Situation nationale : La baisse des prix des hydrocarbures compromise

• Un point des revendications des syndicats
• La baisse du cours du pétrole et du dollar avancée
• Le comité interministériel devait tenir sa session

LA baisse effective des prix des hydrocarbures qui devait être opérée à compter du 1er octobre 2015 n’aura plus lieu à cause de la situation nationale. La session du comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures devait se tenir ce lundi 21 septembre 2015. La baisse des prix des hydrocarbures était l’un des principaux points sur lesquels le gouvernement et les syndicats ont convenu le 11 septembre 2015 à l’issue de la rencontre annuelle. Les Burkinabè devraient patienter, situation nationale oblige.

La diminution «significative» des prix des hydrocarbures faisait partie des revendications que les syndicats, réunis au sein de l’Unité d’action syndicale, ont remis au gouvernement le 1er mai 2015. En réponse, le gouvernement avait rappelé qu’un processus de concertations a été engagé depuis le mois de mars 2012 et les syndicats associés à la relecture de la structure des prix à Bobo-Dioulasso, du 18 au 23 juin 2012.
La principale recommandation formulée à l’issue de cet exercice a été «qu’au regard des difficultés relatives à la manipulation des marges contenues dans les différents postes, le Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH) réalise une étude approfondie sur la structure des prix afin de permettre une appréciation objective de ces marges avant de faire des propositions». L’étude a donc été réalisée en novembre 2012 et validée le 11 février 2013 à Bobo-Dioulasso.
Tenant compte de la baisse du cours du baril au plan international, le CIDPH a procédé en janvier et en mars 2015 à des baisses successives de 25 FCFA sur le prix du litre de carburant, toujours selon le gouvernement. En fonction de l’évolution du prix du baril sur le marché, d’autres baisses
Situation nationale
La baisse des prix des hydrocarbures compromise ?pourraient intervenir, avait-il conclu. Après avoir reçu cette réponse de la part du gouvernement, les syndicats sont revenus à la charge. «Les baisses opérées en janvier et en mars ont été très en deçà de nos attentes.
En son temps, le gouvernement s’était engagé à revoir les prix si la baisse se maintenait ». Et les syndicats de poursuivre que leur revendication se justifie pleinement avec la baisse continue du prix du baril depuis fin 2014; prix du baril qui est d’environ 42 dollars aujourd’hui, de même que la baisse récente du cours du dollar.
En rappel, la détermination du prix des hydrocarbures par le CIDPH tient principalement compte du cours du baril et du dollar sur une certaine période, les coûts d’approche, ainsi que des marges des intervenants que sont la Sonabhy, les transporteurs, les distributeurs.
E.K


 

 

La baisse du prix du riz avait aussi été envisagée

LA douane avait été associée à la réflexion dans le sens de réduire les prix des produits de grande consommation tels que le riz. Elle avait fait une proposition en ce qui concerne le riz 25% brisures, consistant à réduire les droits et taxes sur la tonne de 18.000 F CFA à 3.000 F CFA. La mise en oeuvre de cette proposition aurait entrainé une baisse prix du sac de riz. Concernant les autres produits, des groupes de travail avaient été formés pour poursuivre la réflexion sur 14 autres produits; et les résultats devait être soumis au Cadre de concertation tripartite (CCT).


2.904 commerçants ont été contrôlés,
11.885 litres de carburant saisis en 2015

AU cours du premier trimestre 2015, les contrôles des prix par le ministère du Commerce a concerné 2.904 commerçants. Ce qui a permis de saisir 3.384 bidons de 20 litres d’huile brute et de sceller 7 unités de production d’huiles alimentaires. Les contrôles ont aussi porté sur 48 sociétés de production d’eau minérale.
Dans le cadre de la lutte contre la vente illicite de carburant, 11.885 litres de carburant frauduleux ont été saisis en collaboration avec la gendarmerie nationale.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 124

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.