Le Directeur général de Zakat House, Lassané Sakandé, remettant au président du CERFI, Aminou Ouédraogo, la quittance de versement de sa zakat.

Zakat House: Faire de l’obligation religieuse un outil de développement

• Collecter les biens en nature, l’argent, les fruits de placement, les revenus d’épargne

• Redistribuer et investir les biens collectés au profit des différents bénéficiaires

• Renforcer la culture et l’information des musulmans sur la zakat

Le Directeur général de Zakat House, Lassané Sakandé, remettant au président du CERFI, Aminou Ouédraogo, la quittance de versement de sa zakat.

La zakat, troisième pilier de l’islam, signifie linguistiquement « se purifier ». Elle est une aumône considérée comme un droit des pauvres à prélever dans le surplus des plus riches. La zakat est une obligation religieuse imposée à tous les croyants. Au-delà de la dimension spirituelle, la zakat a une autre dimension, à savoir le bien-être de l’individu. Elle constitue un moyen efficace de lutte contre la pauvreté, car elle est destinée aux pauvres, aux indigents, à ceux qui sont lourdement endettés, à ceux qui sont sur le sentier d’Allah, aux collecteurs de la zakat, aux voyageurs en détresse, à ceux dont le cœur est à gagner et l’affranchissement des jougs.  Pour que la zakat puisse jouer efficacement son rôle contre la pauvreté, il faut une bonne organisation de la collecte et de l’emploi des ressources de la zakat. Et c’est là, le pari à relever. La Zakat house est la réponse du Cercle d’étude, de réflexion et de formation islamique (CERFI) pour engager la réflexion au niveau de la Oumma islamique du Burkina, afin de permettre à la zakat d’atteindre ses finalités au niveau spirituel et social.  « Au Burkina Faso, il n’existait aucun dispositif opérationnel de collecte et de gestion de la zakat et celle du salarié continue même d’être un domaine pratiquement inexploré. Face à cette situation et au vu de l’impérieuse nécessité d’y remédier, le CERFI a décidé de jouer sa partition en mettant en place cette structure dénommée Zakat House, chargée de la collecte et de la bonne gestion des ressources de la zakat en vue d’apporter davantage la contribution de la Oumma islamique au développement économique et social de notre pays », explique Aminou Ouédraogo, président de la structure.

Dans son organisation, la Zakat House a une structuration calquée sur l’organisation du CERFI pour lui permettre d’atteindre efficacement ses résultats. Elle est placée sous la tutelle du Secrétariat national aux affaires théologiques et culturelles (SNATC) et le contrôle financier du Secrétariat national aux affaires financières et aux projets (SNAFIP). La Zakat House a une structure centrale et des structures déconcentrées vers les régions, les provinces et les Communes.  Chaque structure est sous la tutelle du département de la théologie de l’organe du CERFI de la localité.  La Zakat House nationale dispose d’un Conseil d’administration, d’une Direction générale et d’un comité technique. Les organes déconcentrés ont un Conseil d’administration et une Direction.

Le baptême de la nouvelle structure a eu lieu le lundi 02 novembre 2020 à Ouagadougou, sous l’autorité de Lassané Kaboré, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Oumarou Zoungrana, président de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), Sylvie Sally Soré, Directrice de Coris Baraka. Pour indiquer la voie à suivre à tous ces coreligionnaires, le président du CERFI, Aminou Ouédraogo, a versé in situ sa zakat au Directeur général de Zakat House, Lassané Sakandé. Celui-ci lui a remis, en retour, une quittance de versement. 

En termes de missions, la Zakat House a la charge d’identifier les personnes imposables et collecter les biens zakataires dans toutes ses natures (zakat maal, zakat el fitr, les awquafs, les legs,…).

Cette collecte touchera aussi bien les biens en nature comme les céréales, les pierres précieuses, les animaux, l’argent, les fruits de placement, les revenus d’épargne. Elle devrait redistribuer les biens collectés en identifiant les bénéficiaires conformément au verset 60 de la sourate 9, leur localisation, la détermination de la nature de leurs besoins et de la taille de l’accompagnement que cela nécessite ; au-delà de cette redistribution pour consommation, les ressources de la zakat serviront également à l’investissement.

La Zakat House a pour mission également de travailler à la sensibilisation des musulmans pour un changement de comportement et de mentalités en faveur de l’opérationnalisation de la zakat au Burkina. Elle est l’institution spécialisée dans la détermination de l’assiette de la zakat, ses modes de calcul, les montants des prélèvements en fonction de la nature du bien considéré. Elle peut donc être saisie par les structures et les personnes désireuses de prélever leur zakat.

Le siège de la Zakat House est sur le même site que celui du CERFI, aux 1200 logements, à Ouagadougou. Si sa création est une initiative du CERFI, la Zakat House est un outil à la disposition de tous les musulmans. o

Martin SAMA

 

Encadré

A propos des seuils

Le Nissab ou seuil imposable est fixé à 85g d’or pur ou son équivalent en valeur monétaire.  Pour l’année 2020, elle est estimée à 430.000 F CFA. La zakat du salarié est encore sujette à beaucoup de divergences. On retient que celui qui arrive à avoir le Nissab comme épargne en fin d’année doit prélever 2,5% de cette épargne.

Mais celui qui n’y arrive pas pourra prélever 2,5 % du tiers de son revenu annuel. L’année de zakat commence à la date à partir de laquelle les richesses ont atteint pour la première fois le Nissab. Chaque année, à ladite date, la zakat devrait être calculée. o

Commentaires
Numéro d'édition: 366

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.