• Fêtes de fin d’année : 4.668 agents pour la sécurité
A l’occasion des fêtes de fin d’année, le ministère de l’Administration territoriale, de décentralisation et de la sécurité a appelé à la modération dans la consommation et au respect du code de la route pour une transition réussie vers 2015. Pour accompagner ce vœu, le département va déployer 4.668 agents des forces de l’ordre et de sécurité.

• Déclaration des biens : des ministres en retard
Selon la Charte de la transition, outre le président du Faso et le Premier ministre, les membres du Gouvernement doivent déposer la déclaration de leurs biens.
A ce jour, 95% des ministres se sont exécutés. On n’attend plus que les 5% qui doivent s’exécuter en ce début de semaine. Qui sont donc les retardataires ? En tous les cas, ils ont jusqu’au 31 décembre pour se conformer à la loi.

• Affaire Socogib : les précisions du ministre Bagoro
Le Premier ministre Zida a déclaré que la Socogib avait été cédée à 1 FCFA symbolique. Le ministre de l’Habitat et de l’urbanisme demande à comprendre ce que voulait dire son chef. En termes de «franc symbolique», explique-t-il, le Pm a voulu dire que «la Socogib a été sous-évaluée en son temps». Et d’ajouter : «C’est comme si vous avez vendu votre moto et, plus tard, l’acquéreur vous revend une des pièces de cette même moto plus cher que la moto elle-même. Sinon, le Gouvernement reconnait que la Socogib a été cédée à plus de 1,6 milliard de FCFA.

• Ex-camp fonctionnaire de Ouagadougou: le parking communal en marche
L’ex-camp fonctionnaire de Ouagadougou dont parlait le Premier ministre Zida le 13 décembre dernier est effectivement en chantier pour redevenir ce qu’il devait être : un parking communal. Pour le Gouvernement, des personnalités de l’ancien régime ont manifesté des velléités d’annexion de cet espace de 1,5 hectare.

• Dg de la Rtb : le nom sera connu cette semaine
Le nom du nouveau directeur de la Radiodiffusion télévision du Burkina (Rtb) sera connu cette semaine, comme l’a promis le ministre de la Communication. Le processus de recrutement a été corrigé pour prendre en compte certaines critiques, entre autres les candidatures du privé.

• Communication : le Mef prépare sa transition
La direction de la communication du Mef a organisé une retraite du 21 au 27 décembre dernier pour élaborer son plan de travail en vue d’accompagner les activités du département des finances en cette période de transition.
Le plan de travail s’appuie sur la politique sectorielle du ministère de l’Economie et des finances, ainsi que sur les priorités du département pendant cette période. La retraite a adopté un plan de communication sur des thèmes tels la lutte contre la corruption, la Scadd, la transparence dans le secteur minier, la dépense publique, la microfinance, la gouvernance…..

• Pas de feu d’artifice à Ouaga le 31 décembre
Le feu d’artifice organisé chaque année par la mairie de Ouagadougou pour le réveillon a peu de chance de se tenir cette année. La dissolution du conseil municipal porte un coup aux préparatifs de l’évènement. Le décaissement des fonds dévolus à ces activités requiert l’approbation du conseil municipal, ou à défaut, d’une délégation spéciale.
Cependant, en absence de l’une des deux entités, le secrétaire général chargé de la gestion des affaires courantes n’a aucune prérogative d’ordonner des décaissements. Dans cette configuration, le plateau artistique; les feux d’artifice et les activités entrant dans les festivités de fin d’année s’avèrent intenables.

• Uemoa : des performances économiques appréciables
En dépit de la fragilité de la reprise à l’échelle internationale, le taux de croissance du produit intérieur brut de l’Union se situe à 6,8%, après 5,9% en 2013. La confirmation est faite par la session ordinaire du Conseil des ministres de l’Uemoa tenue le 22 décembre à Cotonou.
Le regain de dynamisme des secteurs agricoles et industriels, ajouté aux performances de la branche Btp, soutient l’évolution de la croissance du Pib. Les Etats de l’Union reçoivent les encouragements du Conseil à poursuivre les efforts d’investissements publics dans les infrastructures et les secteurs sociaux, essentiels à l’atteinte des objectifs de croissance. o

Chambre des métiers : «Le bureau ne démissionnera pas»
Vent de contestation à la chambre des métiers du Burkina où certains membres, sous la houlette de PK Victor, réclament la démission du bureau actuel dirigé par Jacques Sedogo. L’Assemblée générale tenue le 21 décembre dernier a vidé cette revendication, faute de preuves. Les plaignants accusaient le bureau de mauvaise gestion. Finalement, Sedogo, qui a toujours la confiance des membres, poursuit son mandat.

Commentaires
Numéro d'édition: 90

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.