Chapeau de Saponé. (DR)

Protection des produits du terroir Le chapeau de Saponé bientôt labellisé

• Ainsi que le pagne tissé Faso Dan Fani

• Le beurre de karité

• Et les produits de cuirs et peaux de Kaya

LE Burkina Faso dispose de nombreuses potentialités culturelles et économiques. Des potentialités qui valent au pays des Hommes intègres des lauriers, au regard du fait que ce sont des produits bien appréciés et très demandés en interne comme à l’extérieur. Parmi ces produits, on peut citer, entre autres, le chapeau de Saponé, le pagne Faso Dan Fani, le beurre de karité et les produits de cuirs et de peaux de Kaya.

Pagne tissé Faso Dan Fani. (DR)

Les millions de visiteurs qui foulent notre pays à la faveur des grandes manifestations culturelles en raffolent. Du reste, la dernière édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) tenue du 23 février au 2 mars 2019, a vu tous les lauréats repartir avec le chapeau de Sapo- né, mieux, les différents chefs d’Etat du Mali, du Burkina Faso et du Rwanda en ont reçu.

Cette identité culturelle est même por- tée par les dignes représentants sportifs lors des Jeux olympiques ou des Jeux mondiaux d’athlétisme. Dans le souci de conserver ces trésors précieux, l’Etat burkinabè a décidé de leur donner un cachet particulier en allant vers leur labellisation. Cette initiative, qui est au stade de projet, est portée par le Centre national de propriété industrielle.

Beurre de karité. (DR)

Pour aller vite et bien mais surtout avoir l’adhésion des «détenteurs de ces différents patrimoines», cette structure a organisé, le jeudi 7 mars 2019, un atelier de lancement de la labellisation du chapeau de Saponé à la Mairie de Saponé. D’après le service communication du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, l’objectif de cet atelier est d’informer les acteurs de la filière du chapeau de Saponé sur le projet de labellisation, en général, et celui du chapeau de Saponé, en particulier, initié par le ministère en charge de l’artisanat afin de susciter leur accompagnement.

Les produits de cuirs et peaux de Kaya. (DR)

Toujours selon ce communiqué officiel, cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote pour la labellisation de 4 produits du terroir burkinabè que sont le pagne tissé Faso Dan Fani (FDF), le chapeau de Saponé, le beurre de karité et les produits de cuirs et peaux de Kaya. Selon le Directeur général du Centre national de la propriété industrielle, Mahamadi Tassembedo, «le projet vise à améliorer la compétitivité, l’accès aux marchés nationaux et étrangers et les conditions socio-economiques des acteurs au sein des quatre chaînes de valeur sélectionnées».

D’après lui, sa réalisation permettra de disposer d’un label pour la commercialisation de chaque produit, de lutter efficacement contre la contrefaçon et la concurrence déloyale, de créer des emplois directs et indirects et de sauvegarder l’identité culturelle.

Rachel DABIRE

Commentaires
Numéro d'édition: 291

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.