Tourisme : Les indicateurs en recul

• Baisse de 4,9% des arrivées au 4e trimestre de 2014

• Insurrection populaire et Ebola en cause

Dans son baromètre n°07 du 4e trimestre de 2014, l’Observatoire national du tourisme (Obstour) fait ressortir une baisse de l’activité touristique par rapport au 3e trimestre de la même année. Les principaux indicateurs hôteliers (arrivées, nuitées et recettes) sont en recul, tout comme au troisième trimestre.

Les arrivées dans les Etablissements touristiques d’hébergement (Eth) au quatrième trimestre enregistrent une baisse de 4,9%. Au trimestre précédent, la baisse était de 12,9%.
Quant aux nuitées, elles enregistrent un recul au quatrième trimestre tout comme au troisième trimestre, respectivement de 6,7% et de 8,6%, soit un ralentissement de 1,9%.
S’agissant des recettes, elles baissent de 3,2% au quatrième trimestre contre 7,9% au trimestre précédent, soit une décélération de 4,7%.
Cette dégradation des indicateurs est sans nul doute due à l’annulation et au report de certaines manifestations d’envergure internationale (Sitho, Siao, Tour du Faso, Safari du Gulmu, etc.) au quatrième trimestre de l’année 2014.
Cette situation a été cependant accentuée par l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014. Cette manifestation socio-politique a eu un impact négatif sur les activités touristiques du mois de novembre 2014 qui ont enregistré une forte baisse des arrivées (-18,8%), des nuitées (-22,6%) et des recettes (-18%) par rapport à celles d’octobre.
Ainsi, sur 8 sites touristiques suivis par l’Office national du tourisme burkinabè (Ontb), il a été enregistré 25.655 visiteurs en 2014 contre 29.935 visiteurs en 2013, soit une baisse des visites de 14,3%.
Cette situation est due aux conséquences de la maladie à virus Ebola qui a entraîné l’annulation de plusieurs manifestations d’envergure internationale et aussi aux mesures de restriction des déplacements de personnes, prises afin de juguler la maladie. Notons que parmi ces sites touristiques, les trois les plus visités en 2014 sont les sculptures sur granite de Laongo, les cascades de Karfiguela et le lac de Tingrela.
Face à cette baisse des indicateurs des Eth, nombre de professionnels de l’hôtellerie espèrent une reprise des activités pour le premier trimestre de 2015. En effet, la tenue du Fespaco en début mars a impacté positivement l’activité touristique, surtout celle hôtelière.
De l’avis des promoteurs d’Eth sur l’état du marché de l’hôtellerie au premier trimestre de 2015, 52% d’entre eux ont répondu qu’il sera favorable (en hausse) dans son ensemble, 28% prévoient une stabilité, tandis que les autres (20%) prévoient une baisse par rapport au trimestre passé.S’agissant de l’état du marché du voyage au premier trimestre de 2015, 60% des promoteurs d’Agence de voyages et de tourisme (Avt) prévoient une baisse. Sur la même période, 20% prévoient qu’il sera stable et pour les 20% restants, il connaitra une hausse par rapport au premier trimestre de 2015.
NK

Pour le quatrième trimestre de l’année 2014, les principaux motifs de déplacement sont : affaires et motifs professionnels (66%) ; vacances et loisirs (18%) ; visites à des parents et amis (7%); chasse et safari (5%).

Pour le quatrième trimestre de l’année 2014, les principaux motifs de déplacement sont : affaires et motifs professionnels (66%) ; vacances et loisirs (18%) ; visites à des parents et amis (7%); chasse et safari (5%).

Commentaires
Numéro d'édition: 108

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.