Crédibilité

Décidemment, les gouvernements Thiéba n’auront pas de répit! Après l’accord signé le 28 janvier avec la Coalition des syndicats de l’éducation (CNSE) qui met ainsi fin à quatre mois de grève larvée, c’est au tour du Syndicat national des travailleurs de la santé et humaine et animale (SYNTSHA) de prendre le relais par une grève d’avertissement, mercredi dernier; jour-même du remaniement. Histoire de dire au gouvernement de prendre en compte ses préoccupations, au risque d’un durcissement de ton. Et ce gouvernement, même remanié, ne peut se permettre un second bras de fer qui paralyserait le système de santé. On a vu les dégâts causés par la grève des enseignants. Idéalement, il faut éviter d’en arriver là avec le SYNTSHA.
Cette fois-ci, le grief reproché au gouvernement porte sur le retard dans la mise en œuvre du protocole d’accord du 13 mars 2017.
En ce qui concerne sa mise en œuvre, le gouvernement est accusé de n’avoir pas tenu ses engagements, en tous cas, en ses principaux points: la question des carrières, des rémunérations salariales et indemnitaires, la relecture du statut de la CAMEG, l’équipement des formations sanitaires.
Pour la satisfaction des revendications salariales, l’exécutif la conditionnerait à la relecture des textes d’organisation des emplois spécifiques qui, à son tour, est subordonnée à l’élaboration du répertoire interministériel des métiers de l’Etat.
L’exécutif donne là raison aux partenaires sociaux qui lui reprochent de ne pas tenir ses engagements. Il ne suffit pas de signer un accord, s’assurer de la possibilité de sa mise en œuvre à temps et en moyens est la meilleure garantie que l’Etat puisse donner à ses interlocuteurs en cette période de forte agitation syndicale.
Il urge donc de recadrer les négociations en cours.
Sinon, les prochains mouvements syndicaux porteront justement sur ces engagements non tenus dans les délais prévus. L’Etat joue ainsi sa crédibilité.

Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 238

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.