Le bâtiment de l‘agence CMF de Bobo. (DR)

Banques/finances: Coris Méso Finance lance sa troisième agence

• La première du Groupe Coris à Bobo-Dioulasso

• Nouvelle solution de financement des PME

Le Directeur général de CMF, Marcelin Rouamba. (DR)

Le chef d’agence de CMF Bobo-Dioulasso, Théophile Minoungou. (DR)

Le bâtiment de l‘agence CMF de Bobo. (DR)

Le 11 février 2022, la toute première agence de méso finance du Groupe Coris dans la ville de Bobo a été inaugurée. La cérémonie a eu lieu sous le parrainage du président de la délégation consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie de Bobo.
C’est en présence des autorités, acteurs économiques, hommes de médias de la ville que la première agence Coris Méso Finance de Bobo a ouvert officiellement ses portes. Créée à Ouagadougou depuis 2019, avec un capital de plus d’un milliard de francs CFA, Coris Méso Finance SA est une société anonyme filiale du Groupe Coris. Elle compte à ce jour trois agences, dont deux dans la ville de Ouagadougou et cette nouvelle agence à Bobo. L’ouverture de l’agence de Bobo, pour les promoteurs, n’est rien d’autre que la concrétisation de la volonté des opérateurs économiques de la ville qui l’ont souhaitée lors de leur intervention à la cérémonie de lancement de Coris Méso Finance à Ouagadougou. Le chef d’agence de Coris Méso Finance Bobo, Théophile Minoungou, dans son allocution, affirme : «Par l’ouverture de cette nouvelle agence à Bobo-Dioulasso, Coris Méso Finance témoigne sa volonté affirmée d’offrir un service de proximité aux PME de toute la région de l’Ouest et plus particulièrement, celle des Hauts-Bassins». Elle entend apporter des solutions concrètes et adaptées aux problèmes structurels des économies locales, à savoir les difficultés d’accès au financement pour tous les acteurs de l’économie et en particulier, les petites et moyennes entreprises. « L’objectif de cette agence est d’être une alternative en termes d’offres de financement et de crédit pour tous les agents économiques de Bobo », a laissé entendre le Directeur général de CMF, Marcelin Rouamba. La vision globale de la structure est d’être un acteur de premier plan dans la méso finance au Burkina. En tant que système financier décentralisé, Coris Méso Finance ambitionne de prendre le relai des institutions de microfinance dans l’accompagnement, d’une part, des agents économiques à faibles revenus ou vulnérables, et d’autre part, les petites et moyennes entreprises à plus grands potentiels d’activité. Elle s’adresse ainsi à plus de 90% du tissu économique burkinabè composé majoritairement de PME, de commerçants informels, de groupements féminins et de jeunes porteurs d’affaires. En se positionnant sur cette cible, Coris Méso Finance se donne pour objectif d’être la solution PME par excellence en apportant des réponses adaptées, innovantes et durables. Pour cela, elle propose une gamme variée de services, à savoir le financement des besoins d’exploitation, d’investissement, et le financement de marchés par des financements directs et des engagements par signature, des produits d’épargne, de transfert d’argent et des produits digitaux. A travers cette agence, les premiers responsables entendent faire de l’inclusion financière le fer de lance de Coris Méso Finance dans la ville de Bobo. Cela se perçoit à travers ces propos du Directeur général de Coris Méso Finance, Marcelin Rouamba : «  Après le lancement des activités de la branche bancaire avec Coris Bank, de celles de la finance islamique à travers Coris Baraka, celles de la méso finance s’imposaient pour parfaire l’offre de financement inclusif ».

 

Photo de famille avec les officiels, après la cérémonie officielle d’inauguration. (DR)

Une agence Coris Méso Finance à Bobo-Dioulasso, décision stratégique ?
Pour le Directeur général de CMF, « le choix de l’implantation de l’agence à Bobo ne s’est pas fait de façon fortuite ». Bobo-Dioulasso, deuxième ville du pays et capital économique par excellence, est un carrefour commercial ouvert sur 25 479 kilomètres carré d’opportunité d’affaires dans la région. Il est également l’un des plus grands bassins industriels et agricoles du Burkina avec une moyenne de 1700 créations d’entreprises par an. La ville regorge d’énormes potentialités dans tous les secteurs d’activités tels que le commerce, l’industrie, le tourisme, le transport, l’artisanat et les services. Cependant, le taux global d’inclusion financière tel que appréhendé est relativement faible. La création d’une agence de méso finance dans la ville s’imposait, à en croire le Directeur général, Marcelin Rouamba : « Il était de notre devoir d’apporter une nouvelle alternative aux financements classiques existants afin d’insuffler un nouveau dynamisme à l’économie de la région ».
Ibrahim GUIRE

 

Encadré

Nouvelle solution de financement pour les acteurs économiques de la ville de Sya 

Pour les opérateurs économiques, notamment, les petits commerçants de Bobo, l’ouverture de cette agence à Bobo vient à point nommé. La création d’une agence de méso finance était plus que nécessaire, au regard des insuffisances des microfinances et des difficultés d’accès aux financements et aux lourdes contraintes et procédures bancaires. « Nous espérons de Coris Méso Finance, un cadre de partenariat souple, flexible, adapté, établi en concertation avec les acteurs des PME, et qui prendra en compte les difficultés liées aux conditions de garantie, les niveaux du montant de financement, le taux des crédits, les modalités de remboursement et les diverses procédures… », affirme le président de l’association des petits commerçants de Bobo.

Commentaires
Numéro d'édition: 427

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.