Le défi

2.000 milliards de F CFA. C’est le budget annuel pour financer le programme national de développement économique et social qui a porté le président à Kosyam. Pendant la campagne électorale, nombreux sont ceux qui se sont demandé où trouver l’argent pour financer un tel programme. La déclaration de politique générale du Premier ministre devait permettre d’assouvir un tant soit peu cette curiosité.
Mais hélas, on n’a pas eu droit au scoop comme on le dit dans notre jargon. Elargissement de l’assiette fiscale, resserrement des dépenses pour garantir des ressources propres, recours à l’appui budgétaire pour combler le déficit. Classique donc! C’est ce que les gouvernements précédents ont mis en œuvre avec plus ou moins de succès.
Le cabinet Thiéba est obligé de faire mieux en termes de mobilisation des recettes propres et surtout de recouvrement au niveau des régies financières, si on s’en tient au rapport d’enquête parlementaire du CNT.
L’exploit que l’on attend du gouvernement Thiéba est de trouver rapidement de l’argent frais pour financer les chantiers du nouveau président et pour relancer une économie qui n’a que trop ralenti ces dernières années. Les deux outils que compte utiliser le Burkina sont le PPP et le recours au marché financier régional.
Sur le PPP, où le gouvernement compte sur les investisseurs privés, on attend de voir les projets qui seront montés et soumis à leur intention. En la matière, Bagrépôle reste un modèle prometteur, mais non encore achevé, ainsi que le projet de l’échangeur du nord. Il y a donc urgence à montrer des exemples pour attirer les investisseurs.
Reste le marché financier. Combien de milliards le gouvernement pourra-t-il lever cette année ? La transition a pu lever 308 milliards de FCFA en 2015 contre seulement 204 milliards pour le dernier gouvernement Tiao, sous le régime Compaoré. L’équipe de Thiéba doit mieux faire dans un contexte pas très favorable. C’est là le véritable défi.
Abdoulaye TAO

Commentaires
Numéro d'édition: 145

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.