Marché financier: le Burkina à la recherche de 120 milliards FCFA

• Pour le 1er trimestre 2020

• Contre 61 milliards au dernier trimestre 2019

• La dette des titres publics estimée à 471 milliards FCFA

120 milliards F CFA. C’est le montant que le Burkina Faso entend lever au 1er trimestre 2020 sur le marché financier régional de l’Union, selon l’Agence UMOA-Titres. Au total, 5 émissions sont prévues à cet effet, dont deux en janvier (le 8 et le 22), deux en février (le 12 et le 26) et le 25 mars 2020. Deux obligations assimilables du Trésor (créances à long et moyen termes) et trois bons assimilables du Trésor (créances à court terme) sont prévues. Ce montant sera levé par adjudication. En comparaison au 4e trimestre de l’année 2019, c’est un montant de 61 milliards FCFA que le pays a levé sur le marché financier.


Le pays entend donc lever deux fois plus de fonds que lors du dernier trimestre de l’année. Une prévision de croissance qui peut s’expliquer par l’engouement des investisseurs sur les émissions burkinabè. Le 22 janvier dernier, l’on se souvient que le pays a obtenu 22 milliards FCFA à l’issue de son émission d’obligations assimilables du Trésor. Lors de cette adjudication, les investisseurs ont proposé pas moins de 110,169 milliards FCFA de soumissions globales, alors que le pays recherchait 20 milliards. Ce qui donne un taux de couverture du montant mis en adjudication par les soumissions de 550,85%.


Il faudra pourtant faire attention à la dette des titres publics qui, elle aussi, croît d’année en année. Selon les chiffres de l’Agence UMOA-Titres, en 2020, la dette principale du Burkina Faso sur le marché financier régional s’élève à 471 milliards F CFA et celle sur les intérêts est estimée à 39 milliards de nos francs. Avec ces dernières prévisions d’émissions de bons ou obligations assimilables du Trésor, il faudra 4 ans au pays pour éponger cette dette. En 2024 donc, toujours selon l’UMOA-Titres, la dette principale sera de 42 milliards et celle sur les intérêts estimée à 3 milliards FCFA .


Selon le profil de remboursement du premier trimestre 2020, le Burkina Faso va payer 42 milliards en termes de dette principale et 2 milliards en ce qui concerne les intérêts de cette dette de titres publics pour le mois de janvier. Pour ce mois de février qui débute, ce sont 17 milliards que le pays devra rembourser et 33 milliards pour mars 2020. Au total, 92 milliards F CFA de dette seront remboursés pour la période. Le Burkina s’endetterait-il pour payer sa dette ?
Quoi qu’il en soit, la répartition géographique des porteurs de titres publics du pays montre que 45% des investisseurs vient du Burkina Faso, 16% du Sénégal, 13% pour la Côte d’Ivoire. Les investisseurs burkinabè possèdent près de 400 milliards F CFA de portefeuilles.

701 milliards FCFA pour l’Union en 2019


C’est le Sénégal qui tient la première place en termes de réalisation sur le 4e trimestre 2019 dans l’Union. Le montant total mobilisé par le pays de la Teranga est de 255 milliards F CFA, le plus gros montant, et la plus faible mobilisation est pour le Togo, avec 22 milliards FCFA. En tout, l’Union monétaire a mobilisé 701 milliards F CFA  pour une durée de vie moyenne résiduelle de 3,58 années.

 

 


1.230 milliards pour 2020

Au titre de l’année 2020, les intentions d’émissions font état d’un montant provisoire de 1.230 milliards FCFA. C’est le volume annuel global provisoire des émissions de titres publics par adjudication au titre de l’année 2020. Ces volumes intègrent les programmes indicatifs disponibles à date des huit (8) Etats membres de l’Union. Selon ce programme annuel, le volume global prévisionnel des émissions s’élève à 4.361milliards FCFA, réparti selon les instruments comme suit : 1.562milliards de bons du Trésor ; 2.799 milliards d’obligations du Trésor.
Sur le premier trimestre 2020, les intentions font état d’un montant provisoire de 1.230 milliards, dont: 465 milliards de bons du Trésor; 765 milliards d’obligations du Trésor.

 

Commentaires
Numéro d'édition: 331

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.