Nouveau décodeur CANAL+ : L’ABCE s’oppose à son achat

• La proposition de CANAL+ jugée incongrue

• L’association exige le changement gratuit

 

En plus du contentieux en cours sur «l’accès aux chaînes de télévision lors des matchs de football et la perte d’images en cas de vent ou de pluie», l’Association burkinabè des consommateurs de services de communications électroniques (ABCE) vient d’ouvrir un nouveau front contre le diffuseur CANAL+.
Au cours d’une conférence de presse tenue le 28 mars 2018 à Ouagadougou, l’ABCE s’est opposée à la formule proposée par l’opérateur français pour l’acquisition du nouveau décodeur HD WI-FI, plus performant, par changement des décodeurs détenus actuellement par la clientèle.
Au Burkina, CANAL + demande aux consommateurs de débourser la somme de 25.000 FCFA pour se procurer le nouveau décodeur en remplacement de l’ancien qui, en croire les dires, devrait être obsolète au bout d’une certaine période.
Pour l’ABCE, il est «incongrue» et «inadmissible» que CANAL +, qui avait antérieurement vendu le décodeur «ancienne formule» en promettant à ses clients les services, vienne encore leur demander d’acheter un autre décodeur au motif que le premier est obsolète et que le nouveau est plus pratique. Au-delà de cette incongruité, l’ABCE note que sur la même situation, le diffuseur a une attitude de «deux poids deux mesures» entre ses clients en France et ceux du Burkina.
En effet, selon l’association de consommateurs, au moment où il est demandé aux clients au Burkina de payer 25.000 F CFA pour obtenir le décodeur HD ; en France, l’annonce faite par CANAL+ informe que l’acquisition est gratuite. «Soucieux de garantir la meilleure qualité de diffusion des programmes, le groupe CANAL + procède actuellement à la modernisation de ses décodeurs satellite.
Aussi, nous vous invitons à demander gratuitement votre nouveau décodeur car, d’ici quelques mois, votre actuel décodeur ne permettra plus de recevoir les programmes», indique le message diffusé par CANAL+ à l’intention de sa clientèle en France. Pour l’ABCE, il y a discrimination au détriment du client burkinabè. Laquelle discrimination ne s’explique pas. «L’obsolescence programmée ne relève que de la responsabilité de CANAL +, et le consommateur burkinabè ne peut pas être contraint logiquement à payer pour le nouveau décodeur», juge l’association.
En conclusion, l’ABCE demande aux consommateurs de «refuser catégoriquement le paiement de toute somme d’argent, quel que soit le montant, en vue d’échanger le décodeur actuel de CANAL + par son décodeur HD afin de l’obliger à répondre de son inconséquence par la fourniture gratuite du décodeur HD au consommateur, à la lumière de sa pratique en France». Elle promet d’engager des actions nécessaires pour le respect des droits des consommateurs.

KG

Commentaires
Numéro d'édition: 246

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.