Bobo-Dioulasso: le Parlement s’intéresse à la relance économique de la région

• Quatre grands projets pour tout changer

• Dont le Pôle de croissance de Samandeni,

• Et un marché de gros du frais

Dans le cadre des premières journées de redevabilité, l’Assemblée nationale a déposé ses baluchons dans la capitale du 30 juillet au 5 juillet. Plusieurs activités ont meublé ces journées de redevabilité, dont des visités de sites terrain pour toucher du doigt certaines réalités. A cette occasion, les députés ont convié les populations de la vile de Sya à des échanges sur la relance économique de la région de l’Ouest, sur la base d’une communication faite sur les projets gouvernementaux qui sont dans les pipes à l’intention de la région. C’était le 2 juillet à la Maison de la culture.

Jadis capitale économique, la ville de Bobo-Dioulasso et la région ont sombré progressivement dans une sorte de dépression économique. Sa relance est dans le programme du président du Faso. Les projets ont été formulés pour redonner à la région du grand Ouest son lustre d’antan. Bien située géographiquement au cœur de l’UEMOA, son potentiel agro-sylvo-pastoral reste entier. La vision du gouvernement s’est d’en faire un carrefour d’échanges commerciaux et un hub pour le transport aérien.

Mathias Somé, conseiller spécial du président en charge du bureau de suivi du programme présidentiel, a présenté les chantiers en vue, tout en précisant que le bureau n’exécute pas les projets et  que ceux-ci  sont déclinés dans les activités des départements ministériels.

L’objectif des quatre composantes du projet de dynamisation de l’économie du grand Ouest est d’accroître la contribution du secteur agro-sylvo-pastoral à l’économie nationale et de créer des infrastructures de soutien au secteur minier.

Le Première composante vise à s’appuyer sur le potentiel agro-sylvo-pastoral de la région pour y implanter un marché du gros des produits frais. Ce marché se positionnerait comme un marché régional, pour les produits (fruits et légumes, poissons, etc.). Des capacités de stockage sont prévues pour être construites. Et le Dr Somé a annoncé que les études de marché étaient déjà faites. L’implantation des infrastructures de ce marché de gros se fera dans la zone aéroport. Avec cette composante, l’aéroport de Bobo-Dioulasso sera mis à niveau. Une réhabilitation qui va concerner la réfection de la piste des taxiways et des accotements.  La construction d’une aérogare est également prévue ainsi que des entrepôts pour conteneurs et produits frais. Un centre commercial y est également prévu.

La troisième composante tourne autour du pôle de croissance de Samandeni que la délégation de l’Assemblée nationale a visité. L’initiative présidentielle prévoit de valoriser cette zone en y développant un centre d’excellence en pisciculture (formation de pêcheurs et exploitation de la ressource du barrage).

A côté de ces deux grands investissements figurent deux autres grands projets de développement que sont le technopole « Bétail viande et pisciculture» et  le parc industriel.  Les études du premier sont financées par la BAD, tandis que   la Caisse de dépôts et de consignation de l’Italie est intéressée par le second. Le gouvernement, une fois ces projets mis en œuvre, en attend beaucoup d’impacts socioéconomiques. Les impacts attendus de ces projets vont contribuer au secteur hôtelier avec l’augmentation des voyages d’affaires ou touristiques, les transports et la formation des ressources humaines pour capter les opportunités d’emplois qui vont naitre.

En attendant l’effectivité de ces projets, les échanges ont permis de mettre le doigt sur le développement des infrastructures routières, notamment, les voies d’accès pour désenclaver les zones de production et les lier plus rapidement au centre de transformation de commercialisations. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Les députés ont promis de suivre ces dossiers de près.o

FW

Commentaires
Numéro d'édition: 400

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.