Le 1er vice-président de la CCI-BF, Mamady Sanoh, a salué cette initiative. (Ph: Yvan SAMA)

Leadership dans le business: les élus consulaires à l’école de Tertius Zongo

• Les 169 élus s’arment de connaissances

• Pour influencer, impacter leur environnement

Le 1er vice-président de la CCI-BF, Mamady Sanoh, a salué cette initiative. (Ph: Yvan SAMA)

Tertius Zongo a dispensé le thème inaugural. (Ph: Yvan SAMA)

En novembre 2021, l’assemblée consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso ((CCI-BF) a été renouvelée. Dans sa nouvelle configuration, plus de 60% des 169 élus font leur première entrée dans le « saint des saints » du secteur privé. Dans le souci de créer les conditions pour permettre aux nouveaux membres de connaître davantage les missions de la CCI-BF, le président, Mahamadi Savadogo, a initié un séminaire de formation à leur endroit. Le thème inaugural qui a porté sur  « Etre un élu consulaire et leader dans le monde économique aujourd’hui » a été dispensé par l’ancien Premier ministre et ancien Secrétaire général de la CCI-BF, Tertius Zongo. Pour lui, être un leader n’est pas un hasard, encore moins inné. C’est un ensemble de qualités que celui-ci s’impose dans la société qui forge l’admiration des autres.

Les 169 élus s’arment de connaissances sur le leadership en allant à l’école de l’ancien Premier ministre Tertius Zongo. (Ph. Yvan Sama)

Les qualités d’un leader

Le présidium. (Ph: Yvan SAMA)

De ces qualités, il cite la confiance en soi, l’expérience de la vie et de son secteur d’activité, le charisme, accepter que l’erreur soit humaine, l’autodiscipline, la capacité d’écoute, accepter de continuer d’apprendre, avoir des aptitudes d’un gestionnaire, etc. En somme, dit-il, un élu consulaire doit se connaitre pour pouvoir diriger les autres. Un leader, c’est quelqu’un qui influence, impacte et surtout qui est doté d’une vision extraordinaire. Tertius Zongo martèle que le leader est celui qui sait où et comment conduire ses « troupeaux » vers le bon pâturage. L’ancien locataire de la Primature a attiré l’attention des participants qu’être élu consulaire ne veut pas dire venir pour seulement défendre les intérêts de son secteur d’activités. Il mentionne que l’élu consulaire doit pouvoir aussi défendre les causes des autres secteurs d’activités, et que c’est de cette façon que la CCI-BF sortira gagnante. Le conférencier a surtout insisté sur le fait que les élus consulaires doivent continuer à lire et apprendre à connaître l’évolution sociopolitique du monde. Il leur a demandé d’être curieux sur tous les sujets pour pouvoir anticiper sur le devenir de leur business.
« L’histoire des Chambres de commerce dans le monde : genèse, missions générales et services typologie et grandes réalisations » ; « Présentation de la CCI-BF : historique, mutations institutionnelles, missions actuelles, organisation, services offerts » ; « Rôle, droits et obligations des élus consulaires » ; « L’écosystème burkinabè des structures d’appui au secteur privé » ; « Relations avec la tutelle, les services de l’Etat, les partenaires techniques et financiers, les réseaux consulaires et les organisations professionnelles ». Ces différentes thématiques ont été développées respectivement par Denis Deschamps, Délégué général de la Conférence permanente des chambres consulaires africaines et francophones (CPCCAF), Dr Issaka Kargougou, Directeur général de la CCI-BF ; Franck Tapsoba, ancien Directeur général de la CCI-BF ; Dr Patricia Badolo, Directrice générale adjointe en charge des services d’appui et supports, et Pégnani Ouarma, de la Direction du développement international et des partenariats (DDIP).
RD

 

Encadré

1re Assemblée générale du nouveau bureau

A l’issue des élections consulaires suivies de leur installation officielle tenues respectivement les 14 et 29 novembre 2021, les membres de l’Assemblée générale de la CCI-BF se sont réunis, le 15 mars 2022, en session ordinaire. Ces premières instances de la mandature ont débuté par une réunion du Bureau consulaire puis une Assemblée générale qui a réuni les 169 élus consulaires des 13 Délégations consulaires régionales (144 présents et 25 pouvoirs donnés).

 

Encadré 2

Plusieurs points d’intérêt étaient inscrits à l’ordre du jour, à savoir :

– l’examen et l’adoption du projet de règlement intérieur ;
– l’examen et l’adoption du projet de charte d’éthique et de déontologie des membres consulaires ;
– la nomination des membres des bureaux des Commissions consulaires ;
– la nomination des présidents d’honneur et des membres d’honneur ;
– l’examen et l’adoption de la feuille de mise en route de la mandature pour le 1er trimestre 2022
Source : CCI-BF

Commentaires
Numéro d'édition: 431

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.