Moussa Koné, Dg de Djago International. (DR)

Moussa Koné, DG de Djago International «Dans chaque métier de l’entreprise, nous avons une solution»

Créée en 2000, Djago International est une société de prestation de services informatiques, spécialisée dans l’intégration des logiciels de gestion. Cette structure se veut un intégrateur de référence en la matière sur le marché. Elle s’est investi pour mission d’accompagner les entreprises africaines dans la mise en place de leur système de gestion informatique. Aujourd’hui, Djago International, c’est une présence africaine avec des démembrements en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Dans un partenariat avec l’éditeur de logiciels «Sage», l’entreprise est un centre de compétences. C’est-à-dire le niveau le plus élevé en termes d’expertise sur les logiciels et se classe parmi les trois meilleurs revendeurs intégrateurs en Sage en Afrique. Au Burkina, Djago International est présente à Bobo-Dioulasso et à Ouagadougou. Dans cet entretien, son directeur général, Moussa Koné, décline l’importance que revêt l’utilisation des logiciels de gestion pour la performance de l’entreprise notamment, pour la valorisation du capital humain.

– L’Economiste du Faso : Quelle sont les offres spécifiques que propose Djago International aux entreprises de la place ?
Moussa Koné, Dg de Djago International : Lorsque nous parlons d’intégration de solutions de gestion, nous disons qu’une entreprise pour être performante a besoin des outils qui lui permettent d’avoir un pilotage de son activité, c’est pourquoi nous présentons des solutions qui vont de la gestion comptable et financière qui est le cœur de la gestion, mais également des logiciels qui tournent autour de l’activité commerciale et qui permettent de gérer ses charges, ses stocks et ses ventes. Nous proposons des offres autour de la paie et de la gestion des ressources humaines. Nous proposons des solutions de pilotage : confection des tableaux de bord; restitution de données critiques, etc.

– Combien coûte en moyenne un logiciel ?
Le prix du logiciel dépend de son utilisation, du module choisi, de la fonction de l’entreprise que l’on souhaite informatiser et du nombre d’utilisateurs. Le prix varie en fonction du logiciel, mais aussi de son utilisation. Le prix de départ est de 400.000 F CFA.

– Quel est l’intérêt de l’utilisation des logiciels pour l’entreprise ?
L’utilisation de ces logiciels est une nécessité, parce qu’aujourd’hui l’entreprise est dans un contexte concurrentiel où elle a besoin de se distinguer. Si vous n’avez pas un outil qui vous renseigne sur votre niveau de rentabilité, vous naviguerez à vue. C’est pourquoi ces outils de performance sont indispensables pour chaque entreprise.

– Comment accompagnez-vous vos clients ?
Nous nous employons dès l’étape commerciale à qualifier les besoins du client ; ce qui va aboutir à l’offre. Une fois contractualisée, nous avons une autre méthodologie qui nous permet de faire une étude de cadrage, une réalisation, une validation, une formation afin de mettre l’outil entre les mains de l’utilisateur. Après le projet, nous avons plusieurs sortes de contrats d’assistance : annuel, trimestriel, mensuel ou au coup par coup. Nous avons mis en place des outils qui permettent d’accompagner nos clients, cela peut aller de la prise en main à distance à partir de nos locaux pour interagir sur le système du client et aussi une assistance sur site.

– Quelles sont les solutions informatiques que vous préconisez pour optimiser la gestion de la ressource humaine ?
Nous avons des offres qui vous permettent le traitement des salaires, c’est d’ailleurs le B.A.BA d’un système de gestion des ressources humaines. Nous avons aussi le légal, nos outils vous permettent de sortir tous les états fiscaux, et sur le social. Nous avons les options de gestion des ressources humaines, avec un module de gestion des carrières pour la gestion des talents et le suivi des postes. Ces outils vous permettent de faciliter la recherche pour la mobilité des salariés et leur évaluation. Nous avons des outils pour faciliter la gestion de recrutements, de la description du poste concerné jusqu’à la collecte des C.V, la sélection du candidat en fonction de la qualité des CV. Tous ces outils vous permettent de gagner en temps et d’augmenté votre productivité administrative. Nous avons également la gestion des sessions de formation des agents ; à l’issue des entretiens individuels, un besoin de formation peut être enregistré.

