DBS: Taxe sur les activités financières : l’entrée en vigueur reportée au 1er juillet 2021

• Taxe sur les activités financières : l’entrée en vigueur reportée au 1er juillet 2021

• Le Bureau national ozone (BNO) fait don d’équipements techniques à deux lycées du Centre

• Mobilité urbaine : bientôt 330 nouveaux bus à Ouaga

• Taxe sur les activités financières : l’entrée en vigueur reportée au 1er juillet 2021

La date d’entrée en vigueur de la Taxe sur les activités financières (TAF) a été repoussée au 1er juillet 2021 par le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement. L’annonce a été faite  par une correspondance adressée au président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina,  le 12 février dernier.

La Taf devait entrer en vigueur au 1er janvier dernier dans le cadre des nouvelles mesures fiscales  de la loi de finances gestion 2021. Le ministre des Finances répond ainsi favorablement à la requête de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers qui a demandé, dès le 16 décembre 2020, un report à cause des « contraintes liées au paramétrage et à la révision des schémas comptables et des systèmes d’information bancaire ».  Cette taxe est fixée à 17% et s’applique aux transactions financières et aux changes  en lieu et place  de la TVA qui est de 18%

• Le Bureau national ozone (BNO) fait don d’équipements techniques à deux lycées du Centre

La Direction générale de la préservation de l’environnement (DGPE), à travers le BNO,  a remis  du matériel de formation au Lycée professionnel régional du Centre (LPRC) et au Centre d’évaluation, de formation professionnelle de Ouagadougou (CEFPO). C’était  le  26 février dernier. Ce don rentre dans le cadre du renforcement des capacités techniques de ces centres de formation par la remise d’équipements techniques de travail. Ce sont plusieurs équipements de froid et de climatisation reçus par ces deux lycées. Il s’agit, entre autres, de station de charge, de bouteille de récupération, de balance électronique, d’une machine de récupération de fluide frigorigène, d’un kit de recyclage et d’ébavureur.

• Mobilité urbaine : bientôt 330 nouveaux bus à Ouaga

Le projet de mobilité urbaine du grand Ouaga rentre dans sa phase 2 après la première phase du projet sur la période 2016-2020. La mise en œuvre de ce projet part du constat selon lequel 80% des déplacements au Burkina se font en 2 roues. En plus de la pollution, l’étalement de la ville de Ouagadougou et la congestion de trafic entraîne des coûts de transport.

La phase 2 du projet sera mise en œuvre en 02 étapes, dont la livraison de 330 bus et l’aménagement de la voirie. Sur les 330 bus, 230 serviront à la circulation et les 100 en réserve pour les locations. L’aménagement de la voirie inclut l’aménagement d’infrastructures et de carrefours, la construction d’abris pour bus dont une multimodale d’échanges à la place Naaba Koom. Trois types de bus seront livrés.

Des bus de transport en masse, des bus secondaires pour les voies secondaires et des bus tertiaires pour déposer les usagers devant leur porte. L’acquisition des bus coûtera 51 milliards FCFA. Le Burkina Faso bénéficie pour ce projet, de l’accompagnement d’un géant de l’automobile, Scania West Africa LTD, spécialisé dans le transport urbain, qui va livrer les bus pour un montant de 49,352 milliards FCFA avec un délai d’exécution de 24 mois, et du Groupe RATP spécialisé dans l’intelligence des transports pour un montant de 2,569 milliards FCFA avec un délai d’exécution de 36 mois. A terme, Ouagadougou accueillera des bus confortables, rapides, qui viennent à l’heure parce que les routes seront dégagées.

• Gabon : plus de 30.000 Burkinabè y vivent

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a effectué une visite de travail et d’amitié le 26 février 2021 au Gabon. Le président du Faso a mis à profit son séjour pour rencontrer les Burkinabè vivant au Gabon. On peut estimer à 30.000 personnes le nombre de Burkinabè vivant au Gabon. Le président du Faso a été reçu par son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, pour passer en revue l’état de la coopération entre leurs deux pays. Ils se sont fixé pour objectif de réactiver les relations entre les deux pays dans le cadre de la Commission mixte dont la dernière session remonte à 2012. Le Gabon pourrait ouvrir prochainement une Ambassade au Burkina Faso. Un des acquis de cette coopération est la desserte actuelle de Libreville par la compagnie nationale Air Burkina.o

Commentaires
Numéro d'édition: 382

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.