintenir la flamme qu’ils ont allumée de leur vivant et de poursuivre leurs œuvres.
Et d’ajouter que «la ville de Koudougou continue de bénéficier des fruits de cette coopération comme le CHR de Koudougou».
L’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, a, à l’occasion, annoncé la construction prochaine d’un hôpital à Bobo-Dioulasso, avant de rassurer la population de Koudougou sur la restauration du CHR : «Notre objectif, c’est de mieux rénover le CHR de Koudougou, pour mieux servir la population».

Rachid Ouédraogo (Stagiaire)


Une collaboration sino-burkinabè assez fructueuse

Le Burkina Faso et la République populaire de Chine ont eu des relations diplomatiques officielles à partir de 1973.
A cette période, plusieurs techniciens dans des domaines tels que la santé, l’agriculture et l’ingénierie ont été envoyés au Burkina Faso afin de prêter main forte à la population burkinabè. C’est dans cet objectif que la mission médicale composée de 9 équipes totalisant 163 médecins avait été envoyée au Burkina Faso. Au cours de cette mission médicale, 9 médecins et ingénieurs chinois ont perdu la vie. Les décès de ces derniers sont survenus respectivement aux dates suivantes: le 19 décembre 1981, le 7 février 1989, le 25 mars 1990. Le CHR de Koudougou est une réalisation de la République populaire de Chine, il a été inauguré le 20 mars 1988, et a été l’un des meilleurs hôpitaux de la sous-région et cela, grâce à la qualité du service. Les relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la République populaire de Chine ont repris de plus belle, après 24 ans de suspension, augurant ainsi une collaboration fructueuse aussi bien dans le domaine médical que dans d’autres domaines.


Brève

Chine  : Les importations ont augmenté de 12,9% en 2018

Le 28 février 2019, le Bureau national des statistiques de la République populaire de Chine a publié le «Communiqué statistique sur le développement économique et social national en 2018», qui a révélé que 60.533 nouvelles entreprises à investissements directs étrangers (à l’exclusion des secteurs des banques, des valeurs mobilières et des assurances) avaient été créées en 2018, soit une augmentation de 69,8% par rapport à l’année précédente. Les pays situés le long du parcours de l’initiative «Une Ceinture, une Route» ont, quant à eux, créé 4 479 nouvelles entreprises à investissements directs en Chine, soit une augmentation de 16,1%.
Sheng Laiyun, Directeur adjoint du Bureau national des statistiques, estime que face à l’incertitude instable de la croissance économique mondiale, la Chine a toujours suivi le chemin de l’ouverture, de la coopération et du gagnant-gagnant, tout en défendant fermement le système commercial multilatéral et en s’opposant au protectionnisme et à l’unilatéralisme. La Chine continuera à promouvoir la construction de l’initiative «Une Ceinture, une Route», à optimiser la structure de la coopération et du développement régional, à promouvoir vigoureusement la facilitation des échanges, à approfondir la coopération et le développement commun mutuellement bénéfique afin d’ouvrir de nouvelles perspectives et accélérer la construction.
En 2018, le volume total des importations et des exportations des pays situés le long du parcours de l’initiative «Une Ceinture, une Route» s’est élevé à 8365,7 milliards de yuans, soit une augmentation de 13,3% par rapport à l’année précédente. Sur ces chiffres, les exportations ont augmenté de 7,9% et les importations de 20,9%.
Yang Changyong, chercheur associé à l’Institut d’économie étrangère de l’Académie chinoise de recherche macroéconomique, estime que ces résultats ont été obtenus sous l’impulsion d’une plus grande ouverture et d’un approfondissement des réformes en Chine. En 2018, dans le contexte de mondialisation de l’économie, la Chine a fréquemment mis en œuvre des réformes et des mesures d’ouverture importantes: l’intensivité des politiques, l’étendue du champ d’actions et le degré d’ouverture ont atteint un niveau rarement vu ces dernières années, permettant de résister aux forts vents contraires du protectionnisme et favorisant le commerce extérieur pour atteindre les objectifs attendus.
En particulier, les importations de la Chine ont augmenté de 12,9% en 2018, dépassant de loin le taux de croissance des exportations de 7,1%. L’excédent commercial s’est fortement réduit, ouvrant le marché du pays au monde et donnant un nouvel élan à la croissance économique mondiale.

JB

Commentaires
Numéro d'édition: 295

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.