Chambre des métiers : Une nouvelle Assemblée générale en place

• 75 membres élus le 17 avril 2016

• Election du bureau et du président le 6 mai

 

Les élections pour le renouvèlement des instances de la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso (CMA-BF) ont eu lieu le 17 avril 2016. Le premier mandat de 5 ans des élus consulaires de cette institution publique professionnelle a expiré en 2015. Ce mandat avait notamment été entaché par une crise survenue dès 2012. Des frondeurs au sein de l’Assemblée générale avaient réclamé la dissolution anticipée des instances en pointant des dysfonctionnements dont la responsabilité avait été imputée à l’équipe du président de la CMA-BF. C’est donc dans un climat tumultueux que le mandat a été conduit à son terme l’année dernière. Ces élections qui viennent de se ternir avaient d’abord été prévues pour octobre 2015. Mais les différents événements sociopolitiques qui ont émaillé le parcours de la Transition n’avaient pas permis de respecter ce calendrier. Le dimanche 17 avril dernier, ce sont au total 12.554 électeurs inscrits validés qui étaient appelés aux urnes pour choisir leurs représentants dans les quatre domaines d’activités qui composent l’Assemblée générale de la CMA-BF. Ces 4 domaines sont notamment «l’alimentation», «la fabrication», «les services» et «le bâtiment». L’Assemblée générale compte au total 75 membres et est constituée du «collège des activités» et du «collège des Organisation professionnelles des artisans (OPA)». La répartition des places prévoit 50 postes pour le collège des activités et 25 postes pour le collège des OPA.
Les votes ont eu lieu à Ouagadougou, qui comptait 3 bureaux de votes, à Bobo-Dioulasso (2 bureaux de votes) et également dans 43 autres bureaux de votes ouverts dans les autres provinces.
Au moment de livrer les résultats le mercredi 20 avril dernier, la Commission d’organisation du scrutin, présidée Marcel Sinka, a indiqué que «les artisans se sont massivement déplacés pour choisir librement et dans la transparence leurs représentants». Une forte mobilisation qui a contribué à l’atteinte «d’un taux de participation honorable». Le taux de participation global s’est affiché à 55,04%.
L’organisation a néanmoins noté que «la grande affluence dans certaines localités a créé, par moment, des désagréments aux électeurs». Les noms des 75 candidats élus ont été livrés. Toutefois, conformément aux textes, une période de 7 jours a été ouverte pour les éventuelles réclamations. La composition définitive de l’Assemblée consulaire sera communiquée à l’issue de cette période. C’est à partir de ce moment que les 75 élus se retrouveront pour procéder aux élections du président de la CMA-BF, des 12 membres du bureau et des membres des différentes commissions. Ce rendez-vous a été fixé au 6 mai prochain à Ouagadougou.

Karim GADIAGA


 

La CMA-BF est la Chambre des artisans

A l’image de la CCI-BF réservée aux acteurs économiques des secteurs du commerce et de l’industrie, la CMA-BF a été créée pour les opérateurs économiques évoluant dans les métiers relevant de l’artisanat. C’est une Assemblée consulaire, une institution publique professionnelle dotée la personnalité morale et d’une autonomie de gestion. Elle se compose des membres élus des organisations professionnelles d’artisans et des catégories d’activités de l’artisanat.
Les activités artisanales sont classées en 4 catégories de métiers : l’alimentation, le bâtiment, la fabrication et le service. Les organes de l’institution sont l’Assemblée générale (75 membres élus pour un mandat de 5 ans renouvelable), la présidence, le Bureau, les Commissions et la Direction générale. La première Assemblée générale a été mise en place en 2010.

Commentaires
Numéro d'édition: 155

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.