De Bonnes sources

  • 5 Millions d’heures de travail sans blessure avec arrêt de tra- vail à la mine de Karma

La mine de Karma, filiale d’Endeavour Mining, a atteint, le 30 mars 2019, 5 mil- lions d’heures de travail sans blessure avec arrêt de travail. En décembre 2018 déjà, elle célébrait ses 4 millions d’heures sans blessure. Le Directeur général de la mine, Tim Donnely, a félicité les employés et les a exhortés à toujours faire de la sécurité au travail, leur principal défi quotidien. « Je suis conscient qu’une telle réalisation ne peut se faire sans le travail acharné, la diligence et la vigilance de tous sur le site », affirme-t-il. Endeavour Mining fait de la sécurité au travail une de ses priori- tés. C’est pourquoi, une politique en matière de santé-sécurité est mise en place et des mesures quotidiennes sont prises pour permettre à ses employés de la mine de Karma et de la mine de Houndé de travailler sans blessure aucune sur tous ses sites d’activité.

 

  • Campagne cotonnière 2019-2020: 1.008.920 hectares de culture

Les intentions de cultures font ressortir une projection de 1.008.920 hectares dans les 03 zones cotonnières pour la campagne cotonnière 2019-2020, selon le bilan fait au gouvernement par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat. A l’issue de l’exposé, les ministres en charge du dossier ont été instruits de prendre les dispositions nécessaires, de concert avec les acteurs de la filière coton, pour un accompagnement du secteur afin de permettre le bon déroulement de ladite campagne.

  • Marché financier : 27,5 mil- liards FCFA pour le Burkina Faso

Le 3 avril dernier, le Burkina Faso sollicitait 25 milliards FCFA de bons assimilables du Trésor au niveau du marché financier de l’UEMOA. Au terme de l’émission, le pays a reçu plus du double du montant demandé. Selon l’agence UMAO-Titres, le montant global des soumissions s’est élevé à 61,179 milliards FCFA. Le pays a décidé, finalement, de ne retenir qu’un montant de 27,500 milliards FCFA. Le nombre de sou- missions s’élève à 59 et le taux de couver- ture du montant mis en adjudication par les soumissions est de 244,72%. de la relève sportive dans notre pays. Les jeux africains sont organisés sous l’égide de la Commission de l’Union africaine. Ils regroupent tous les 04 ans, la jeunesse du continent autour de plusieurs disciplines sportives en vue de promouvoir le sport de haut niveau et les échanges culturels entre les Etats africains.

  • Cinéma: Pierre Yaméogo repose au cimetière de Gounghin

Le réalisateur burkinabè, décédé le 1er avril 2019 à l’âge de 63 ans, repose désormais au cimetière de Gounghin. C’est à Koudougou que l’artiste voit le jour, en mai 1955. Après avoir reçu une première formation à la Télévision nationale, il se perfectionne ensuite en France puis aux Etats-Unis. Il a fait ses débuts dans le monde du cinéma avec Dunia en 1987. A la suite de Dunia, on compte un autre long métrage, Laafi. 3 ans après, sort Wendemi, puis Sil- mandé. Suivent Moi et mon Blanc (2003) et Delwendé (2005). Des films qui permettent à l’artiste de faire son retour à Cannes, dans la section «Un certain regard». Son dernier film «Bayiri» date de 2011.

  • La CEDEAO: la monnaie unique avance

Le 2 avril 2019, le mandat pour recruter un consultant en vue de l’élaboration de la conception du symbole de la monnaie unique de la CEDEAO a été examiné par le groupe de travail mis en place à cet effet. Les orientations pour les termes de références ont été tracées par la Commission de la CEDEA0 qui souhaite que dans le mandat du consultant, l’on puisse tenir compte des considérations historiques, culturelles et économiques, facteurs politiques et sociaux lorsqu’ils suggèrent le nom de la monnaie unique. Les participants à la réunion devraient soumettre des suggestions concernant le nom de la monnaie unique à la Commission de la CEDEAO avant la deuxième réunion prévue les 23 et 24 avril 2019 à Accra, au Ghana. La réunion com- portera également des discussions avec des graphistes sur le symbole de la monnaie. Le nom et le symbole proposés pour la monnaie unique de la CEDEAO seront ensuite soumis au Conseil des ministres de la CEDEAO pour approbation.

  • 13es jeux africains de 2023 : le Burkina Faso candidat

Le Burkina Faso compte déposer sa candidature pour l’organisation des 13es jeux africains de 2023. Le gouvernement a donné des instructions pour que des mesures nécessaires soient prises pour le suivi du dossier. A travers ces jeux, le Burkina Faso compte, entre autres, générer des emplois directs et indirects, mobiliser la jeunesse et contribuer à la mise en œuvre du projet

Commentaires
Numéro d'édition: 293

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.