– Quels sont les logiciels Grh les plus performants dont vous disposez ?
Nous avons deux outils que nous proposons. Il s’agit de Sage paie, avec ses options en gestion des ressources humaines, gestion des carrières, gestion de la formation et l’intranet RH. Pour les entreprises qui ont un grand nombre de salariés et d’utilisateurs, nous leur proposons Sage HM qui est un logiciel multi-société, multi-site, multilingue et doté d’une plate-forme de développement et un moteur de workflow qui permet d’amender le logiciel et de l’adapter à vos besoins. Ces outils sont full web, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’installation sur les postes clients. N’importe qui, de façon autorisée avec un accès réseau ou internet, peut accéder au système d’information avec n’importe quel navigateur. En fonction de la typologie de l’entreprise et de la qualification, nos experts sauront vous apporter le meilleur conseil.
– Les prix des logiciels ne sont-ils pas prohibitifs et de ce fait ne freinent-ils pas leur utilisation massive?
Non. Les outils qui vous donnent de la valeur ont forcément un coût, regardez plutôt ce que cela vous rapporte. Les entreprises les plus performantes ont des outils qui leur permettent de dépenser moins, d’optimiser l’utilisation de leurs ressources. Vous avez une série de gains de rentabilité, de productivité qui vous permet de gagner en performance, en temps et en efficacité. C’est ce qu’il faut mesurer, ce n’est pas le prix en tant que tel, mais mettez en face les bénéfices que vous pouvez en tirer.

– Les entreprises craignent souvent une dépendance de la qualité, comment pouvez-vous les rassurer ?
Nous avons mis en place un dispositif pour accompagner à vie nos clients par rapport à ces logiciels critiques, par exemple il est hors de question que la paie ne se fasse pas à temps. Ce sont des domaines très sensibles. Aujourd’hui vous ne pouvez pas imaginer une entreprise qui n’ait pas un outil de gestion pour des raisons que j’ai évoquées plus haut. Pour faire face au contexte international de concurrence, toutes les entreprises sont obligées d’aller vers ces outils de gestion. Nous mettons l’accent sur la qualité de nos services. Parce que nous savons que nous ne faisons que ça et à partir de là, il faut qu’on le fasse bien pour continuer à mériter la confiance des clients.

– Comment gérez-vous les cas de piraterie ?
C’est un gros problème dans nos marchés. Aujourd’hui les logiciels ont des clés d’activation pour permettre justement de prévenir les cas de piratage. Nous avons mis un plan pour régulariser les systèmes craqués. Sur le plan légal, on peut vous poursuivre parce que vous avez utilisé un système craqué. Nous sommes assez proches des entreprises pour ne pas les laisser céder à la facilité. Nous passons des examens d’agrément pour avoir le niveau d’expertise pour l’accompagnement. Les données en entreprise sont critiques pour qu’on les confie à des personnes indélicates.

– Que faites-vous justement pour adhérer les entrepreneurs à votre cause?
Nous avons une mission d’éducation, on organise des sorties où on invite les gens à venir voir nos produits. De plus en plus, les commerçants nous approchent. Les personnes qui étaient réfractaires aux systèmes d’information s’y intéressent, parce que cela leur permet de faire des déclarations saines, d’avoir une relation fluide avec le fisc, d’avoir une visibilité de leurs activités pour anticiper. Le logiciel permet de réaliser une sorte de plus-value.

– Le logiciel peut-il être une solution à la situation financière difficile des entreprises ?
C’est notre crédo. Nous disons aux gens que dans ce contexte difficile, il vaut mieux avoir un outil qui vous permet d’optimiser votre trésorerie. C’est aussi vrai, surtout en temps de crise. Donc nous avons des outils qui contrôlent les frais bancaires et la liquidité.

CD

Commentaires
Numéro d'édition: 112

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.