En principe, selon le nouveau mécanisme des prix, il faut s’attendre à un réajustement au mois d’avril dans la première quinzaine. (DR)

Prix des hydrocarbures : Quels changements au mois d’avril ?

• Baisse de production maintenue à l’Opep

• Tendance à la hausse du pétrole et du dollar

• Mauvais signe pour les prix à la pompe

Le 8 janvier dernier, le gouvernement avait procédé à la baisse des prix des hydrocarbures conformément à son nouveau mécanisme de fixation des produits pétroliers. Ainsi, le prix du Super 91 est passé de 677 à 657 F CFA, soit une baisse de 20F , celui du Gasoil est passé de 601 à 571 F CFA, soit une baisse de 30 F par litre. Le pétrole lampant a connu la plus forte baisse passant de 538 à 455 FCFA, soit une baisse de 83 F par litre.
En principe, selon le nouveau mécanisme des prix, il faut s’attendre à un réajustement au mois d’avril dans la première quinzaine. La question est de savoir dans quel sens. Il y a trois options : soit une hausse, soit une baisse, soit le gouvernement maintient le statu quo.
Les techniciens du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) suivent en permanence l’évolution des deux indices que sont le cours du baril sur le marché mondial et celui du dollar. De leur analyse de l’évolution de ces deux indices sortiront les nouveaux prix.
Que s’est-il passé sur le marché du pétrole ces trois derniers mois ? La mauvaise nouvelle c’est que ces deux indices sont globalement à la hausse (voir tableau).

On constate que les deux indices ont une tendance haussière, et celle-ci risque de garder la même allure en avril.

Le cours du baril de pétrole, qui a clôturé l’année à 58,25 dollars, a repris des couleurs pour se situer à 63,87 dollars. Quant au cours du dollar par rapport au FCFA, son évolution est dans la même dynamique, mais avec moins d’amplitude.
Sur la base de ces deux tableaux, il est probable que les réajustements de prix, prévus en avril, soient revus à la hausse.
Tout dépendra de l’évolution des cours du baril et du dollar au cours de ce mois de mars. Elle sera déterminante. La première semaine du mois de mars affiche déjà un prix moyen du baril à 65, 91 dollars, soit 2 dollars de plus que la moyenne du mois de février.
Cependant, les nouvelles ne sont pas très bonnes sur le front de la production. L’Opep, l’organisation des pays exportateurs de pétrole, entend continuer sa politique de baisse de la production, malgré le courroux du président américain. Et cette décision des pays producteurs a pour conséquence de faire remonter les cours à leurs profits. Il n’est pas exclu que ces efforts pour réduire la production ne s’étalent sur une grande partie de l’année. Selon le site spécialisé sur le pétrole www.leprixdubaril.com « L’OPEP et ses alliés, Russie en tête, sont convenus en décembre de réduire l›offre de 1,2 million de barils par jour à compter du 1er janvier et pour une durée de six mois afin de stabiliser le marché et soutenir les cours. L’accord a été respecté à hauteur de 83% en janvier, selon des sources de l’OPEP »

FW


Le nouveau mécanisme

Le nouveau mécanisme de réajustement des prix des hydrocarbures au Burkina Faso a été signé par le chef de l’Etat le 14 novembre 2018 et se présente comme suit :
1- La révision des prix à la pompe se fera tous les 3 mois au plus tard ;
2- La moyenne des écarts calculée au cours des trois mois suivant le dernier réajustement des prix est répercutée sur le prix en vigueur pour obtenir le nouveau prix, sans excéder une variation de 75 FCFA par litre et par produit ;
3- Les prix à la pompe connaîtront un changement avant le terme des 3 mois lorsque la variation par litre d’un produit, d’un mois à l’autre excède 50 FCFA ;
4- Lorsque la moyenne des écarts calculée au cours des 3 mois suivants le dernier réajustement des prix excède 75FCFA par litre, une variation de 75 FCFA est répercutée sur le prix en vigueur pour obtenir le nouveau prix du produit et le reliquat est récupéré comme plus ou moins-value.

Commentaires
Numéro d'édition: 290

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.