L’équipe de la Direction générale avec à sa tête le DG, Hilaire Kaboré, au milieu, en visite des chantiers de Bingo (Ph. Yvan Sama).

SONABHY: le DG en visite sur le chantier d’extension du dépôt de Bingo

L’équipe de la Direction générale avec à sa tête le DG, Hilaire Kaboré, au milieu, en visite des chantiers de Bingo (Ph. Yvan Sama).

Le Burkina Faso à une croissance démographique galopante. En 2010, la population burkinabè s’estimait à 15 millions d’habitants. De nos jours, on peut compter environ 21 millions de Burkinabè. Cette croissance démographique nécessite une augmentation des besoins en ressources de la population. Dans le but de bien assurer sa mission, la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) a entrepris un projet d’extension et de modernisation de ses dépôts de stockage de Péni (Bobo-Dioulasso) et de Bingo (Ouagadougou). L’objectif est d’assurer la sécurité de l’approvisionnement du pays en produits pétroliers.  Le 7 juillet 2021, la Direction générale de la SONABHY a effectué une visite guidée du chantier de Bingo pour constater et faire le point sur l’état d’avancement des travaux en cours.

Photo du bac de 30 000m3 en construction. (Ph. Yvan Sama).

Le dépôt de Bingo est constitué d’un dépôt de gaz et d’un dépôt d’hydrocarbures liquides. Le projet d’extension des capacités dudit dépôt comprend la construction d’une sphère de stockage de gaz butane, l’extension et la modernisation du stockage de produits pétroliers liquides et l’aménagement des aires d’exploitation et de circulation. La sphère de gaz aura une capacité de 4.000 T, soit environ 8.000m3. Ce chantier est à un taux d’exécution de 28,54%. La Direction générale a prévu la construction d’un bac à eau d’une capacité de 3.000m3 en plus de celui existant qui est de 2.000m3. L’objectif est de renforcer la sécurité incendie du site. La construction de la sphère de gaz et du bac à eau a un coût de réalisation d’environ 8 milliards de francs CFA. « Au niveau de l’hydrocarbure liquide, nous avons entrepris le projet de construction de l’extension du dépôt par la réalisation de deux bacs de stockage de 30.000 m3 chacun, soit un pour le super et l’autre pour le gasoil. Il s’agit d’un projet de 19 milliards de francs CFA qui doit se réaliser sur 19 mois », expliquait le responsable des projets de la SONABHY, Guy Marie Yaméogo. Ce chantier prévoit l’extension du poste de dépotage qui pourra recevoir 10 camions en même temps au lieu de 5 actuellement.

Chantier d’extension et de modernisation du stockage de produits pétroliers liquides. (Ph. Yvan Sama).

Les travaux de l’extension et de la modernisation du stockage de produits pétroliers liquides se font sur une superficie d’environ 11.000m². Les travaux sont réalisés par un groupement d’entreprises français FRIEDLANDAIRE, EERI-BF et EMIPRO. Deux cabinets, à savoir PLCB et Bureau VERITAS s’occupent respectivement de la supervision et du contrôle règlementaire.

Pour le Directeur général de la SONABHY, Hilaire Kaboré, la principale mission de la nationale des hydrocarbures est la sécurisation de l’approvisionnement du pays. Le constat du décalage entre le besoin de stockage et la réalité du stockage  a nécessité l’extension des dépôts afin de combler le retard et d’anticiper les évolutions futures de la consommation.

« Nous sommes dans le 9e mois de chantier. L’avancement global nous rassure. Sur le site de Bingo, à la fin du chantier, nous multiplierons par 2,5 les capacités actuelles du dépôt. Sur le site de Péni, nous construisons 4 fois la capacité actuelle de Bobo. Globalement, nous auront porté la capacité à environ 3 fois la situation actuelle », a-t-il ajouté. L’ensemble du projet d’extension des capacités de la SONABHY s’élève à environ 80 milliards de francs CFA (Péni et Bingo).

En effet, c’est le 27 octobre 2020 qu’a eu lieu la cérémonie de lancement des travaux d’extension et de modernisation des dépôts intérieurs de la SONABHY. Les délais contractuels sont de 20 à 22 mois. La mise en œuvre de l’ensemble des projets apportera au consommateur burkinabè de produits pétroliers, la sécurité d’approvisionnement régulier en produits pétroliers. Elle apportera également au Burkinabè des produits pétroliers de bonne qualité et à moindre coût. o

Issouf TAPSOBA (Collaborateur)

Commentaires
Numéro d'édition: 400

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.