Monthly Archives: mars 2017

Administration publique : Les conditions d’accès à l’eau et à l’électricité

  Les conditions de branchement, d’abonnement, d’attribution, d’utilisation et de prise en charge des factures d’eau, d’électricité, de téléphone et les services connexes et de boites postales dans les services publics et par les personnalités de l’Etat ont fait l’objet d’un décret (N°2016-876/PRES/PM/MINEFID/MATDSI) du 14 septembre 2016. Il précise que le branchement et l’abonnement à l’eau et à l’électricité dans ...

Lire la suite »

Lac Bam : Début du désensablement

  Enfin! C’est l’exclamation que l’on entend le plus chez les maraicher-culteurs au lendemain du lancement de la première phase du projet de restauration, de protection et de valorisation du lac Bam, le 3 mars dernier. Et pour cause, depuis près de 40 ans, le lac Bam est ensablé. «L’ensablement du lac est estimé à 4,8 millions de m3 et ...

Lire la suite »

Appel d’offres  de l’INSD : Le dossier devant le juge

Ca y est, l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de la lutte contre la corruption (l’Asce-Lc ) a déposé son rapport auprès de l’autorité qui a demandé l’enquête, en l’occurrence le ministère de l’économie, des finances et du développement(MINEFID). Le dossier selon toute vraisemblance va atterrir sur le bureau du procureur.  Les présomptions qui étaient à l’origine de l’ouverture ...

Lire la suite »

Suspension de l’IUTS: «Irrégulière au plan juridique et fiscal», Daouda Diallo (expert fiscal)

Le président de l’Association professionnelle des experts et conseils fiscaux du Burkina Faso, Daouda Diallo, a bien voulu répondre à quelques préoccupations de L’Economiste du Faso. Il s’agit, entre autres, du débat sur l’Impôts unique sur le traitement salarial (IUTS) qui a cours actuellement, la pression fiscale et le métier de conseiller fiscal. L’Economiste du Faso: L’association que vous dirigez ...

Lire la suite »

Nouvelles plaques d’immatriculation : Ce qui va changer

Suite au décret qui fixe les modalités d’immatriculation des véhicules automobiles, nombre de plaques vont changer de couleur. L’opération pourrait commencer dans 4 mois. Le système permet d’immatriculer au moins 61.089.856 véhicules et cycles, ce qui représente un taux d’équipements motorisés de 339 véhicules pour 100 habitants. AR Respect des conventions internationales Le nouveau système est couplé dans sa mise ...

Lire la suite »

Logement: «La gestion est catastrophique»

  L’Economiste du Faso: Les 25 et 26 février 2017, à Ouagadougou, la coalition des associations pour la défense du droit au logement (CADDL) dont vous présidez le secrétariat exécutif a organisé un forum sur le logement décent et le foncier, quelles sont les raisons qui ont prévalu à la tenue de ce forum? Péma Nébié (SE/CADDL): Nous avons décidé ...

Lire la suite »

Quatre ans!

Ce numéro 197 de L’Economiste du Faso que vous tenez dans vos mains marque presque jour pour jour le quatrième anniversaire de votre hebdomadaire économique de référence. En effet, le 13 mars 2013 paraissait le numéro 00, avant-goût d’un projet éditorial que nous avons voulu innovant par son contenu et la diversité des sujets abordés, et plaisant par l’originalité de ...

Lire la suite »

Vente anarchique d’essence à Banfora : Les dangers d’une activité florissante

  La vente de l’essence « par terre » est une activité qui se développe dans la cité du paysan noir, Banfora. Pourtant, c’est une activité qui présente de grands dangers. En l’espace de deux semaines seulement, deux incendies partis de ces points de vente ont causé d’importants dégâts chez des commerçants qui, aujourd’hui, ne savent plus comment relancer leur commerce. Le ...

Lire la suite »

Promotion des PME Le projet de loi relancé

C’est un vieux dossier qui refait surface. Le Burkina est en voie de se doter d’une «loi d’orientation de promotion des petites et moyennes entreprises (PME)». Lors du Conseil des ministres du 1er mars 2017, un rapport portant projet de cette loi a été adopté. Il va être maintenant soumis à l’examen et à l’adoption de l’Assemblée nationale. Depuis plusieurs ...

Lire la suite »

Fonction publique : Les femmes représentent un tiers de l’effectif

  La Fonction publique burkinabè compte plus d’hommes que de femmes. Au 31 décembre 2014, on y dénombrait 138.149 agents. Parmi ces agents, 93.425 étaient des hommes, représentant 67,62% de l’effectif contre 44.724 de femmes, soit 32,37%. Ces données émanent du dernier annuaire statistique, celui de 2014 du ministère de Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, rendu ...

Lire la suite »